Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Les Bengals adorés de Brendan

Si les Bengals de Cincinnati l'emportent dimanche, Brendan Gallagher sera le premier à vous l'annoncer sur Twitter… une fois le cadran à zéro

par Matt Cudzinowski, traduit par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Chaque dimanche pendant la saison de la NFL, Brendan Gallagher porte une grande attention à son équipe préférée, les Bengals de Cincinnati.

C'était certainement le cas la semaine dernière lorsque la troupe de Marvin Lewis a donné une frousse aux Packers de Green Bay au mythique Lambeau Field, avant de finalement s'incliner 27 à 24 en prolongation pour ainsi porter sa fiche à 0-3 cette saison.

Ses Bengals adorés détenant une avance en fin de quatrième quart, l'attaquant de 25 ans s'est servi de son compte Twitter - @BGALLY17 - pour partager son excitation à l'idée de les voir vaincre le prolifique quart Aaron Rodgers et les Packers sur leur propre terrain.

Tweet from @BGALLY17: Hope everyone is watching the bengals about to shock the world with a win at lambeau field! #WhoDey

Malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées comme il l'espérait et… Gallagher a payé le prix après avoir parlé d'une victoire des Bengals avant que la dernière seconde ne se soit écoulée.

«J'en ai beaucoup entendu parler le lendemain. Les gars étaient inquiets à savoir si j'allais me présenter à l'aréna. Ç'a été un dur réveil. Je suis certain que tous les partisans des Bengals se sont sentis comme ça. C'était difficile, a dit Gallagher, en revenant sur la défaite crève-cœur de son équipe au Wisconsin.

«Si je dois être honnête, je dirais que je savais qu'il [Aaron Rodgers] allait revenir, je voulais juste en profiter pendant qu'on était en train de battre les Packers.»

Lorsque les choses allaient dans la bonne direction pour les Bengals, Gallagher a même invité ses abonnés à le rejoindre pour se ranger derrière la franchise de l'Ohio.

Tweet from @BGALLY17: In 3 mins I'll be accepting applications to jump on the bengals band wagon...limited spots available

«Je pense qu'ils ont gagné plusieurs fans au cours de la dernière semaine, a dit Gallagher, qui est prêt à accueillir n'importe quel nouveau supporter des Bengals.

«Je m'attends à ce qu'il y en ait de plus en plus chaque semaine que les Bengals se présenteront et offriront un bon spectacle. Aussi bien embarquer dans la parade tout de suite, parce que mon offre tient toujours.»

Gallagher s'attend à ce que les Bengals rebondissent ce dimanche lorsqu'ils rendront visite à leurs rivaux de l'Ohio - les Browns de Cleveland - au FirstEnergy Stadium. Ces derniers ont également une fiche de 0-3.

«Je m'attends à une grosse victoire en Ohio contre Cleveland, probablement 24 à 13, a prédit Gallagher, qui maintient qu'une victoire contre les Browns marquerait le début d'un important revirement de situation pour les Bengals cette année.

«Comme je disais à Shawzy, ils seront la sixième équipe avec une fiche de 0-3 à faire les éliminatoires. Ce sera une bonne année. Je crois toujours [au quart] Andy Dalton. Je suis certain qu'il nous mènera à la terre promise.»

Avec cela en tête, est-ce qu'il sera aussi actif sur Twitter aujourd'hui si les Bengals sont en bonne position pour signer leur première victoire de la saison?

«Absolument, mais peut-être que j'attendrai que le match soit terminé, a dit Gallagher, sourire en coin. Mais s'ils gagnent, je vais le dire à tout le monde.»

L'histoire derrière l'amour que Gallagher a depuis longtemps pour les Bengals en est une bonne.

«Je pense que ç'a beaucoup à voir avec tout le monde qui me demande pourquoi je suis un fan des Bengals et le fait que je doive répondre à cette question encore et encore. J'ai commencé à suivre le football quand Chad Johnson faisait toutes ses célébrations divertissantes après ses touchés, ce que je trouvais drôle quand j'étais enfant. J'aimais aussi beaucoup Carson Palmer. C'était une équipe négligée. Au fil des ans, tout le monde écorchait les Bengals et je suis juste devenu encore plus passionné. Aujourd'hui, tout le monde le sait et je dois rester loyal à cette équipe», a expliqué Gallagher.

@nmanning8 #Whodey #Andy #SuperNerd

Une publication partagée par Brendan Gallagher (@bgally.11) le

Le 10 septembre dernier, Gallagher a assisté à son tout premier match des Bengals, lors du match inaugural contre les Ravens de Baltimore au Paul Brown Stadium de Cincinnati. Son frère Nolan a fait le voyage avec lui… pour encourager les Ravens.

Malheureusement pour Brendan, il ne leur a pas porté chance.

«Ils ont perdu 20 à 0. C'était vraiment juste pour être là pour leur match inaugural, mais ç'a été le pire match de la carrière de Dalton et j'étais dans les estrades, alors je ne pense pas qu'il aura hâte de me revoir, a blagué Gallagher, faisant référence à la conversation FaceTime qu'il a eue avec lui dans un épisode de la série d'EPIX «Road to the Winter Classic» avant le duel Canadiens-Bruins au Gillette Stadium en janvier 2016. 

«Mon frère a eu du bon temps, jusqu'à ce qu'il ait un peu peur de se faire voir parce qu'il y avait des partisans des Bengals pas très contents dans le stade. Il est devenu aussi calme que moi.»

Outre le résultat, l'expert des Bengals chez les Canadiens a profité de chaque instant à Cincinnati.

«On est arrivés tôt, j'ai vu tous les partisans fous qui faisaient des tailgates et j'ai joué quelques matchs à l'extérieur du stade. J'avais déjà ma casquette, mais je me suis acheté un nouveau chandail, de Vontaze Burfict. Je voulais aider la cause "Free Burfict", que tout le monde appuyait à Cincinnati, a dit Gallagher, qui est impatient de voir le retour de Burfict une fois qu'il aura purgé sa suspension de trois matchs pour un coup illégal en match présaison.

«On a hâte de le revoir cette semaine», a conclu le fan fini des Bengals.

En voir plus