Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans le calepin - 12 nov. 2010

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Au menu aujourd’hui : P.K. célèbre, la force égale, impression de déjà vu et Darche se méfie.


Célébrer la victoire : Plusieurs partisans, tout comme les membres des médias, ont remarqué la petite célébration d’après-match que P.K. Subban et Carey Price ont développé. Comme la chose semble devenir de plus en plus fréquente en raison des succès du Tricolore, la question a été posée à P.K. à savoir ce qui se passe avec tout ça.

«C’est juste un petit quelque chose que nous avons développé au cours de la saison. Je ne crois pas que vous devriez en faire tout un plat. Il ne faut pas faire attention à ça, c’est entre Carey et moi », a laissé savoir Subban. « Pour être honnête avec vous, lorsque j’ai commencé ça a début de la saison, Carey se demandait ce que je faisais. Maintenant, à chaque fois qu’on le fait, il trouve ça drôle et rit. C’est tout le temps bien de le voir sourire et s’amuser.»

Plus qu’un aspect : Les succès d’une équipe ne dépendent que d’un seul élément. Si les récents succès de l’avantage numérique lui donnent le sourire, Jacques Martin avait déjà d’autres raisons d’être satisfait des performances de son équipe où elle passe la majorité de son temps : à forces égales.

« Nos unités à cinq contre cinq fonctionnent bien », a expliqué l’entraîneur-chef des Canadiens. « Les deux clubs que nous avons battus cette semaine, les Canucks et les Bruins, nous avons inscrit plus de buts qu’eux à forces égales. L’aspect qui me chicotait était le jeu de puissance, excepté les deux derniers matchs. Même si Gomez et Gionta n’avaient pas marqué, nous avons trois trios qui ont une production semblable. »

Déjà vu : La dernière rencontre des Canadiens avait des allures de déjà vu pour plusieurs. Quelques mois après la fin de la dernière saison, les joueurs du Tricolore semblaient être de retour en mode séries éliminatoires.

« Le match que nous avons disputé jeudi, c’est exactement le même genre de rencontre que nous avons disputée durant les séries l’an dernier », a avoué Carey Price. «Nous avons joué un jeu hermétique défensivement. Ils n’ont pas eu beaucoup de chances. Ils ont obtenu des tirs, mais ils n’ont pas plus généré de bonne offensive. »

Toujours se méfier: La victoire de jeudi est déjà bien loin dans l’esprit des joueurs du Tricolore, qui se préparent déjà au prochain test de l’équipe, samedi, contre les Hurricanes. Alors que la troupe de la Caroline pourrait sembler une proie facile, au neuvième rang de l’Association de l’Est, Mathieu Darche ne se laisse pas duper.

«Les Hurricanes, on dirait qu’ils jouent tout le temps bien contre nous », se méfie Darche. « On a beaucoup de succès contre des équipes qui sont censées être au sommet de la Ligue parce qu’on simplifie notre jeu. On le sait que ce ne sera pas un match facile. Il faut garder la même optique lorsqu’on joue contre des équipes qui se retrouvent au bas du classement.»

Vincent Cauchy et Alexandre Harvey écrivent pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Pour tous les goûts
Le jeu de puissance tonne 
Un coéquipier apprécié 
Ryan O'Byrne échangé au Colorado 
En voir plus