Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Canadiens vs. Canadiens

par Staff Writer / Montréal Canadiens

BROSSARD – Faute d’adversaire réel à court terme, les Canadiens mettent tout en œuvre pour être prêts pour les Bruins.

En se levant ce matin, les joueurs des Canadiens étaient conviés, comme chaque jour de match, à un léger entraînement matinal. En après-midi, plusieurs y iront d’une petite sieste et d’un repas de pâtes et de poulet avant de se rendre au Centre Bell pour y disputer un match contre… eux-mêmes.

«Nous voulions nous assurer d’avoir la meilleure préparation possible et c’est pour ça qu’on a décidé d’y aller comme si c’était un jour de match aujourd’hui. Nous avons eu une séance d’entraînement légère ce matin », a souligné l’entraîneur-chef Michel Therrien, qui a décidé d’y aller d’un match simulé en soirée, au Centre Bell, incluant tous les joueurs des Bulldogs qui s’entraînent à Brossard depuis le 22 avril. «Nous croyons que ça va nous préparer le mieux possible pour le moment où nous allons jouer de nouveau.»

Peu importe la date exacte du début de la série, c’est environ une dizaine de jours qui séparera le match #4 contre le Lightning et le match #1 contre les Bruins. C’est pour cette raison qu’une rencontre, même simulée, est la bienvenue pour les hommes en bleu-blanc-rouge.

«Ça va être plaisant. Ça fait du bien d’être mis en situation de match. C’est bon pour nous, ne serait-ce que pour jouer un peu avec la rondelle, revoir la vitesse d’exécution des vrais matchs, le synchronisme », a mentionné le défenseur P.K. Subban. «C’est toujours dur quand tu passes autant de temps sans jouer de conserver ton synchronisme, alors c’est une excellente initiative. C’est une question mentale. Je crois que ça vient avec le stress et l’importance des matchs. Je trouve ça vraiment cool de tenter de recréer une situation de match comme ça. »

Avec les jours qui passent, l’intensité monte peu à peu dans le vestiaire, alors que les médias sont de plus en plus nombreux et les entraînements de plus en plus robustes.

«Nous avons utilisé le temps que nous avions pour travailler sur certaines choses et maintenant, l’intensité va grimper de façon graduelle pour culminer à la fin de la semaine », a lancé le capitaine Brian Gionta, pour qui les Bruins n’ont pas vraiment de secret, les ayant affronté 46 fois en saison régulière depuis son entrée dans la LNH. «Ça importe peu contre qui tu joues, que ce soit une équipe de l’Ouest ou une équipe dans ta division. Le dépistage est tellement bon que tu sais à quoi t’attendre. Tu connais très bien les joueurs et la philosophie de l’équipe. Nous respectons le fait que Boston est une bonne équipe qui a fait de bonnes choses récemment. Ça va être une série excitante. »

Avant l’affrontement opposant le Tricolore au Tricolore qui aura lieu vers 19 h, soit l’heure normale des matchs en séries, les joueurs sont conviés à une activité d’équipe qui met de l’avant la participation des familles de ceux-ci.

«C’est important pour nous et pour les joueurs que les familles vivent ce genre d’événements avec eux », a souligné Michel Therrien, qui a notamment vu ses joueurs participer à un voyage père-fils plus tôt dans la saison.

«Une série Canadiens-Bruins, ça fait partie d’une des grandes rivalités dans l’histoire du sport professionnel et à partir du premier match, c’est un nouveau chapitre de cette histoire qui va s’écrire», a poursuivi l’entraîneur-chef du Tricolore qui a déjà vécu la rivalité lors des séries de 2002.

Plus que quelques jours d’entraînement ce nouveau chapitre. Les joueurs seront prêts. Le serez-vous?

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
L’attente est terminée 
Encore vous! 
Centrale des séries


En voir plus