Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Hudon : Un souvenir douloureux

Charles Hudon se souviendra longtemps du match en plein air à Ottawa

par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

VANCOUVER - Charles Hudon voudrait probablement retrouver quelques dents dans son bas de Noël prochainement.

Vous l'avez peut-être remarqué lors du match de mardi soir face aux Canucks, mais Charles Hudon arborait une grille protectrice complète au Rogers Arena. La raison : il a laissé quelques dents sur la glace du parc Lansdowne à Ottawa après avoir reçu une rondelle en plein visage, courtoisie de son vieil ami, Jean-Gabriel Pageau. 

Toutefois, ce ne sont pas quelques dents en moins qui l'ont empêché de faire son travail à Vancouver. Par contre, certaines choses ont été plus difficiles à faire depuis quelques jours.

«J'essaie de ne pas trop sourire. Manger d'un côté c'était bizarre. Je mangeais avec Webby (Shea Weber) et on avait la même assiette. Ça lui a pris 15 minutes finir, moi ça m'a pris 1h30 le faire. C'est plus difficile à manger, mais la douleur est partie et au moins je peux manger normalement. Un steak n'est pas une bonne idée, il faut que je choisisse ce que je mange», a admis en riant l'attaquant de 23 ans au terme de la séance d'entraînement de mercredi, à l'Université de la Colombie-Britannique.

«Je ne pensais pas revenir tout de suite, surtout après avoir reçu une rondelle aussi gelée, aussi fort que ça dans le visage, a-t-il poursuivi. Ça faisait juste du bien de revenir vite comme ça.»

Video: Charles Hudon à propos de ses dents de perdues

Malgré tout, Hudon s'est bien tiré d'affaire face aux Canucks, effectuant 19 apparitions sur la patinoire pour un temps de jeu total de 13 min 27 s, obtenant une mention d'aide au passage dans la victoire de 7 à 5 du Tricolore.

Par contre, la recrue a dû passer plus de cinq heures sur la chaise du dentiste au cours des jours précédents afin d'être en mesure de prendre part au match. Trois dents en moins plus tard et des broches installées pour les deux prochains mois, Hudon insiste que les dernières heures n'ont pas été de tout repos, mais qu'au moins maintenant, la douleur est chose du passé. 

S'il prend cette situation du bon côté depuis le début, ses proches se sont amusés un peu à ses dépens lorsqu'ils ont vu le résultat final à sa sortie du dentiste.

«Ce matin avec ma fille sur FaceTime, elle me voyait avec les cheveux (rasés) et mes dents en moins. Il s'est écoulé un bon dix minutes avec qu'elle commence à me parler parce qu'elle riait tout le temps», a indiqué le principal intéressé au sujet de sa petite fille de deux ans, Lyah-Hope.
Au cours de leur carrière, tout joueur de hockey laisse à un moment ou un autre des dents derrière lui ou affiche fièrement des points de suture au terme d'une rencontre âprement disputée. C'est pour cette raison que les coéquipiers de Hudon comprennent absolument la situation dans la laquelle se retrouve le numéro 54. Particulièrement ceux comme Daniel Carr, qui se retrouvent souvent là où cela se bouscule le plus. 

«Mon frère m'a fait perdre deux dents déjà. J'en ai perdu une autre en jouant sur une patinoire extérieure et aussi une autre après un combat au niveau junior A. Je peux donc dire que je comprends ce que vit Charlie. Je suis passé par là. Ce n'est pas amusant», a conclu Carr.

En voir plus