Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir : Match 7

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Moi aussi! Après avoir vu Jaroslav Halak dépoussiérer le livre des records des Canadiens mercredi soir avec sa performance de 53 arrêts, Michael Cammallleri pourrait également demander d’arrêter les presses. Avec 10 points en six matchs depuis le début de la série contre les Capitals, Cammy n’a besoin que deux d’autres points pour égaler la marque d’équipe de 12 points détenue par six membres du Temple de la renommée. Toe Blake, Bernard Geoffrion, Dickie Moore, Yvan Cournoyer, Jacques Lemaire et Guy Lafleur (deux fois) se partagent le record pour le moment.


Vive la différence!: Le cliché par excellence du monde du sport après « donner son 110% », les séries éliminatoires est une autre saison pourrait bien prendre tout son sens ce mercredi. Avec 33 points séparant les Capitals des Canadiens lors du calendrier régulier, il s’agirait du 5e plus gros renversement dans l’histoire des séries, le deuxième dans l’histoire du Tricolore. En 1951, la troupe de Dick Irvin avait éliminé les Red Wings de Détroit malgré qu’elle ait récolté 36 points de moins que ses rivaux de la ville de l’automobile.

Deux équipes sur la corde raide : Les Canadiens disputeront mercredi pour la 20e fois de leur histoire un septième et ultime match et pour faire changement, ce n’est pas face aux Bruins qui ont affronté le Tricolore en pareilles circonstances lors des trois dernières fois. Montréal présente jusqu’ici une fiche de 11-8 lors de ces matchs ultimes tandis que les Capitals affichent un dossier de 2-6.

Des tirs… ce n’est pas ce que je cherche : Les Canadiens semblent avoir saisi le fait de dépenser de ne pas dépenser inutilement leur énergie à diriger plus de tirs que les Capitals. Après avoir enregistré leurs deux premières victoires en étant surclassé par Washington dans la colonne des tirs avant d’amorcer la rencontre numéro 6 et perdu le seul match où ils avaient dominé, le Tricolore a mis sa théorie à l’épreuve lundi soir. Malgré avoir été outrageusement déclassés 54 tirs à 22, les Canadiens ont terminé avec une autre victoire. Heuresement, Jaroslav Halak n’est pas fait en porcelaine.

No-vechkin : Ça peut sembler simpliste, mais empêcher Alex Ovechkin de toucher le fond du filet est quelque chose que les Canadiens devraient garder à l’œil pour le match 7. Dire qu’ainsi va Ovi, ainsi vont les Capitals est un pléonasme. Le numéro 8 de Washington a marqué dans quatre matchs différents et son équipe l’a emporté trois fois sur quatre. Les deux seules fois où il a quitté la glace sans but en poche, soit lors des matchs 1 et 6, les Canadiens ont savouré la victoire.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Qui serrera la main de qui?
Les mots manquent 
Passeports s'il-vous-plaît! 
Jeu des chiffres - 26 avril 

En voir plus