Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Dans la bonne direction

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Même s’il ignore encore lorsqu’il renouera avec l’action, Carey Price assure qu’il se dirige dans la bonne direction.

Les partisans des Canadiens se demandent tous depuis des semaines à quel moment ils pourront enfin revoir Price devant le filet de leur équipe favorite. N’ayant pas disputé un match depuis le 25 novembre, plusieurs se disaient qu’il serait peut-être préférable pour le gardien de 28 ans de bien récupérer d’ici la fin du calendrier afin d’être rétabli à 100 % pour la prochaine saison.
 
Au lendemain de sa sélection parmi les 16 premiers joueurs qui représenteront le Canada à la Coupe du monde de hockey, en septembre prochain, ces mêmes personnes affirmaient que Price devrait passer son tour et de privilégier les succès du Tricolore à ceux de l'équipe nationale. Il ne fait aucun doute dans l’esprit du principal intéressé qu’il voulait être de ce rendez-vous. Cette décision est loin d’avoir été effectuée sur un coup de tête et le fait de possiblement revenir au jeu d’ici la fin de la saison régulière afin de briser la glace avant cet événement est similaire.

« Je voulais naturellement faire partie de cette équipe. C’est un honneur de pouvoir représenter notre pays. Ce sera un tournoi amusant. Mais nous avons tous été impliqués dans ce processus, autant les Canadiens que Hockey Canada », a mentionné Price jeudi lors de son premier point de presse depuis le mois de décembre, et après avoir été un des trois gardiens canadiens à être choisis pour la Coupe du monde. « [Revenir cette saison et jouer avant la Coupe du monde] pourrait peut-être aider, mais de toute façon, je ne jouerais pas avant quatre mois. Que deux mois de plus de repos feraient une différence est discutable, mais ça ne changera pas ma préparation avant le tournoi. Que j’y participe ou non. »

Alors que les chances du Tricolore de participer aux prochaines séries éliminatoires ne sont pas des plus favorables, Price a été sans équivoque quant à savoir s’il voulait tout de même revenir au jeu en 2015-2016.

« Revenir cette année a toujours été mon but depuis le début du processus. Ne pas jouer ne m’a jamais traversé l’esprit. Malgré la situation dans laquelle nous sommes, ça ne change rien. Je veux jouer au hockey le plus rapidement possible. Je veux pratiquer le sport que j’aime. Ce n’est pas une question de me protéger parce que je vais revenir un jour ou l’autre. Je préférerais que ça soit plus tôt que tard », indique celui qui présentait une fiche de 10-2-0 en 12 sorties au moment de tomber au combat à la fin novembre, lui qui avait déjà manqué huit parties plus tôt cette saison en raison d’une autre blessure au bas du corps. « Ça a été très difficile. J’ai été à l’écart plus longtemps que je pensais. Ça a été difficile mentalement, mais en même temps, je restais concentré sur l’objectif que j’avais à atteindre. C’est ce qui me motivait. »

Malgré toute l’incertitude qui entoure lui et son équipe depuis quelques mois, Price a été heureux de voir tout l’appui qu’il a reçu d’un peu tout le monde dans l’organisation. N’ayant jamais senti de pression pour revenir plus rapidement, il n’a jamais été trop loin de ses coéquipiers, étant même allé dans le vestiaire à quelques occasion pour les motiver.

Heureux de voir une progression dans sa réhabilitation et se sentant de plus en plus fort de jour en jour, le vétéran de huit saisons dans la LNH commence finalement à voir la lumière au bout du tunnel, même s’il ne sait pas encore à quel moment exactement il passera au travers de ce calvaire.

En vrac: Price

« Je ne fais que continuer le processus. Ça a été naturellement très long, mais je progresse tranquillement. J’ai senti au cours des dernières semaines que je commençais à tourner le coin et que je vais dans la bonne direction. Le fait que je suis sur la glace avec mon équipement complet en est la preuve », explique Price, qui a débuté à s’entraîner avec son équipement complet vendredi dernier. « De pouvoir m’entraîner sur la patinoire et de travailler sérieusement a été amusant. J’ai vraiment progressé dans la dernière semaine et je pousse continuellement mes limites. »

Si la saison du Tricolore se termine le 9 avril, Price pourrait peut-être voir sa saison s’allonger de quelques semaines puisqu’il pourrait être invité à défendre les couleurs de son pays au Championnat du monde, au mois de mai. Alors que cette occasion serait être un autre excellent test avant la prochaine Coupe du monde, un autre événement majeur dans sa vie prévu sensiblement au même moment pourrait contrecarrer ses plans.

« Je vais être papa bientôt. La date prévue pour la naissance de mon premier enfant est le 29 avril et je ne sais pas si ma femme me laisserait y aller », confesse Price en riant. « C’est quelque chose que je veux vraiment vivre. C’est une expérience de vie que je veux savourer pleinement. Vivre notre première grossesse au même moment de cette période a été très libérateur. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Point de presse de Carey Price
Point de presse de Marc Bergevin
Face à face: Canadiens @ Kings
La vie sur la côte Ouest

En voir plus