Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

«Ce fut le moment le plus incroyable de ma vie»

Tous les partisans de hockey doivent absolument voir la vidéo mettant en vedette Josh Barrette, âgé de 18 ans, annonçant l'alignement de départ du Tricolore

par Matt Cudzinowski. Traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Si vous n'étiez pas familier avec le jeune Josh Barrette avant le week-end dernier, vous l'êtes certainement désormais.

Le jeune âgé de 18 ans, originaire de Châteauguay, qui a annoncé avec énormément de passion l'alignement partant des Canadiens en vue de l'affrontement de samedi soir contre les Rangers de New York, n'était rien de moins que remarquable.

Et lorsque les Canadiens ont partagé la vidéo du discours de Josh sur les médias sociaux dimanche après-midi, la vidéo est devenue virale instantanément, et avec raison. Josh a tout simplement rempli son mandat avec brio.

Video: Un jeune partisan annonce la formation partante

Comment le partisan de longue date du Tricolore a-t-il vécu le moment d'avoir la chance de parler directement à ses idoles du hockey peu de temps avant d'affronter les Rangers au Centre Bell?

« Je crois que ce fut le moment le plus incroyable de ma vie. Je suis un joueur de hockey. J'ai joué au hockey toute ma vie. C'était incroyable d'être dans le vestiaire avec ces joueurs. Les gars étaient excités. Il y avait beaucoup d'énergie dans le vestiaire. C'était tout simplement spécial », a dit Barrette au sujet de son expérience unique qui a attiré l'attention des gens du monde entier. « J'ai dû y mettre énormément de passion. Le hockey est vraiment mon sport. J'ai eu de l'admiration pour ces gars toute ma vie. »

Josh était présent au Centre Bell dans le cadre de la soirée Le hockey pour vaincre le cancer. En juin dernier, il a reçu un diagnostic de lymphome de Burkitt à l'Hôpital de Montréal pour enfants et il a subi deux cycles de 21 jours de chimiothérapie au cours de l'été afin de combattre la maladie. 

Ironiquement, l'ancien capitaine Saku Koivu s'est battu et a finalement vaincu le même type de cancer. En plus, il s'agissait du 45e anniversaire de Koivu, samedi dernier.

Barrett a appris qu'il aurait la tâche d'annoncer l'alignement partant de Claude Julien seulement trois semaines avant la soirée en question.

Il conduisait avec son grand-père lorsqu'il a reçu un appel de sa mère, Katia, qui lui a transmis l'incroyable nouvelle au nom de Leucan, une association vouée au soutien des enfants atteints du cancer et de leurs familles.

« Lorsqu'elle m'a appelé, elle m'a dit: Es-tu assis? Je veux juste m'assurer que tu ne tombes pas. Elle m'a dit que j'allais regarder un match au Centre Bell à partir d'une loge, et elle a rajouté qu'il y avait quelque chose d'autre », se souvient Barrette. « J'ai dit en riant: Je vais dans le vestiaire aussi? Elle a répondu: Oui, c'est le cas, et tu vas annoncer l'alignement partant. Mon coeur s'est mis à battre de plus en plus vite. »

Barrette avait bien raison d'être nerveux. On venait de lui confier une responsabilité incroyable.

L'une de ses priorités a été de bien se préparer pour le grand moment. Il savait que les joueurs de Julien ont beaucoup de style, et il voulait bien incorporer le tout.

Et avec l'aide d'un des membres de sa famille, Barrette a atteint son objectif.

« Mon cousin est styliste. Il m'a habillé pour l'occasion. Il a également fait des complets pour Tomas Plekanec dans le passé. C'était le complet qu'il avait conçu pour moi. Tout est fait sur mesure. Il y a même mon nom à l'intérieur. Quand j'ai annoncé à ma famille que j'allais parler aux joueurs, mon cousin m'a dit que je devais porter ce complet », a mentionné Barrette, qui a reçu les éloges de la part de son joueur préféré, Brendan Gallagher, en raison de son complet. « Je me souviens être passé devant Gally lorsque je suis entré dans le vestiaire et il m'a dit: Ton complet te va bien! »

En ce qui concerne son plan de match, Barrette a eu des discussions avec son père et son frère avant d'effectuer son discours.

Il a même passé quelques minutes avec Julien avant d'entrer dans le vestiaire, et le vétéran entraîneur lui a donné quelques conseils.

Finalement, l'étudiant de secondaire cinq a choisi de donner une tournure particulière à ce rituel de longue date.

« Claude et moi avons parlé de la manière dont il annonce son alignement de départ. Il commence toujours par le gardien de but. Quand j'ai pratiqué avec mon équipe, je débutais toujours par le joueur de centre. Je lui ai demandé si je pouvais commencer avec le centre. Il m'a fait des suggestions et il m'a dit de faire comme je voulais », a expliqué Barrette, qui a finalement choisi d'utiliser sa façon à lui en amorçant le tout avec le centre Phillip Danault. « Lorsque j'ai commencé à parler, j'ai seulement suivi mon instinct. Je suis un naturel. »

Encourager les joueurs à claquer des mains durant l'annonce de l'alignement n'a cependant pas été une décision sur le moment.

C'est une pratique qui a été instaurée au sein des équipes pour lesquelles il a joué dans le passé, et il souhaitait intégrer le tout dans sa présentation.

« Dans le Midget Espoir et le Midget AA, mon entraîneur annonçait généralement l'alignement partant. Mais je l'ai parfois fait en tant que capitaine. J'ajoutais un petit quelque chose pour donner de l'énergie aux gars », a dit Barrette. « Lorsque tu claques des mains, tout le monde embarque. »

La vidéo démontre clairement que les joueurs réagissent à l'enthousiasme de Barrette, en claquant des mains du début à la fin.

« Tout le monde s'est levé. J'ai eu une poignée de main de la part de Nate Thompson immédiatement après et j'ai eu droit à un câlin de Gally un peu plus tard », a mentionné Barrette, qui a apprécié de tout son coeur son accolade avec l'adjoint des Canadiens. « Je suis un joueur de centre, et lorsque je joue au hockey, j'essaie de m'inspirer de son style de jeu. C'est un travailleur acharné. Il n'arrête jamais de travailler. Je me souviens avoir eu beaucoup de contact visuel avec lui dans le vestiaire. »

Des mots auxquels s'accrocher

Josh se souvient très bien du jour où il a reçu son diagnostic. C'était le 13 juin.

« Lorsque le médecin nous a appris la nouvelle, ma mère s'est mise à pleurer. Je ne comprenais pas vraiment à ce moment », a expliqué Barrette. « Le diagnostic était la première étape, et on devait désormais prendre les choses au jour le jour. »

Avec cette mentalité, Barrette n'avait certainement pas l'intention de laisser le lymphome de Burkitt le vaincre.

Son attitude en début de traitement était fondée sur son engagement à maintenir un état d'esprit positif malgré les hauts et les bas inévitables.

« Je savais que j'allais me battre. C'est dans mon corps, et j'ai le contrôle », a déclaré Barrette. « La douleur est temporaire. C'est ma devise. Je pense que ce sont les mots les plus forts. Tout est temporaire. Si vous passez une mauvaise journée, la prochaine va être meilleure. »

Après avoir terminé sa chimiothérapie le 24 juillet, les médecins lui ont donné le feu vert au début du mois d'août.

Le jour suivant, Barrette était de retour sur la glace pour pratiquer le sport qu'il aime tant.

Bien qu'il se sent mieux, une TEP est réalisée tous les trois mois et des analyses sanguines sont nécessaires pour surveiller son état. 

Il souhaite faire carrière dans l'application de la loi, et peut-être un jour se joindre à l'Agence des services frontaliers du Canada en tant que garde-frontière.

Entre temps, il se concentre à terminer ses études secondaires et retrouver la forme en vue de la saison 2020-2021 de hockey.

« Je voulais jouer au niveau Junior AAA cette année, mais le cancer a un peu ralenti les choses. Je me suis dit que j'allais prendre une année pour aller dans la salle d'entraînement et recommencer en vue de l'année prochaine », a dit Barrette. « Ce discours m'a poussé à travailler encore plus fort. C'était un moment unique. Tous mes amis étaient heureux pour moi. J'ai vraiment apprécié ce moment. »

Crédit photo: Thierry du Bois

En voir plus