Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 21 mars 2012

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BUFFALO - Dans le calepin: le retour de Tyler Myers, les bienfaits de la Ligue américaine et de la grande visite.

Les plus douloureuses représailles : Les joueurs des Canadiens n’ont certes pas oublié Tyler Myers et son geste à l’endroit de Scott Gomez lundi dernier. Toutefois, la meilleure façon de punir le défenseur géant des Sabres et ses coéquipiers est de quitter Buffalo avec deux points dans la soute à bagages. Bien que les coups de poing ont prouvé une certaine efficacité par le passé, ce n'est pas ce que les Canadiens rechercheront.

« Je ne garde pas de rancœur. Il a payé pour son geste », d’indiquer Ryan White. « Nous sommes tous pour soutenir nos coéquipiers et si l’occasion se présente, nous allons la saisir, mais ce que nous cherchons à faire est de récolter les deux points et les punir de cette façon. Ils essaient de participer aux séries et il n’y a pas de meilleures façons de leur faire mal et s’assurer qu’ils échouent. »

L’autobus de la vie : La Ligue américaine est souvent synonyme de longs voyages en autobus, de trois matchs en trois soirs lors des week-ends. Pour Randy Cunneyworth, manger de la pizza sur ses genoux, à un certain point au cours de sa carrière de hockeyeur ne peut être que bénéfique.

« Chaque équipe développe ses joueurs. Je crois qu’un séjour dans la Ligue américaine est très important, très vital », a répondu Cunneyworth lorsque questionné quant aux succès du club-école des Sabres. « Les équipes qui connaissent du succès font cela. Nous voyons les bénéfices de notre club-école également. Les preuves à l’appui : Max Pacioretty, David Desharnais et Louis Leblanc. Ils ont fait leur temps et ont fait du bon travail dans la Ligue américaine. C’est toujours bon, selon moi, de passer du temps dans la Ligue américaine parce que tu apprécies ton temps dans la LNH. »

Mettez de l’eau dans le ragoût, nous revoilà! : Pour la troisième fois en près d’un mois, après avoir effectué aucune visite à Buffalo lors des quatre premiers mois de la saison, le Tricolore affronte de nouveau les Sabres au First Niagara Center. Alors que la partie marquera le premier affrontement depuis la douteuse mise en échec de Tyler Myers sur Scott Gomez, un tel nombre d’affrontements en si peu de temps augmente généralement le niveau de rivalité

« Ce sont des parties très intenses », d’indiquer Cunneyworth. « Les Sabres seront à leur meilleur. Il y a beaucoup à l’enjeu. Nous pouvons jouer les trouble-fêtes dans notre position. Peu importe, nous devons jouer notre système et être efficaces dans leur zone et tester leur gardien un peu plus que la dernière fois. »

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
En rafale - 21 mars
TOP-5 moments contre les Sabres
À coup de points
Faire parler les chiffres 

En voir plus