Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Caufield trouve son erre d'aller

L'espoir du Tricolore a complété son premier tour du chapeau en carrière dans la NCAA le 24 janvier dernier

par Dan Braverman, traduit par Virginie Alary @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Lors de n'importe quelle saison de hockey, il est normal que la majorité des joueurs connaissent des hauts et bas. Bien que cela a pu être le cas de Cole Caufield, le très talentueux espoir des Canadiens a récemment retrouvé son erre d'aller.

Video: Cole Caufield répond aux questions des partisans

Après avoir été écarté de la feuille de pointage durant deux matchs contre Michigan State les 17 et 18 janvier derniers, la recrue des Badgers de l'Université du Wisconsin a réussi son premier tour du chapeau en carrière dans la NCAA, lors d'une victoire de 6-4 contre le Fighting Irish de Notre Dame le 24 janvier dernier.

Dans une entrevue avec l'annonceur-maison du Wisconsin Brian Posick, l'entraîneur en chef de Caufield et des Baders, Tony Granato, était heureux des résultats de Caufield sur la feuille de pointage.

« C'était incroyable. Les trois buts étaient magnifiques. Sur le premier, Dylan Holloway débute le jeu avec une belle finition afin de créer un revirement et de l'espace pour lui et il [Caufield] a réussi un très beau jeu. Sur le deuxième, le jeu de [Alex] Turcotte était fantastique, et le dernier était simplement un tir hallucinant », a fait savoir l'entraîneur de Caufield. Le joueur de centre a maintenant réussi un cinquième match avec plus d'un but cette saison. 

Tweet from @BadgerMHockey: 🚨🚨🚨 for @colecaufield 🎩🎩🎩 and most importantly... Badgers WIN!! pic.twitter.com/RIqhDh80Xe

Granato, possédant 13 saisons d'expérience en tant que joueur dans la LNH, a indiqué à Posick qu'il semblerait que le jeune de 19 ans ait tourné la page sur les périodes de sécheresse qu'il a connues lors de sa saison collégiale recrue.

« Maintenant, on dirait qu'il a retrouvé son attitude, sa confiance, et à chaque fois qu'il lance, on dirait qu'il va marquer. Il a connu une séquence un peu plus difficile où il obtenait de bonnes chances de marquer, mais à chaque fois, la rondelle se buttait contre le poteau ou était redirigée du bout du bâton du gardien adverse. On pouvait voir monter sa frustration. Maintenant, son rythme est revenu », a remarqué Granato à propos de Caufield, qui a ajouté une autre mention d'aide à sa récolte dans la défaite de 5-2 contre le Fighting Irish, le lendemain de sa soirée de trois buts. « Quand un marqueur naturel retrouve son rythme et joue avec confiance, généralement, il va connaître une bonne séquence par la suite. On espère que c'est ce qu'il va se passer avec Cole. »

Tweet from @BadgerMHockey: The goal-scoring secret of @colecaufield?"I���ve always kind of loved that part of the game. I enjoy it more than other players. Just thinking how to score more than just shooting���."He stops by to talk with @Brian_Posick in this week's Badger Hockey Digest. pic.twitter.com/GbKTn8MhH4

Un peu plus tard, Caufield est allé rejoindre Posick durant l'entrevue et a discuté de l'influence que son grand-père, Wayne - qui a joué trois saisons dans la Eastern Hockey League avant de patiner avec les Admirals de Milwaukee dans la USHL en 1975-1976 - et que son père, Paul - qui a marqué 72 buts en deux saisons avec l'Université du Wisconsin-Stevens Point - ont tous deux eu sur sa carrière.

Tweet from @BadgerMHockey: Top. Shelf. 👀😱@colecaufield always leaves us searching for words#OnWisconsin | #Badgers pic.twitter.com/40minepljl

Le talent d'hockeyeur semble couler dans les veines de la famille Caufield, et le natif de Stevens Point au Michigan a dit qu'il n'y avait pas de secret quant à l'endroit d'où provenait son talent à faire scintiller la lumière rouge.

« Quand j'étais petit, mon père m'avait donné un bâton simple, sans courbe particulière. Il ne m'a jamais vraiment appris à faire des trucs ou des feintes. Simplement de tirer dans l'entrée d'auto, ou à n'importe quel endroit en fait, dans le hall d'entrée de l'aréna par exemple, juste d'essayer des choses par moi-même. J'ai toujours aimé cette partie du jeu. Je l'apprécie encore plus que les autres joueurs : de me concentrer davantage sur comment marquer, plus que de simplement tirer », a décrit Caufield, qui mène les Badgers avec 26 points (16 buts et 10 mentions d'aides) en seulement 24 rencontres en 2019-2020. « Il existe plusieurs façons de marquer des buts de nos jours et ce sera de plus en plus difficile à partir de maintenant, mais il y a toujours de la place à l'amélioration et de nouvelles façons de mieux se positionner afin de pouvoir marquer. » 

Tweet from @BadgerMHockey: Oh these two... 🤩@Turcotte__71 with the saucy feed to @colecaufield for his second of the night!Watch live at: https://t.co/SOeSx3H72J#OnWisconsin | #Badgers pic.twitter.com/OymIaQR8yy

Tweet from @BadgerMHockey: 🚨The Captain to the Rook for his first career 𝐇𝐀𝐓 𝐓𝐑𝐈𝐂𝐊🚨Congrats @colecaufield 👏👏👏Watch live at: https://t.co/SOeSx3H72J#OnWisconsin | #Badgers pic.twitter.com/vbOi9KJKYy

Caufield et les Badgers affronteront les Gophers du Minnesota à domicile ce vendredi à 19h, puis de nouveau ce samedi à 20h.

Crédit photo : Wisconsin Athletics

En voir plus