Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Cinq choses à savoir: Canadiens-Bruins #3

par Staff Writer / Montréal Canadiens
L’homme fort en moins
Les Bruins devront se débrouiller sans les services de Milan Lucic pour le troisième match de la série entre Montréal et Boston. Lucic s’est vu imposer une suspension d’un match par la Ligue nationale pour avoir asséné un violent coup de bâton au visage de Maxim Lapierre, à la fin du match numéro 2. Un bon coup de pouce pour les Canadiens, puisque l’homme fort de Boston a distribué huit mises en échec et récolté deux passes au cours des deux premiers matchs de la série.


La séquence du capitaine
Saku Koivu connaît une chose ou deux à propos de noircir la feuille de pointage en séries contre les Bruins. En 17 rencontres en séries contre la formation du Massachussetts, Koivu a récolté 22 points, n’étant pas en mesure de s’inscrire au tableau qu’à cinq reprises. Ce soir, il tentera de prolonger à huit sa séquence de huit matchs avec au moins un passe en séries contre Boston, séquence au cours de laquelle il a amassé deux buts et dix passes.
 
Retour à la maison
Les Canadiens sont de retour au Centre Bell et devant ses partisans pour ce troisième match. À la maison en saison régulière cette saison, le Tricolore a montré une fiche de 24-10-7. Les 21 273 spectateurs tenteront de jouer leur rôle de septième joueur et d’intimider les joueurs des Bruins tout au long de la soirée.

Le passé garant de l’avenir?
Le troisième match est souvent le moment où le sort de la série se décide. Statistiquement, même si les Canadiens tirent de l’arrière dans ce quatre de sept, ils sont favorisés pour remporter ce match. Historiquement, en première ronde, l’équipe visiteuse qui a une avance de 2-0 dans la série a un pourcentage d’efficacité de 0,459 dans le troisième match. Il faut se souvenir qu’en 2004, le Tricolore est revenu de l’arrière pour finalement remporter la série en sept matchs.

Attention au cachot

Les Canadiens devront vraiment jouer un match dans les règles de l’art ce soir. À Boston samedi, le Tricolore a écopé de 59% des pénalités totales décernées par les arbitres Leggo et Peel. Pour l’instant dans la série, les hommes de Bob Gainey ont été ceux qui ont été envoyés au cachot 56% du temps. À lui seul, Lucic a écopé d’un peu moins de la moitié des minutes de pénalité de son équipe, écopant notamment d’une inconduite de match dans les deux premiers duels. Maxim Lapierre devrait obtenir un peu plus de liberté sur la patinoire, lui qui a écopé des mêmes pénalités que Lucic.

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com

À lire également:
Le septième joueur
Tout sur la série Canadiens-Bruins
Canadiens-Bruins:1946
Canadiens-Bruins:1971
Une question inusitée
Schneids le sait
Négligés, vous dites?  
En voir plus