Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Camp des recrues : Brook et Fleury ont fait des pas de géant

Les espoirs du Tricolore en défensive sont prêts à montrer de quel bois ils se chauffent au moment où le camp des recrues du club se déplace à Belleville en vue du tournoi des recrues

par Dan Braverman, traduit par Visionnaire Communications @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Un choix de deuxième tour en 2017, le défenseur Josh Brook a donné de bonnes raisons aux partisans des Canadiens d'envisager l'avenir avec enthousiasme.

L'athlète de 20 ans a terminé à égalité avec Dawson Davidson au premier rang des pointeurs chez les défenseurs de la Ligue de l'Ouest la saison dernière, après avoir dû composer avec des blessures dans les années précédentes. Il estime s'être donné une bonne erre d'aller à sa dernière campagne junior en évitant d'être confiné à l'infirmerie.

« Probablement la confiance et la santé. Je suis resté en santé, a déclaré Brook en expliquant ce qui lui a permis d'inscrire 16 buts et 75 points avec les Warriors de Moose Jaw en 2018-2019. Dans les années précédentes, la seule fois où je n'ai pas été blessé, j'avais seulement 17 ans. Maintenant que je suis plus vieux et que j'ai appris, que je suis en santé et tout ça, ç'a fait en sorte que tout a bien fonctionné. Notre jeu de puissance a été très bon. Nous avions de très bons attaquants, ce qui a beaucoup aidé. »

Brook accédera aux rangs professionnels cette saison et il a bien aimé s'entraîner sous les ordres de l'entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, depuis le début du camp des recrues.

« Il est vraiment bon comme entraîneur. Il est très honnête et très juste avec toi », a affirmé Brook, qui a disputé des matchs avec l'équipe lavalloise de Bouchard, le printemps dernier, après que les Warriors eurent été éliminés des séries éliminatoires. « Il te fait savoir ce qu'il a besoin de te faire savoir, et il a été très bon pour moi. »

Video: Josh Brook sur son opportunité au camp des recrues

Le pilote du Rocket a fait remarquer que Brook ne s'est pas reposé sur ses lauriers à la suite d'une solide saison dans la Ligue de l'Ouest, lui qui a passé l'été à s'améliorer dans le but de se présenter au camp au sommet de sa forme.

« Ce que j'ai fait à la fin de la saison, c'est que j'ai donné une feuille de travaux à faire à tout le monde. Je leur ai dit, 'Voici vos devoirs. Voilà ce que vous devez faire.' Je ne m'attends à rien de moins que ceci : sur la patinoire, en dehors de la patinoire, taux de gras… voici vos cibles, a expliqué Bouchard. Josh a passé la majorité de l'été [à Brossard] et il a fait comme plusieurs des gars qui ont passé du temps ici. Ils ont fait leurs devoirs, ils ont coché leurs cases. Je suis exigeant, je suis dur, je sais. Mais en fin de compte, je leur ai dit ce matin : 'Excellent travail, les gars.' Ils sont venus ici, ils ont poussé fort, ils se sont améliorés. Sont-ils pour autant parfaits ? Non. Cependant il y a eu une évolution dans tous les aspects que nous leur avons demandés. »

Selon Bouchard, le travail qu'a fait Brook montre à quel point il est sérieux dans sa quête d'atteindre le plus haut niveau.

« C'est un professionnel, ça lui tient à cœur. Il veut être un joueur de hockey et ça, je l'ai toujours su. Il veut comprendre, il est prêt à accepter les apprentissages et les consignes qu'on lui offre. C'est plaisant, en tant qu'entraîneur, de voir un gars qui suit les consignes comme ça », a ajouté Bouchard, qui amorcera bientôt sa deuxième saison au poste d'entraîneur-chef du Rocket. «Il y a des choses dans son jeu qu'il doit faire mieux, comme tout le monde. Il sait que tous les joueurs doivent passer par là. C'est un jeune défenseur et il joue à une position difficile. Il a beaucoup grandi comme personne et comme joueur de hockey. Il y a mis le travail nécessaire. Il s'est présenté en excellente forme. Il veut s'améliorer. Il est passionné. Il vise de devenir un joueur de la LNH. »

Video: Joël Bouchard à propos du développement des jeunes

Au moment où les recrues du Tricolore se dirigeront vers Belleville, en Ontario, pour y affronter les espoirs des Sénateurs d'Ottawa et des Jets de Winnipeg, les autobus seront bondés de joueurs qui visent la même chose que lui.

Pour des joueurs comme Cale Fleury, le tournoi des recrues s'avère une belle occasion de montrer à quel point il a progressé.

« Je veux juste montrer que je suis prêt à franchir la prochaine étape. Je veux essayer de percer la formation des Canadiens de Montréal cette année », a déclaré Fleury, qui a disputé 60 matchs avec le Rocket à sa première saison dans les rangs professionnels, l'hiver dernier. « Je pense que c'est ce que tout le monde vise, mais dans mon cas à moi, je veux montrer que je suis prêt à disputer au moins quelques matchs et essayer de faire mes preuves dans la LNH. »

L'athlète originaire de Carlyle, en Saskatchewan, veut se distinguer en affichant un bon niveau de jeu au camp et aussi durant le tournoi - tout en limitant le nombre d'erreurs, évidemment.

« C'est en partie mon approche. Et quand tu joues avec un groupe durant une aussi courte période, c'est un peu difficile de développer une bonne chimie. Ça peut donc être un peu erratique sur la glace, différent de ce que vous voyez d'habitude. Surtout avec les systèmes qui sont nouveaux pour tout le monde et toutes les choses que les recrues doivent apprendre », a noté Fleury, qui a inscrit 23 points (9-14-23) à sa première saison dans la Ligue américaine de hockey. « En se concentrant vraiment sur le système que les entraîneurs veulent mettre ne place, ça nous aidera à mieux faire à cet égard. »

Video: Cale Fleury sur le fait de percer l'alignement

NOTES

Bouchard n'a pas dévoilé son alignement en vue du match de samedi soir contre les recrues des Sénateurs avant de quitter Brossard, mais il a indiqué que les deux gardiens présents au camp des recrues - Cayden Primeau et Alexis Shank - auraient droit à une rencontre chacun durant la fin de semaine. Il a par ailleurs dit que Nick Suzuki allait jouer au centre ainsi qu'à l'aile, tandis que Ryan Poehling se verrait confier un poste de centre.

Le duel entre les recrues du Tricolore et des Sénateurs commencera à 19h samedi, au CAA Arena de Belleville en Ontario.

En voir plus