Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir: Match #3

par Staff Writer / Montréal Canadiens
Avez-vous quelque chose à déclarer? Le premier objectif des Canadiens dans la série les confrontant aux Capitals était de revenir à Montréal avec au moins une victoire dans leur bagage. La raison est fort simple. Aucune équipe classée huitième n’est parvenue à effacer un déficit de 2 à 0 dans une série contre une formation classée numéro 1 en première ronde. Parmi les huit équipes depuis 1994 qui sont parvenues à détrôner les grands favoris dès la ronde initiale, seule Anaheim en 2009 avait remporté les deux premiers matchs sur la route.


Un à tous les deux : Samedi contre les Capitals, Andrei Kostityn a enregistré le 34e tour du chapeau dans l’histoire du Tricolore dans les séries de la coupe Stanley, le premier depuis Éric Desjardins en 1993 lors du deuxième match de la coupe Stanley contre les Kings, match de la fameuse punition à Marty McSorley pour bâton illégal. Avec 18 matchs en séries en carrière, l’aîné des frères Kostitsyn revendique jusqu’ici neuf buts. Sa moyenne de 0,50 but par match lui confère le neuvième rang parmi les joueurs actifs ayant disputé plus de 15 matchs dans la « vraie » saison.

Jamais deux sans trois? Ceux qui craignent de devoir veiller tard de nouveau en regardant le match numéro 3 entre les Canadiens et les Capitals devraient avoir l’esprit tranquille. Tandis que les deux équipes n’ont pu faire de maître en temps réglementaire lors des deux premiers rendez-vous, que deux fois dans l’histoire de la LNH les trois premiers matchs d’une série ont nécessité la prolongation : la série Colorado-Minnesota en 2008 et la finale de la coupe Stanley Canadiens-Leafs en 1951 alors que les quatre matchs de la série, balayée par Toronto, avaient tous été remportés en temps supplémentaire.

Je bloque, tu bloques, ils bloquent : Face aux Capitals qui n’hésitent pas à lancer de tout bord, tout côté, les joueurs des Canadiens continuent sur la même voix qu’en saison régulière où ils avaient pris le troisième rang dans la LNH avec 1344 lancers bloqués. Mené par Hal Gill qui a déjà sacrifié son corps à 12 reprises, le Tricolore occupe jusqu’ici le premier rang en séries avec 59 tirs bloqués.

Freiner la superpuissance : L’ours nommé « Avantage numérique des Caps » dort toujours. Les Capitals, qui ont dominé la LNH avec un pourcentage de 25,2% en saison régulière, ont été frustrés par la défensive montréalaise à chacune des sept occasions avec un homme en plus depuis le début de la série. Le Tricolore, pour sa part, a inscrit deux buts en sept tentatives lorsqu’un des hommes de Bruce Boudreau était au cachot.

Alexandre Harvey écrit pour canadiens.com

À voir également:
Centrale des séries
La fièvre se transporte à Montréal 
On s'en vient à la maison 
Le jeu des chiffres - 17 avril 2010 
Sortir en lion 
En voir plus