Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir: match #6

par Staff Writer / Montréal Canadiens

LE RESPECT DES TRADITIONS : Avec 105 ans d’histoire, 56 membres du Temple de la renommée, 18 chandails retirés et 24 coupes Stanley, les Canadiens sont synonymes de tradition. Une certaine tradition est toutefois peu connue : ne jamais disputer un septième et ultime match après avoir pris les devants 3 à 0 dans une série quatre de sept. Les deux seules fois où ses adversaires avaient remporté les rencontres 4 et 5 en pareille circonstance, la formation montréalaise avaient mis fin aux hostilités en remportant le sixième match sur la route. C’est arrivé contre les Sabres à Buffalo en 1973 et contre les Whalers à Hartford en 1988. Jamais deux sans trois?

REMETTRE UN PEU DE CIMENT : Au cours de sa saison rêve qui lui a permis d’être en lice pour le trophée Vézina pour la première fois de sa carrière, Carey Price n’a connu que six rencontres en saison régulière où son pourcentage d’arrêts a été inférieur à 0,850; le match de vendredi au Centre Bell était le premier des séries 2015. Comment a-t-il rebondi? Le mur dénommé Price a présenté une fiche de cinq victoires et un revers le match suivant.

LES AMIS DE PRUSTY : L’histoire d’amour entre le gardien du Lightning Ben Bishop et l’attaquant des Canadiens est maintenant bien documentée. Après une discussion « animée » entre les deux hommes lors du Week-end du Super Bowl en 2014, ils se sont retrouvés le 16 mars 2015 pour une autre accolade, ce qui sembla réveiller la troupe de Michel Therrien, remportant les trois matchs suivants. L’échange de Sher-Wood entre Prust et le gardien des Sénateurs Craig Anderson en fin de match vendredi aura-t-il le même effet?

LE HÉROS DU DIMANCHE : Pour une deuxième fois en sept jours, le Tricolore sera de nouveau à l’œuvre lors du dernier jour de la semaine. Qui ne se souvient pas de la performance de Dale Weise lors du match #3 alors qu’il avait déjoué Craig Anderson à deux reprises, permettant à son équipe de l’emporter en prolongation au Centre Canadian Tire. En faisant mouche à deux reprises, l’attaquant manitobain s’est approché de son sommet personnel de trois buts inscrits lors des séries éliminatoires 2014. Est-ce que le « Gretzky néerlandais » finira de nouveau la semaine en beauté? 

LE PARTAGE DES TÂCHES : Au cours de la saison régulière, 23 joueurs différents des Canadiens ont trouvé le fond du filet au moins une fois, incluant neuf qui ont délié les cordages à au moins 10 reprises. Depuis le début des séries, neuf joueurs ont combiné leurs efforts pour inscrire les 10 buts du Tricolore, chacun marquant un bu tà l’exception de Dale Weise qui a enfilé un doublé lors du troisième match. Avec la moitié de l’alignement n’ayant pas encore fait scintiller la lumière rouge contre les Sénateurs, dont Andrei Markov, David Desharnais et Brendan Gallagher – qui ont apporté une contribution de 48 buts en 2014-2015 – dimanche serait le moment idéal pour ajouter leur nom au tableau.



VOIR AUSSI

Calepin des séries – 25 avril 
Toujours conducteurs 
Le jeu des chiffres - Match #5 - 24 avril 2015 

En voir plus