Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Bâtir sur le passé… et l'avenir

Claude Julien a hâte de repartir à neuf en 2017-2018

par Dan Braverman, traduit par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Claude Julien entrevoit de grandes choses pour son équipe cette saison.

L'entraîneur-chef des Canadiens, qui a entamé son deuxième séjour avec l'équipe en février, était revigoré et détendu lorsqu'il est arrivé au Tournoi du capitaine mardi dernier. En plus d'être venu appuyer l'événement caritatif de Max Pacioretty, il avait hâte d'amorcer le prochain camp d'entraînement sur de nouvelles bases.

«Quand tu arrives en cours de saison, tu peux seulement faire quelques ajustements, tu ne veux pas bouleverser l'équipe et les mélanger plus qu'il le faut. Alors tu fais les ajustements qui sont nécessaires, ce qu'on a fait et on a quand même réussi, explique Julien, qui a été derrière le banc des Devils et des Bruins lors de 838 matchs entre ses deux passages à Montréal. 

«Maintenant, j'ai la chance de commencer à zéro et bâtir avec ce qu'on veut faire avec l'équipe cette année.»

Julien reconnait que la saison morte a été marquée par les départs d'éléments importants de la formation montréalaise, notamment le vétéran de 16 saisons du Tricolore, Andrei Markov, et l'auteur de 18 buts et 54 points en 2016-2017, Alexander Radulov. Toutefois, il croit que les jeunes qui poussent dans l'organisation, combinés aux additions estivales, font que les Canadiens se dirigent dans la bonne direction. 

«J'aime notre équipe. Lorsque tu regardes l'âge de notre groupe, le potentiel des jeunes et comment ils s'amélioreront dans le futur, j'aime ce que nous avons, souligne le pilote de 57 ans. Il y aura de bonnes luttes au camp d'entraînement. On pourra bâtir là-dessus. Au bout du compte, je crois que l'élément clé sera comment on sera bons en tant qu'équipe, pas tant au niveau individuel. Si c'est fait de la bonne façon, on aura du succès.»

À l'avant, Julien pourra compter sur deux nouveaux attaquants pour donner un électrochoc à son offensive : l'un est un vétéran aguerri tandis que l'autre est une vedette montante qui n'a pas encore atteint son apogée. 

Video: Claude Julien est optimiste pour 2017-2018

«On a de la vitesse et on sera excitants à voir jouer. Jonathan Drouin est un (des nouveaux), illustre-t-il. On a également ajouté (Ales) Hemsky, un bon fabricant de jeu, qui ajoutera de la rapidité à notre attaque.»

À la ligne bleue, le pilote montréalais est satisfait des nombreuses options que son personnel et lui auront sous la main. Il s'attend à une chaude lutte pour les six postes réguliers disponibles.

«On a beaucoup de profondeur en défensive. Il y aura beaucoup de compétition. Ils peuvent tous faire de bonnes passes, affirme Julien, qui a enregistré 88 de ses 554 victoires en carrière avec les Canadiens. Il y a des choses qu'on peut faire en équipe qui feront de nous une bonne équipe au niveau du jeu de transition.»

Avec 14 années d'expérience dans la LNH, Julien a une mission précise en tête : soutirer le maximum de ses joueurs. Le natif de Blind River, en Ontario, prévoit tout faire pour bâtir sur la récolte de 103 points et du championnat de la section atlantique obtenus par son équipe en 2016-2017.

«On aimerait être plus constants à l'attaque et on espère que nos jeunes, avec une année d'expérience de plus derrière la cravate, pourront s'améliorer là-dessus, témoigne-t-il. On travaillera sur chacun des aspects de notre jeu parce que j'ai maintenant la chance de commencer à neuf et d'instaurer des choses que j'aimerais voir en tant qu'entraîneur. Espérons que ça aura comme résultats les succès qu'on espère.»

Alors que l'été tire à sa fin et qu'il est sur le point d'amorcer sa 15e campagne dans la Ligue, le vainqueur de la coupe Stanley et du trophée Jack-Adams est prêt à se relever les manches.

«Je serai ouvert d'esprit au camp d'entrainement et je suis certain que tout se passera bien», a-t-il conclu.

En voir plus