Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir : Match 6

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Revoir Barack : Si les Canadiens n’ont pas encore eu la chance de visiter de visite la Maison Blanche lors de leurs deux premiers séjours à Washington depuis le début des séries, ils ont bien l’intention de retourner dans la capitale américaine et ne pas jouer les touristes une fois de plus. Au cours de son histoire, le Tricolore a été en mesure de pousser à la limite huit fois en 20 occasions lorsqu’ils faisaient face à l’élimination lors du 6e match.


Gardez-moi occupé : Jaroslav Halak n’a assurément pas une allergie au caoutchouc. Vendredi soir à Washington, le gardien slovaque a repoussé 37 des 38 tirs des Caps. Il s’agissait de la 16e fois cette saison – la troisième fois depuis le début des séries qu’il faisait face à un minimum de 35 lancers. Sa fiche en pareilles circonstances : 12-2-2.

Là quand ça compte : Lorsqu’il s’est joint aux Canadiens en juillet, le robuste Travis Moen s’est amené avec la réputation d’être un joueur de séries. Flanqué de Brian Gionta et Scott Gomez lors du match numéro 5, Moen a passé 18 :29 sur la patinoire en plus d’inscrire le but gagnant. Moen étant définitivement un homme des grandes occasions, quatre de ses 11 buts en carrière dans les éliminatoires ont été des buts gagnants, dont celui qui a procuré la coupe aux Ducks en 2007.

Les séries, une autre saison : Les Capitals ont peut-être présenté le meilleur jeu de puissance de la Ligue au cours de la saison régulière, ils éprouvent toute sorte de difficultés depuis le début de la série contre les Canadiens. La formation montréalaise a jusqu’ici concédé qu’un seul but à Ovechkin et sa bande en 24 tentatives avec un homme en plus.

Vous disiez? Hal Gill n’a jamais probablement été surnommé le « Roadrunner », « Speedy Gonzalez » ou tout autre sobriquet relatif à la vitesse, mais le défenseur connaît une chose : il sait comment freiner les Capitals et Alex Ovechkin. Nommé la troisième étoile du cinquième match après avoir été utilisé pendant 25 minutes et une seconde – son plus haut total de la campagne pour un match se décidant en temps réglementaire, Gill a conservé son trône du roi des tirs bloqués des séries 2010 chez les Canadiens en bloquant cinq autres tirs vendredi, portant son total à 20 en cinq rencontres.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Bon retour Jaro
On se revoit lundi!
Jeu des chiffres - 23 avril 
Centrale des séries
En voir plus