Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les Canadiens et le trophée Vézina

Carey Price pourrait gagner le 30e trophée Vézina des Canadiens mercredi soir

par Dan Braverman, traduit par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

Le trophée Vézina revient au meilleur gardien de la Ligue, et les Canadiens partagent un lien unique avec le fameux trophée. Après un malaise du légendaire Georges Vézina au cours d'un match en 1925 et le décès de celui-ci quelques mois plus tard, les propriétaires des Canadiens de l'époque, Léo Dandurand, Louis Létourneau et Joe Cattarinich ont présenté le trophée à la Ligue en son honneur.

Initialement, le trophée Vézina était remis au gardien qui avait accordé le moins de buts en une saison régulière, une statistique qui pouvait objectivement déterminer les performances remarquables d'un cerbère. Mais avec de plus longues saisons et l'émergence des gardiens réservistes - ou des duos de gardiens, selon le cas - les critères du trophée Vézina ont été éventuellement revus. Depuis 1981-1982, le trophée est remis au meilleur gardien de la saison régulière, voté par les directeurs généraux. (Le trophée William-Jennings a pris la place du Vézina pour reconnaître le ou les gardiens qui ont accordé le moins de buts.)

Depuis 1925-1926, les gardiens des Canadiens ont remporté le trophée Vézina 29 fois, dont cinq depuis que les nouveaux critères ont été adoptés. Si Carey Price l'emporte mercredi, il s'agira de son deuxième titre. Voici un retour sur ceux qui ont mis la main dessus avant lui.

George Hainsworth

Georges Hainsworth est arrivé de Saskatoon après la mort de Vézina et a pris la relève devant les buts, en emportant au passage les trois premiers trophées Vézina, de 1926-1927 à 1928-1929. Hainsworth a été phénoménal, remportant 28 (67 buts contre), 26 (47 buts contre) et 22 (43 buts contre) matchs respectivement, sur un total de 44 par saison. À sa troisième saison, il a réussi 22 blanchissages, un record d'équipe qui tient toujours. Ses 75 jeux blancs en saison régulière représentent également un record d'équipe.

Bill Durnan

Bill Durnan a remporté six trophées Vézina en sept saisons entre 1943-1944 et 1949-1950. À sa première campagne, Durnan a inscrit un record de la LNH en tant que gardien de première année en étant invaincu dans 14 matchs consécutifs. Le natif de Toronto - capitaine de l'équipe durant quatre mois au début de l'année 1948 - a terminé sa carrière avec 34 blanchissages et 208 victoires en 383 rencontres de saison régulière. Il a blanchi ses opposants 10 fois en 1948-1949, à son avant-dernière campagne.

Jacques Plante

Jacques Plante détient le record pour le plus de conquêtes du trophée Vézina avec sept, dont six avec les Canadiens entre 1955-1956 et 1961-1962. Le natif de Shawinigan a disputé 11 saisons avec les Canadiens, au cours desquelles il a maintenu une moyenne de buts accordés de 2,23 et réalisé 58 blanchissages. Le membre du Temple de la renommée a également remporté le trophée Hart en tant que meilleur joueur de la Ligue en 1961-1962, devenant ainsi le premier gardien à mettre la main sur le Hart et le Vézina dans la même saison. En janvier 1958, Plante a établi un record d'équipe pour le plus grand nombre de victoires en un mois, avec 11. Sa moyenne de 1,86 en 1955-1956 est la deuxième meilleure de l'histoire du club parmi les gardiens qui ont disputé au moins 35 matchs en une saison. Il a remporté son septième et dernier trophée Vézina en tant que membre des Blues de St-Louis, partageant l'honneur avec Glen Hall.

Les années 1960

Charlie Hodge a remporté 33 matchs en 1963-1964, maintenu une moyenne de 2,26 buts accordés et réalisé huit jeux blancs, en route vers son premier trophée Vézina. Le natif de Lachine a également partagé le trophée avec Lorne «Gump» Worsley en 1965-1966. Worsley a remporté à nouveau le trophée deux ans plus tard, cette fois-ci avec Rogatien Vachon.

Ken Dryden / Michel Larocque

Ken Dryden a mis la main sur son premier Vézina à sa deuxième saison complète dans la LNH en 1972-1973, obtenant 33 victoires et six blanchissages, tout en maintenant une moyenne de 2,26. Il l'a remporté une seconde fois en 1975-1976, puis l'a partagé avec le réserviste Michel Larocque lors des trois saisons suivantes, durant la dynastie des années 1970. Larocque a remporté son quatrième Vézina en 1980-1981, le partageant avec Denis Herron et Richard Sévigny, lors de la dernière année avant le changement des critères.

Patrick Roy

Patrick Roy a remporté le Vézina lors de deux saisons consécutives, en 1988-1989 et 1989-1990, puis au terme d'une saison de 36 victoires en 1991-1992. Roy a également été finaliste en 1990-1991 (deuxième place) et en 1993-1994 (troisième place).

José Théodore

José Théodore a terminé de brillante façon la saison 2001-2002 en mettant la main sur les trophées Vézina et Hart. Il a maintenu une moyenne de 2,11 et un taux d'efficacité de ,931, tout en présentant une fiche de 30-24-10 et sept blanchissages, pour permettre au Tricolore de regagner sa place en séries après une absence de trois ans.

Carey Price

Carey Price a présenté d'excellentes statistiques lorsqu'il a remporté le trophée Vézina en 2014-2015. Le natif d'Anahim Lake, en Colombie-Britannique, a battu un record de près de 50 ans en enregistrant 44 victoires, deux de plus que Jacques Plante, qui détenait la marque jusque-là. En plus de maintenir une moyenne de 1,96 et un taux d'efficacité de ,933, Price a réussi neuf blanchissages cette année-là.

Les finalistes pour le trophée Vézina cette saison sont Carey Price, Sergei Bobrovsky (Blue Jackets de Columbus) et Braden Holtby (Capitals de Washington). Le gagnant sera annoncé mercredi soir à Las Vegas.

En voir plus