Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir: Match #7

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Faire durer le plaisir : Incapables de faire de maîtres après six matchs, les Canadiens et les Bruins disputent ce mercredi pour la huitième fois de leur longue histoire un septième et ultime match. Tandis que le Tricolore a remporté les trois matchs qui ont été disputés à Montréal, la formation montréalaise est néanmoins parvenu à signer la victoire lors de deux des quatre matchs ultimes présentées sur la glace des Bruins, dont en 2004 pour effacer pour la première fois de son histoire un déficit de 3 à 1 dans une série.


Une deuxième chance: Les Canadiens édition 2011 auront une deuxième chance de réaliser un exploit qui n’a été accompli que quatre fois dans l’histoire du club : remporter trois matchs sur la route au cours d’une même série. Une victoire ce mercredi signifierait évidemment que le Tricolore a éliminé les Bruins, soit le même sort qu’il a réservé aux Capitals l’an dernier, aux Flyers en 1989 et aux Red Wings en 1966 et 1951.

Prêt pour la neuvième : Vainqueurs de deux coupes Stanley, le vétéran joueur de centre des Canadiens Scott Gomez a plus d’expérience que quiconque dans l’uniforme du Tricolore lorsqu’il est question de disputer un septième et ultime match. En huit rencontres du genre jusqu’ici en carrière, le numéro 11 du Tricolore présente une fiche de six victoires et deux revers, récoltant au passage quatre mentions d’aide, dont deux contre Pittsburgh en 2010 pour aider le Tricolore à passer en finale de conférence.

Poursuivre la sécheresse: Disciplinés depuis le début de la série contre les Bruins, les joueurs des Canadiens n'ont pas encore eu à défrayer les frais d'un but lorsqu'ils ont eu deux minutes pour penser à leur mauvaise action. Jusqu'ici, le Tricolore a réduit l'attaque massive de Boston au mutisme complet en n'allouant aucun lors des 20 avantages numériques des Bruins. La troupe de Jacques Martin présente un taux d'efficacité de 17,4% lorsqu'elle déploie son attaque à cinq.

Une série de gardiens: Même si Carey Price ne s'attendait pas à ce que la série Canadiens-Bruins en soit une de gardiens, les hommes masqués ont pourtant eu leur mot à dire jusqu'ici. Price présente un pourcentage d'arrêts de 0,942, au 3e rang tandis que Tim Thomas occupe le 6e rang avec un taux de 0,927.


Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com


AUSSI VOIR:
L’homme des grandes occasions
On se revoit demain!
Le jeu des chiffres - 26 avril 2011 
Un match à la fois 


En voir plus