Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Dans la bonne direction

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Max Pacioretty a franchi lundi un pas de plus vers un possible retour au jeu face aux Sénateurs.

Patinant en solitaire depuis quelques jours, Max Pacioretty s’est joint au reste de ses coéquipiers lundi matin au Complexe Sportif Bell de Brossard à l’occasion du premier entraînement du Tricolore des séries éliminatoires 2015. Ne portant pas un uniforme de couleur différente que les autres, l’entraînement de lundi était toutefois axé sur l’avantage numérique où les contacts physiques n’étaient pas vraiment au menu.

À deux jours du premier match de la confrontation des siens face aux Sénateurs, Pacioretty se sent de mieux en mieux, mais il ignore encore la date exacte de son retour au jeu. Sans surprise, il aimerait revenir le plus rapidement pour être de l’alignement le plus tôt possible face à Ottawa.

« J’espère être là. Mais il y a beaucoup de choses que je ne contrôle pas parce qu’on ne m’a pas encore donné le feu vert pour recevoir des contacts physiques », admet Pacioretty, qui a raté les deux derniers matchs du calendrier régulier après avoir subi une blessure au haut du corps, le 5 avril. « La prochaine étape consiste à voir comment je réagirai après être frappé. C’est la même chose pour toutes les blessures. Vous pourriez bien vous sentir en patinant, mais dès que vous commenceriez à pousser davantage, ça change et la blessure empire. Je me dirige dans la bonne direction, mais je ne suis pas tout à fait rétabli. »

Homme de fer du Tricolore avant qu’il ne se blesse avec une séquence de 165 matchs consécutifs de disputés, le meilleur marqueur du côté montréalais cette saison admet qu’il a été difficile pour lui de ne pas pouvoir aider ses coéquipiers qui étaient dans une chaude lutte pour obtenir l’avantage de la glace et le championnat de la division Atlantique. S’il est absent que depuis seulement un peu plus d’une semaine, Pacioretty n’en peut plus d’attendre sur les lignes de côtés, mais il sait qu’il ne doit rien brusquer.

« Ça me manque tellement. Vous êtes assis à la maison et vous regardez les matchs à la télévision en vous disant : ‘C’est vraiment plate. Je veux être avec mes amis Je veux être avec mes coéquipiers’ », confesse celui qui affichait une nouvelle visière teintée à l’entraînement, mais qui selon ses dires, était seulement pour l’apparence. « D’être ici avec eux aujourd’hui est bien. Je sais qu’il y a encore quelques étapes à franchir, mais j’espère les surmonter le plus rapidement possible. »

Tout aussi heureux que Pacioretty de le revoir sur la patinoire, Michel Therrien est demeuré prudent lorsqu’on l’a questionné au sujet d’une éventuelle date pour son retour au jeu. Il sait que son attaquant vedette serait un élément-clé en première ronde, mais la priorité dans son cas demeure que Pacioretty soit complètement rétabli avant de revenir à l’action.

« Il réagit très bien aux traitements. Aujourd’hui, c’était son premier entraînement, mais une chose est certaine, c’est qu’on va le prendre quand il sera prêt », a confirmé l’entraîneur-chef des Canadiens. « Ça se peut que ça soit mercredi, ça se peut que ça soit vendredi et ça se peut que ça soit dimanche. On ne le sait pas quand. Une chose est certaine, quand il va être de retour dans l’alignement, il sera remis à 100 %. »

Ne voulant pas ajouter aux spéculations entourant le retour de Pacioretty, ses coéquipiers étaient simplement heureux de le revoir parmi eux rapidement après cette vilaine chute en Floride. Ne voulant pas qu’il ne brusque rien avant de revenir pour de bon, ses compagnons dans le vestiaire savent à quel point cela le démange d’être à l’écart et ne pouvoir aider le Tricolore. Il a joué un grand rôle dans la récolte de 115 points en 2014-2015 et il en jouera sûrement un aussi grand lorsqu’il à son retour.

En vrac: Pacioretty

« C’était bien de le revoir aujourd’hui. Il est un gros morceau de notre équipe. De le voir patiner, tirer au but et bouger sur la glace est très rassurant. C’était aussi bien de le voir sourire et d’avoir du plaisir avec nous. Vous ne voulez jamais voir quelqu’un retiré de l’alignement », souligne P.K. Subban, qui a terminé sur un pied d’égalité au deuxième rang des pointeurs derrière Pacioretty avec 60 points. « Je ne suis pas docteur, mais je sais que Max veut gagner. Il veut aider notre équipe et il est dévoué à ça. Il veut être impliqué dans les succès de notre équipe et il le sera. Il est un élément important de ce qu’on a accompli comme équipe cette saison et il sera un élément important des succès de notre équipe dans le futur. »

Hugo Fontaine écrit pour canadiens.com.

À VOIR AUSSI :
Échos de vestiaire
Affamé et en santé
Horaire des séries 2015, Ronde 1
Les Canadiens concluent une entente de deux saisons avec l'attaquant Mark MacMillan

En voir plus