Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Camp d'entraînement - Jour 2

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Fini les tests médicaux et les séances de photos. Place au hockey. Le camp d’entraînement des Canadiens s’est amorcé sur les chapeaux de roues. L’équipe A a eu le dessus sur l’équipe B (voir la composition des équipes) dans un match intraéquipe, 5 à 2.


Sauter dans la parade : Remettant les pieds sur la patinoire en compagnie de ses coéquipiers pour une première fois depuis qu’il a connu un excellent parcours en séries éliminatoires, Maxim Lapierre a recommencé exactement au même endroit où il avait laissé. Avec deux buts lors du premier match simulé du Tricolore, il a aidé les siens (l’équipe A) à l’emporter sur l’équipe B, devant une énorme foule expressément venue pour voir le Tricolore à l’œuvre.

«Je voulais commencer fort. C’est le genre d’attitude qu’on veut adopter en tant qu’équipe. Toujours travailler fort et prendre de bonnes habitudes dès maintenant», a raconté celui qui a été élu la première étoile du match par les membres des médias sur place. «C’est peut-être juste des matchs inter-équipe, mais ça aide à préparer pour les matchs hors-concours et les matchs hors-concours pour la saison. Il faut commencer quelque part. »

Un patron heureux : C’est ce matin que le pilote du Tricolore a pu observer pour une première fois ses joueurs en action. Même si de son propre aveu, les matchs simulés ne sont pas du calibre de la LNH, ni même de la Ligue américaine, Jacques Martin s’est quand même montré extrêmement satisfait de ce que ses joueurs lui ont démontré.

«Ce que j’ai aimé ce matin, c’est surtout l’intensité. Le niveau d’intensité a été très élevé pour une première journée, autant dans la séance d’entraînement que lors du match simulé », a laissé savoir Martin, qui a du même souffle laissé savoir ses premières impressions sur le nouveau venu, Lars Eller. «On voit qu’il a certaines qualités. Il a une bonne rapidité, une bonne vision du jeu. Ce sont des choses qui ressortent. »

Le fardeau de la preuve : Depuis qu’il est arrivé à Montréal, Ian Schultz tente par tous les moyens de prouver qu’il n’est pas que le joueur ajouté à l’échange qui a vu Lars Eller s’ajouter à l’alignement des Canadiens. Et cette preuve, il a commencé à la bâtir lors du premier match simulé du camp d’entraînement.

« Aujourd’hui, c’était un bon départ. Mon style de jeu est plus adapté à des situations de matchs. Il faut que je puisse frapper. Au cours du camp des recrues, l’intensité n’était pas vraiment élevée. Je crois que dans le vrai camp, je peux mieux montrer ce que je peux apporter », a laissé savoir le colosse de 6-pieds-2, 205 livres, qui a également prouvé qu’il pouvait contribuer offensivement, en obtenant un but et une passe dans la victoire des siens.

Sur la touche : A. Markov (genou), R. Hamrlik (genou), Dany Massé (haut) et Hunter Bishop (haut) n’ont pas patiné lors du deuxième jour du camp.

Sommaire de la rencontre:
Équipe B: Conboy (1), Avtsin (1)
Équipe A: Moen (1), Lapierre (1), Lapierre (2), Schultz (1), Russell (1)

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


VOIR AUSSI
Formations - Camp d'entraînement
Les coulisses du premier jour du camp 
Liste des joueurs - camp d'entraînement des Canadiens 2010-2011 
C'est un départ! 
En voir plus