Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 22 avril 2009

par Staff Writer / Montréal Canadiens
MONTRÉAL – Dans cette édition «ça passe ou ça casse» du calepin des Canadiens, un joueur qui se prépare pour une soirée physique et un nouveau moustachu qui aimerait bien le rester.


Aucune tendresse de la part de Guillaume

Le jeune vétéran Guillaume Latendresse sait que si les Canadiens espèrent prolonger leur saison, ce ne sera pas vraiment joli à voir.

«Nous devons jouer avec le même genre d’intensité que nous avons mis dans le match #3. Donner autant de mises en échec que ce que nous avons fait dans la première période mercredi est fatigant, mais si c’est ce que ça prend, nous n’avons pas le choix. Nous avons maintenant quatre «match #7» devant nous. Revenir d’un déficit de 3-0, ce n’est pas commun, mais c’est déjà arrivé, c’est tout ce qui compte.»

La pilosité de Gorges

Les séries éliminatoires sont amorcées depuis déjà deux semaines, assez pour que la plupart des joueurs aient le temps de laisser la pilosité faciale s’installer. Tous les styles sont permis, de la barbe complète au Fu Man Chu. Dans le cas de Josh Gorges, il a opté pour la moustache.

«Je l’aime bien et je voudrais garder ma moustache le plus longtemps possible. Personne n’a baissé les bras. Nous nous préparons pour la bataille de ce soir. Ce sera vraiment la guerre, un peu comme ça a été pour les premiers matchs. Nous n’avons plus le luxe d’attendre le prochain match pour évaluer les forces en présence, nous devons tout donner pour les 60 minutes. C’est maintenant ou jamais.»

Le vent de jeunesse
Avec quelques-unes de ses vedettes sur la touche, l’entraîneur-chef des Canadiens a regardé dans sa boule de cristal et a aimé ce qu’il a vu.

« Nous sommes une équipe beaucoup plus jeune sans Patrice Brisebois et avec ces quelques jeunes dans l’alignement », a indiqué Gainey à propos des trois recrues qui ont goûté aux séries de la LNH pour la première fois. « C’est une belle expérience pour eux. Ils voient de l’action au meilleur moment de l’année et ces joueurs vont jouer ici pendant plusieurs années alors ils doivent le savourer. »

Les gestes avant la parole

Avant le quatrième affrontement de la série, Gainey prend une approche « moins de mots, plus d’action », mettant la table pour que les Canadiens récoltent ce qu’ils ont semé cette saison.

« Nous avons eu notre rencontre ce matin, alors j’ai dit tout ce que j’avais à dire avant la rencontre. Il n’y aura pas de grand discours de ma part », a indiqué le quintuple champion de la coupe Stanley. « Nous voulons jouer alors jouons. Nous avons un autre match ce soir. Nous avons mérité notre chance de jouer ce soir, car nous l’avons mérité il y a deux semaines lors que nous avons obtenu notre place en séries. Nous méritons de jouer ce soir et nous allons jouer à notre maximum. »
 
Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À lire également:
Cinq choses à savoir: Match #4
De la bouche de l'ennemi - 21 avril 2009 
En voir plus