Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

CH à coeur : CM Punk

Une entrevue exclusive avec le combattant du UFC et ancien champion dans la WWE

par Matt Cudzinowski, traduit par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

Nous savons, chers amateurs de lutte, que CM Punk (né Phil Brooks) ne fait plus partie de la WWE depuis quelques années déjà. Toutefois, l'actuel combattant du UFC aura marqué l'univers de la lutte à sa façon. C'est pour cette raison qu'à l'occasion du week-end de Wrestlemania, nous voulions vous présenter notre entrevue exclusive avec l'ancien champion des poids lourds de la WWE, qui nous a parlé longuement d'une certaine équipe de hockey qui lui tient beaucoup à cœur, malgré le fait qu'il soit originaire de Chicago…

Tu as grandi et vécu longtemps à Chicago, donc ton amour pour le hockey est venu avec les Blackhawks. Mais d'où vient cette passion pour les Canadiens?
CM PUNK :
Avec le hockey, quand vous êtes plus jeune, vous vous attachez à certains joueurs ou à certaines positions. Moi, j'aimais les gardiens hargneux. Le meilleur gardien à l'époque était Patrick Roy. Le rouge est ma couleur favorite. J'étais jeune et je me suis dit : «Ça, c'est un beau chandail, ça, c'est cool». Les Hawks n'étaient pas très bons lorsque j'étais enfant. Pendant un bout, ça n'a pas été facile d'être partisan des Hawks, parce qu'ils n'investissaient pas pour mettre la main sur des bons joueurs. Les matchs locaux n'étaient pas télédiffusés et les billets étaient très dispendieux. J'étais attiré par Roy en raison de son attitude, mais surtout parce qu'il était le meilleur gardien. Il le savait, mais il n'était pas trop arrogant, simplement confiant. J'ai toujours adoré ses crises et je les aime encore. J'espère revoir Patrick Roy derrière un banc quelque part parce que je l'aime.

Est-ce qu'on t'a déjà dit que puisque tu viens de Chicago, tes allégeances doivent être envers les Blackhawks? 
CMP :
Tout le temps. J'aime le hockey. J'ai fait le tour du monde en luttant et j'ai été assez chanceux d'avoir été approché par différentes équipes. Vous trouverez des photos de moi dans un chandail des Sabres de Buffalo. Ils m'ont invité à un match, j'ai pu utiliser leurs installations et m'entraîner là-bas. C'est une des choses qu'il faut prendre en considération, lorsque vous être une personnalité publique et que vous aimez le sport. Les gens vous écrivent sur Twitter. C'est la même chose au baseball. J'ai effectué le premier lancer dans plusieurs stades différents, mais ce serait irrespectueux de porter le chandail des Cubs en effectuant un lancer protocolaire dans une autre ville que Chicago. J'adore être en bons termes avec toutes ces équipes sportives. Vous n'avez qu'à accepter les critiques de ces «fans finis». 

Quel est ton meilleur souvenir des Canadiens?
CMP :
Je ne crois pas que les partisans des Canadiens apprécieront mon meilleur moment, mais il concerne Patrick Roy. C'est lorsqu'il s'est fait bombarder, que c'était 7 à 0 et qu'il était toujours devant le filet. Je crois que c'est un grand moment de l'histoire du sport. Il est sorti et a ensuite dit : «Échangez-moi». Il était si expressif que tout le monde l'a entendu et a compris. Il s'est fait échanger pas longtemps après et a remporté la coupe Stanley. J'aime cette histoire. Je ne crois pas que je serais un aussi gros partisan si j'avais grandi à Montréal. «La malédiction de Saint-Patrick», j'aime cette histoire. Je ne sais pas pourquoi, mais ça vient me chercher.

Toi qui vis dans un monde assez physique, tu sais que les Canadiens ont ajouté de la robustesse à leur équipe cette saison. Que penses-tu des ajouts de joueurs robustes comme Shea Weber et Andrew Shaw?
CMP :
J'adore Shaw, c'est mon ami. Je crois qu'il devrait y aller mollo avec les punitions qu'il reçoit. Lorsqu'il était à Chicago, il se plaçait devant le filet ou dans les endroits où ça brassait et c'est comme ça qu'il marquait.

Shea Weber aussi est un dur. Je crois qu'il a fait partie de la plus grosse transaction à un contre un dans la LNH depuis très longtemps. C'était surprenant. Je me rappelle quand ça a été annoncé. Je croyais que c'était insensé, mais les Canadiens bâtissent leur équipe et ils améliorent leur formation devant possiblement le meilleur gardien de la Ligue. Si tout le monde jouait au même niveau que Carey Price, la coupe pourrait revenir au Canada assez rapidement. De toutes les équipes canadiennes, j'appuie évidemment les Canadiens. Il manque peut-être un ou deux morceaux, mais je crois que le talent sur la glace est là.

En raison de ton horaire chargé, comment réussis-tu à suivre les activités de l'équipe?
CMP :
La meilleure manière est avec Twitter. Vous pouvez obtenir l'information assez rapidement, vous pouvez suivre les équipes et elles diffusent beaucoup de contenu. L'application de la LNH permet de regarder des matchs facilement de n'importe où. C'est ce que je fais le plus souvent. J'ai une rivalité amicale avec quelques mascottes, on se lance des flèches continuellement sur Twitter. Avec la technologie, vous pouvez regarder un match avec votre téléphone même si vous êtes au milieu d'un marécage en Louisiane, où il n'y a pas de hockey.

Watch: Youtube Video

Quel serait ton niveau de fébrilité si tu avais l'occasion de nous voir jouer au Centre Bell?
CMP :
C'est sur ma liste de choses à faire. Je pourrais y aller à n'importe quel moment. Je crois que j'attends un match des séries. Ce serait électrique, j'en suis certain. Juste en regardant les matchs à la télévision, chaque match des séries a l'air incroyable et tout le monde me dit d'attendre au printemps. Je vais toucher du bois.

Que penserais-tu d'un combat au Centre Bell?
CMP :
J'adorerais me battre au Centre Bell. Je crois que si Georges St-Pierre est la tête d'affiche d'un gala au Centre Bell, tous les combattants du UFC voudront être de la carte. Et vous parlez à un gars qui est allé dans pratiquement tous les amphithéâtres inimaginables. Je ne suis jamais allé au Centre Bell, ce serait amusant.

Si tu devais comparer ton niveau d'amour avec les Canadiens avec celui qu'a GSP pour l'équipe, où se situe-t-il? 
CMP :
Je ne sais pas si c'est un gars de hockey. Mais comme il est Québécois, il aime peut-être l'équipe un peu plus. J'adore le hockey et je crois que ce soit le cas pour lui. Peut-être sommes-nous à égalité.

Quel est ton joueur préféré chez les Canadiens actuellement?
CMP :
C'est facile : Andrew Shaw, un ancien des Blackhawks. J'aime tellement Carey Price. Je ne crois pas que vous pouvez aimer le hockey en 2017 et ne pas apprécier ce qu'il fait.

Quel joueur des Canadiens aurait les meilleures chances de l'emporter contre toi dans l'octogone?
CMP :
Est-ce que Shea Weber est vraiment un dur? Il en a l'air en tout cas. Donc j'irais avec lui. Tant qu'il n'a pas un bâton et une rondelle, je vais être correct. Je ne veux pas avoir à me défendre contre un lancer frappé à 104 mi/h. 

Quelle serait ta technique contre lui?
CMP :
J'attaquerais ses jambes. Il est imposant. Je sais qu'il aime pêcher, peut-être que je le distrairais avec des poissons. «Hey Shea, regarde ça!» Et là, je passerais à l'attaque.

En voir plus