Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La pédale au plancher à l'entraînement

Claude Julien a dirigé un entraînement intense jeudi midi, à une semaine du début de la saison régulière

par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Au lendemain de sa défaite de 4 à 2 face aux Maple Leafs, le Tricolore a mis la pédale au plancher à l'entraînement.

Claude Julien a dirigé une séance d'entraînement intense, alors que son équipe est toujours à la recherche d'une première victoire en match préparatoire et que la saison régulière prend son envol dans une semaine exactement.

«Il faut être plus rapides, il faut être plus intenses, il faut commencer à gagner des batailles, et ça, ça commence à l'entraînement, a indiqué l'entraîneur-chef au terme de la séance d'à peu près une heure.

«Il y avait six trios aujourd'hui, il fallait que ce soit intense. Et ce l'était, il y avait plusieurs bonnes batailles. On doit transposer cette intensité dans nos matchs maintenant et faire des ajustements pour qu'on soit tous sur la même page.»

Video: Gallagher sur les résultats en matchs préparatoires

Brendan Gallagher abondait dans le même sens que son entraîneur.

«C'est ce dont on avait besoin. On essaie de gagner des matchs de hockey et on n'arrive pas aux résultats souhaités. Une des raisons principales est notre niveau de compétition, on doit être meilleurs», a confié l'attaquant.

«Aujourd'hui, c'était une bonne journée de travail. Tout le monde s'est présenté. Tout le monde s'est battu. C'est la seule façon de s'améliorer. On a un bon groupe. On a toutes les pièces nécessaires pour être meilleurs. Si on veut gagner, il faut simplement faire notre travail sur la glace. Il y a certains aspects de notre jeu qui doivent être améliorés et qui peuvent assurément l'être. Aujourd'hui, c'était un pas dans la bonne direction. Ce ne sont pas des grosses erreurs, mais il y a des choses qu'il faut corriger dans notre jeu.»

Avec seulement deux matchs préparatoires à disputer et encore plus d'une trentaine de joueurs présents au camp, tout est encore possible pour certains d'entre eux, a ajouté Julien.

«Il y a encore des décisions à prendre. On a un noyau de joueurs duquel on est satisfaits, mais on a encore des postes ouverts pour les autres joueurs. À la défense, ce l'est même un peu plus, surtout pour les postes de sixième et septième [défenseur]», a indiqué le pilote de la formation montréalaise, en précisant qu'il y avait également des ouvertures à l'avant.

L'un de ceux qui tentent d'en profiter est Jacob De La Rose, qui profite d'une belle visibilité jusqu'à maintenant, lui qui a disputé cinq des six matchs préparatoires.

«J'ai commencé un peu tranquillement, mais je crois que ça s'en vient bien. Je suis satisfait de mes derniers matchs, a mentionné l'attaquant, utilisé au centre d'Ales Hemsky et de Paul Byron à l'entraînement.

«Pourvu que je sois utilisé sur un trio, je suis heureux. J'essaie simplement d'y aller un jour à la fois et de faire de mon mieux pour gagner ma place. Je sens que je me suis amélioré à chaque match. C'est difficile d'être à ton meilleur au tout début parce que tu n'as pas joué depuis trois-quatre mois. Mais dans ma position, quand tu essayes de gagner un poste, c'est ce qu'il faut. Au camp d'entraînement, tu dois jouer à ton meilleur dès le début et sentir que tu progresses chaque jour», a poursuivi De La Rose.

Video: De La Rose à propos de sa bataille pour un poste

La situation des blessés

L'entraîneur-chef a par ailleurs fait le point sur la situation des blessés lors de son point de presse. Dans le cas de Schlemko (blessure à une main) - blessé depuis le début du camp d'entraînement - la guérison ne se passe pas aussi rapidement que souhaité.

«Il s'améliore, mais au début on croyait qu'il était pour récupérer un peu plus vite. Il continue d'être au "jour le jour", a expliqué Julien, en précisant que ça compliquait un peu plus l'évaluation de son personnel à la ligne bleue. 

«Ce qui nous rend la vie un peu plus difficile, c'est qu'on ne l'a pas vu encore. C'est un joueur qui devrait être de notre formation, mais on aurait aimé avoir une meilleure idée d'où le faire jouer et avec qui. On va être obligé de voir ça en temps et lieu.»

Dans le cas des deux gardiens blessés - Charlie Lindgren (bas du corps) et Al Montoya (contusion au cou) - ils sont aussi évalués sur une base quotidienne.

«Les deux vont bien, c'est vraiment au "jour le jour". Ça peut vouloir dire demain aussi», a conclu l'entraîneur-chef, lorsque questionné à savoir s'il pouvait estimer une date de retour pour ses deux cerbères.

En voir plus