Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Calepin de match: Winnipeg

par Staff Writer / Montréal Canadiens

WINNIPEG - Dans le calepin de match : des tirs à profusion et ne jamais sous-estimer celui qui a faim.



Des tirs, des tirs et des tirs
: Quand un gardien adverse dispute un match extraordinaire, il faut le mentionner. Ça a été le cas d’Ondrej Pavelec des Jets jeudi soir, alors qu’il a repoussé la plupart des attaques des Canadiens, notamment grâce à quelques gestes de désespoir en première période. En effet, les hommes de Michel Therrien ont testé la muraille Pavelec à profusion en lever de rideau. Au total 20 tirs ont été dirigés sur la cage du cerbère tchèque au cours de la première, exploit que le Tricolore avait seulement réussi à une reprise en 2014-2015, soit au cours de la deuxième période le 30 décembre contre la Floride. Malheureusement pour le Tricolore, le résultat n’a pas été le même contre Winnipeg, alors qu’il avait battu les Panthers 2 à 1 en tirs de barrage.

«Vous avez vu comme moi comment il a joué. Il a vraiment été incroyable », a lancé Tokarski au sujet de son vis-à-vis qui a terminé sa soirée de travail avec un total de 39 arrêts pour mener sa séquence de victoires à six d’affilée, au cours de laquelle il a accordé seulement sept buts. «C’était une performance épique de sa part. Nous avons joué un bon match. J’aurais aimé faire quelques arrêts de plus, mais parfois, c’est comme ça. Il faut rebondir et aller chercher des points à domicile. »

«On a joué deux solides périodes où on a dominé dans les lancers et dans les chances de marquer », a pour sa part offert Michel Therrien au sujet de la rencontre. «On perdait 4 à 1. Ça arrive au courant d’une saison des matchs comme ça, mais l’effort de notre équipe y était. On a démontré beaucoup de caractère. J’ai aimé la façon dont on a répondu. Nous étions prêts, nous savions que nous avions un gros défi devant nous. Les gars ont travaillé vraiment très fort. »

Attention à la faim
: Les Canadiens n’ont pas été surpris par les Jets. Ils s’attendaient à une équipe qui allait jouer avec l’énergie du désespoir, étant impliqué dans une lutte de tous les instants pour une participation en séries. C’est exactement ce genre de formation qu’ils ont affronté.

«On peut voir que leur idée, match après match est d’utiliser leur vitesse, leur échec-avant et leur gabarit pour en imposer physiquement », a lancé Brendan Gallagher qui a été impliqué dans quelques escarmouches au cours de la soirée avec des colosses, dont notamment le défenseur Dustin Byfuglien à qui il concède, disons-le, quelques livres. «C’est ce qu’ils ont fait contre nous. On s’attendait à ça. Ils ne nous ont pas surpris. C’est la force de leur équipe et ça leur a permis de créer quelques chances de marquer. »

Le travail, pas le résultat : Même s’il rentre à Montréal avec une récolte de seulement un point, Michel Therrien est satisfait de ce qu’il a vu de la part de ses ouailles. Tout comme lors de la rencontre à Nashville, la compétition a été féroce contre les Jets, bien que le résultat final de 5 à 2 n’en soit pas représentatif.

«Il ne faut pas faire l’erreur de regarder seulement le résultat final. Les joueurs ont compétitionné et c’est ce qui est important à mes yeux», mentionne l’entraîneur qui a tout de même vu sa formation atteindre le cap des 100 points lors de ce voyage de deux rencontres.

Brendan Gallagher, qui a marqué jeudi soir pour pousser à quatre sa séquence avec au moins un but était du même avis que son entraîneur.

«Ce n’est pas comme si nous étions découragé. Nous savions que c’était une équipe qui allait nous rendre la vie difficile. Nous avons créé des chances, mais il y a une différence entre avoir des chances et marquer », rappelle celui qui a enfilé son 23e de la saison grâce à un boulet de canon à bout portant. «Il faut s’assurer de marquer sur nos occasions rapidement. Ça peut changer le cours du match. On a aimé notre effort. On a aimé tout le cheminement, mais il faut faire un meilleur effort pour y mettre la touche finale. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.


LIRE AUSSI
Le jeu des chiffres - 26 mars 2015
Retour aux sources

Le club des centenaires
Le dernier mille

Carburer au changement

En voir plus