Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir : Match 5

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Jamais quatre : Depuis l’instauration du format quatre-de-sept par la LNH en 1939, aucune équipe n’a remporté une série en signant ces quatre gains par jeu blanc et les Canadiens n’ont aucunement l’intention d’être les premières victimes. Un réveil de l’attaque pourrait passer par l’un des cinq attaquants de la formation qui est au cœur d’une disette de 10 matchs ou plus sans marquer, soit Benoit Pouliot, Andrei Kostitsyn, Glen Metropolit, Tomas Plekanec et Scott Gomez.


Plus de 20, s.v.p. : Même si la recette d’être surclassé dans la colonne des tirs par ses adversaires a bien servi le Tricolore lors des présentes séries, il manquait toutefois l’astérisque « Plus de 20 tirs requis » à la mention. Limité à 17 lancers par les Flyers lors du quatrième match de la série, le Tricolore a vu sa fiche glisser à trois victoires et sept défaites en 2009-2010 lorsqu’il n’atteint pas la vingtaine au chapitre des tirs.

Rester parfait : éviter le banc des punitions est une chose, éviter de se faire marquer un but lorsqu’un de vos joueurs est au cachot en est une autre. Malgré qu’ils aient été parfaits en désavantage numérique samedi après-midi en repoussant les trois assauts des Flyers, le Tricolore a dû s’avouer vaincu pour la première fois après six gains de suite après avoir été irréprochable à court d’un homme. Mais une fois n’est pas coutume.

Centres de l’attention : Un aspect où les Canadiens chercheront à s’améliorer pour la rencontre cruciale de lundi au Wachovia Center est au cercle des mises en jeu. Lors du quatrième match, les hommes de Jacques Martin n’ont remporté que 32% de leurs duels, leur plus bas taux de réussite dans les séries 2010. Considérant que le Tricolore avait eu l’avantage lors des trois premières rencontres contre les Flyers, Scott Gomez et cie ne devrait pas avoir de problème à rebondir lors du match 5.

Une longue saison : Ayant franchi le cap des 100 matchs disputés dans une saison pour la quatrième fois de son histoire samedi après-midi, le Tricolore sera également en action ce lundi pour une quatrième année après le 23 mai, les trois précédentes années se terminant avec un défilé avec un gros trophée en argent. La formation montréalaise présente jusqu’ici une fiche de sept gains et deux revers après cette date. Celle des Flyers? Ayant fait plus long feu que Montréal au cours des dernières années sans toutefois gagner le précieux saladier, Philadelphie a un dossier de 10 victoires et 17 revers après le 23 mai.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Jamais battus
Acculés au pied du mur 
Jeu des chiffres - 22 mai 2010 
En voir plus