Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Conférence téléphonique: Carey Price

Le gardien du Tricolore s'est entretenu avec les journalistes après avoir remporté la coupe Molson

par Florence Labelle @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL -- Après avoir été nommé récipiendaire de la coupe Molson pour la saison 2019-2020 jeudi, Carey Price a répondu aux questions des médias lors d'une conférence téléphonique.

Voici une version écrite abrégée de la discussion, éditée à des fins de clarification.


Question de Martin McGuire, Cogeco Média

À l'exception de Shea Weber, Brendan Gallagher et toi, il y a peu de tes coéquipiers qui ont de l'expérience en séries éliminatoires. Comment ton équipe peut-elle surprendre Pittsburgh?

Bien, je suis certain que plusieurs de mes coéquipiers ont joué en séries à un moment ou à un autre. Rares sont ceux qui atteignent la LNH sans avoir gagné à un certain niveau. Je crois que plusieurs joueurs de notre équipe peuvent tirer quelque chose de ce genre d'expérience et ils peuvent se fier à Shea, Gally et moi pour mener par l'exemple dans ce type de situations. 


Question d'Eric Engels, Sportsnet

Si tu devais en choisir une, quelle serait la raison pour laquelle tu croirais pouvoir remporter la coupe Stanley, après la saison que vous avez connue?

Je dirais qu'on est reposés. Je pense que notre préparation au cours du prochain mois sera primordiale, pour un potentiel retour au jeu. Le vieil adage dit que « tout peut arriver ». Je dirais qu'on est une équipe plutôt sous-estimée. On est une équipe très imprévisible. On a prouvé qu'on pouvait être vraiment bons par moments, et c'est ce qui importe en séries.

Tweet from @CanadiensMTL: Carey Price aime le potentiel du Tricolore dans un ��ventuel tour de qualification contre les Pens.������ https://t.co/5IdyaCNd67#GoHabsGo pic.twitter.com/w4tOldamqc


Question d'Arpon Basu, The Athletic

As-tu remarqué une amélioration au niveau de l'inclusion des gens de Premières Nations qui jouent au hockey?

C'est difficile à dire, de mon côté, puisque j'ai l'impression que ces inclusions et exclusions ont surtout lieu à un jeune âge, et je n'ai pas été un jeune joueur de hockey depuis longtemps. Mais je dirais qu'en général, oui. C'est difficile à évaluer à un niveau primaire parce que ça fait tellement longtemps que je n'y suis plus. Mais j'ai eu beaucoup de plaisir dans les tournois de Premières Nations quand j'étais enfant, donc je garde plusieurs excellents souvenirs de ces moments.


Question de Pat Hickey, Montreal Gazette

Plusieurs articles ont paru affirmant que vous avez une chance parce que tu te trouves devant le filet. Comment te sens-tu quand tu entends ce genre de choses?

C'est motivant, sans aucun doute. Comme je l'ai dit plus tôt, c'est une opportunité géniale que de pouvoir possiblement jouer. Et, pour moi, de pouvoir entrer dans un contexte de séries éliminatoires en étant bien reposé -- c'est une situation bien documentée. J'essaie simplement de me préparer autant que possible pour tout type de situation. Je suis toujours à Kennewick [Washington]. J'ai pu avoir accès à un complexe auquel je suis en ce moment. J'ai pu me servir de leur gym et il y a une patinoire d'entraînement juste à côté, donc j'ai pu patiner un peu. Sans tireurs, donc c'est un peu plus difficile, mais ça m'a fait du bien de pouvoir embarquer sur la glace et patiner un peu.


Question de Sébastien Auger, Radio-Canada

Quel est le plus grand défi dans le fait d'affronter les Penguins en tour de qualification?

Essayer de vaincre les Penguins de Pittsburgh est un défi énorme. Remporter la coupe Stanley est un défi énorme. Et personne ne le sait mieux que les Penguins de Pittsburgh, mais je n'ai aucun doute que mes coéquipiers et moi avons hâte de relever le défi.

En voir plus