Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Ce genre de soirée

par Staff Writer / Montréal Canadiens

MONTRÉAL – « Je vais aller me coucher ce soir et me réveiller comme d’habitude. Demain est une nouvelle journée.»



C’est ainsi que Mike Condon compte tourner la page sur sa soirée de samedi, qui s’est soldée par un revers de 6 à 1 du Tricolore face à l’Avalanche du Colorado.

« Ça arrive, tu vas faire des erreurs et avoir des mauvaises soirées, donc espérons que nous mettrons celle-ci de côté assez vite et serons prêts pour le prochain match », a poursuivi Condon, qui a été retiré de la rencontre au profit de Dustin Tokarski après avoir accordé quatre buts sur 11 tirs en deux périodes. « Je dois être prêt et me battre à chaque moment. Je dois donner une chance aux gars devant moi. »


Michel Therrien abondait dans le même sens que le gardien recrue, qui subissait une première défaite en temps régulier dans la LNH - à son neuvième match.

« Ça a été plus difficile pour Condon ce soir, mais ce sont des choses qui arrivent au courant d’une saison », a affirmé l’entraîneur-chef, qui n’a certainement pas blâmé ses troupiers pour leur manque d’effort. « Après deux périodes, on avait trois fois plus de lancers que l’Avalanche, mais on tirait de l’arrière 4 à 1. C’est ce genre de soirée-là. Il n’y a rien qu’on peut faire. »

C’est le genre de soirée donc, durant laquelle les hommes de Michel Therrien ont dominé 40-24 dans la colonne des tirs, ont bourdonné autour du filet de Reto Berra pendant tout le match, mais où les résultats ne sont jamais venus. Habitué à des performances extraordinaires de leurs gardiens Carey Price et Condon depuis le début de la saison, les Canadiens se sont à leur tour butés à un gardien en pleine forme samedi.

« Nous avons aimé notre jeu à l’attaque et le temps passé en zone offensive, ce fut certainement un des points positifs du match, mais dans une défaite de 6 à 1, je ne veux pas vraiment parler des points positifs, parce que nous avons laissé nos défenseurs et nos gardiens à eux-mêmes », a confié Max Pacioretty, qui a dirigé six tirs au filet, sans jamais trouver le fond de celui-ci. « C’est un jeu d’erreurs et celles que nous avons commises tôt dans le match ont été trop coûteuses. Nous pouvons vivre avec une erreur ici et là, mais ce soir, nous leur avons donné des chances de marquer en or tôt dans la rencontre. »

P.K. s’est d’ailleurs lui-même avoué coupable de certaines de ces erreurs.

« Je ne chercherai pas d’excuses. Nous devons être meilleurs. Je sais que je peux être meilleur que ça. Avec un entraînement optionnel ce matin, j’aurais dû être bien reposé, mais je n’étais pas assez bon. Je peux le dire, car je sais que je serai meilleur la prochaine fois », a déclaré le défenseur, qui a terminé la rencontre avec un différentiel de moins-2. « En tant que leader dans cette équipe, je dois être bien meilleur pour mes coéquipiers. C’est difficile de revenir après une période et d’essayer de motiver les gars quand toi-même tu ne fais pas le travail. »

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que les Canadiens n’auront pas à patienter bien longtemps avant de reprendre le collier et montrer qu’ils peuvent jouer comme l’équipe qui n’avait accordé avant la défaite de samedi soir en moyenne que 1,88 but par rencontre.

« Nous sommes une équipe axée sur la défensive et les erreurs ont fait la différence. Nous jouons dans deux jours, nous devons trouver le moyen de corriger ces erreurs », a conclu Pacioretty.

Vincent Régis écrit pour canadiens.com

VOIR AUSSI
Le jeu des chiffres - 14 novembre 2015
Faits saillants: Avalanche @ Canadiens
Gonflé à bloc
Pacioretty a un impact maximal comme capitaine

La couenne dure

En voir plus