Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Bilan: La saison exceptionnelle de Danault mérite d'être reconnue

Le joueur de centre des Canadiens a connu une campagne 2018-2019 sensationnelle qui mérite d'être soulignée à travers la Ligue nationale

par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - En plus d'établir plusieurs nouveaux sommets personnels, Phillip Danault s'est illustré parmi les grands joueurs de centre de la LNH cette saison.

D'abord, l'attaquant de 26 ans a établi de nouvelles marques au chapitre des mentions d'aide (41), des points (53), du différentiel (+17), du pourcentage d'efficacité dans les cercles de mises au jeu (55,55%), des minutes de pénalité (39) en plus de terminer au premier rang de son équipe chez les attaquants avec 60 tirs bloqués. Il a aussi réalisé son premier tour du chapeau en carrière le 22 décembre dernier contre les Golden Knights à Vegas.

Video: MTL@VGK: Danault réalise son premier tour du chapeau

Les performances de Danault ont d'ailleurs été soulignées à Montréal alors qu'il a remporté pour une deuxième fois en carrière le trophée Jacques-Beauchamp-Molson, décerné au joueur ayant joué un rôle déterminant au sein de l'équipe pendant la saison régulière, sans toutefois en retirer d'honneur particulier.

Tweet from @CanadiensMTL: .@phildanault est le r��cipiendaire du troph��e Jacques-Beauchamp-Molson pour la saison 2018-2019.D��TAILS ������ https://t.co/753qpSZPG5#GoHabsGo

Cependant, le joueur originaire de Victoriaville ne s'est pas seulement démarqué à Montréal, mais également à travers la LNH.

Premièrement, Danault est le joueur ayant disputé le moins de temps de jeu en avantage numérique parmi les 100 meilleurs pointeurs de la Ligue en 2018-2019. Le Québécois a récolté quatre points alors qu'il a été utilisé durant 39min05s sur le jeu de puissance. Ses plus proches poursuivants parmi le top 100 à ce chapitre sont Brock Nelson des Islanders de New York, qui a amassé huit points, mais en 197min03s de temps de jeu en avantage numérique, ainsi que son coéquipier Tomas Tatar qui a également récolté huit points sur les unités spéciales, mais en 180min50s.

Cette statistique démontre à quel point Danault s'est démarqué parmi tous les joueurs du top 100 et met en évidence son efficacité à égalité numérique.

Video: FLA@MTL : Danault procure l'avance du revers

L'ancien choix de premier tour (26e au total) en 2011 par les Blackhawks de Chicago a terminé la campagne au 56e rang des meilleurs pointeurs de la Ligue à égalité numérique grâce à ses 47 points. Ce total lui permet d'ailleurs de devancer des joueurs comme Evgeni Malkin, Patrice Bergeron, Mathew Barzal, Anze Kopitar, Jamie Benn, Elias Pettersson et plusieurs autres.

Le tout nouveau papa s'est aussi illustré dans les cercles de mises au jeu. Le numéro 24 des Canadiens a terminé au septième rang de la Ligue avec 882 mises au jeu remportées. Il a par ailleurs présenté un pourcentage d'efficacité de 55,55% sur les mises au jeu, ce qui lui a permis de devancer notamment Kopitar (55,1%) et Aleksander Barkov (53,7%) à ce chapitre.

Danault a aussi fait de l'excellent boulot tout au long de la saison en infériorité numérique. Grâce à ses 161 mises au jeu remportées en désavantage numérique, il se retrouve au premier rang de la LNH. Il a d'ailleurs une nette avance à ce chapitre sur son plus proche poursuivant qui est Adam Lowry (127) des Jets de Winnipeg. Par ailleurs, il est le cinquième attaquant à avoir été le plus utilisé cette saison en infériorité numérique dans la LNH (202min32s).

Comme la plupart des partisans des Canadiens le savent, l'entraîneur-chef Claude Julien n'hésitait pas à envoyer le trio de Danault soir après soir face aux meilleures lignes adverses. Ce fait est encore plus véridique lorsqu'il s'agissait de rencontres à domicile puisque Julien bénéficiait du dernier changement.

Malgré le fait d'affronter constamment les meilleurs trios adverses, le centre du Tricolore a terminé avec un impressionnant différentiel de +18 au Centre Bell lors de la saison 2018-2019.

En comparaison avec les plus récents nominés au trophée Frank J. Selke, Danault devance Ryan O'Reilly (+14 à domicile) et Patrice Bergeron (+12 à domcile). Seul l'ailier Mark Stone surpasse la marque du Québécois grâce à un différentiel de +26 à domicile.

Video: Phillip Danault sur la culture de l'équipe

Le trio composé de Danault, Tatar et Brendan Gallagher a d'ailleurs conclu la campagne avec un différentiel combiné de +48.

Video: BUF@MTL : Gallagher donne l'avance aux Canadiens

Étant à sa première année avec Montréal, Tatar a avoué avoir apprécié le fait de jouer avec un centre qui excelle autant sur 200 pieds.

« C'est un très bon joueur dans les deux sens de la patinoire. Il travaille très fort dans les deux aspects du jeu. J'ai adoré jouer avec Phil », a mentionné Tatar lors de la journée de bilan de saison des Canadiens. « Nous sommes également devenus de très bons amis au courant de l'année. »

Il sera désormais intéressant de voir le nombre de votes que Danault a récoltés pour le trophée Selke, qui sera remis au meilleur attaquant défensif le 19 juin prochain à Vegas. 

En voir plus