Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Besoins comblés

Trevor Timmins et son équipe ont fait le plein de jeunes espoirs à des positions clés lors du repêchage à Chicago

par Hugo Fontaine @canadiensMTL / canadiens.com

CHICAGO - Les jeunes joueurs qui ont fait leur arrivée dans l'organisation des Canadiens au cours du week-end ont tous un point en commun : ils ont comblé des besoins.

Contrairement à sa rencontre avec les médias il y a quelques jours, Trevor Timmins était plus détendu lorsqu'il s'est présenté devant les nombreux micros et caméras, samedi au United Center. 

Il l'était pour de bonnes raisons puisqu'il ne s'attendait pas à ce que quelques-uns des hockeyeurs qu'il a sélectionnés soient disponibles lorsqu'il a pris la parole au repêchage. Parmi eux, son choix de premier tour, Ryan Poehling, qu'il a vu souvent jouer au cours des dernières années. 

«C'est difficile d'avoir une réelle projection d'un joueur aussi jeune dans la NCAA. Mais je l'observe depuis longtemps. Je l'ai vu notamment au Championnat du monde des moins de 18 ans et au Tournoi Ivan-Hlinka. Il a beaucoup de potentiel, un bon gabarit et il joue bien dans toutes les zones. Il a beaucoup plus d'habiletés que ce qu'ont démontré ses statistiques la saison dernière. On croit qu'il a encore besoin de temps pour se développer, mais on croit qu'il jouera au sein des premiers trios des Canadiens», a indiqué le vice-président principal aux opérations hockey du Tricolore.    

Video: Timmins à propos de la cuvée 2017 des Canadiens

Timmins était tout aussi emballé de la sélection du défenseur Josh Brook au 56e rang. Ayant remarqué une très grande amélioration dans son jeu au cours de la dernière année, le premier des deux choix de deuxième tour du Tricolore rappelle un peu à Timmins le défenseur John Carlson des Capitals de Washington.

De son côté, celui qui a évolué avec les Warriors de Moose Jaw en 2016-2017 n'était pas sur place à Chicago puisque samedi était également le jour de sa graduation. Très heureux de se joindre aux Canadiens, l'arrière de 18 ans se compare plutôt à Alex Pietrangelo, qui est tout comme Carlson, un défenseur efficace partout sur la glace. 

«Je suis bon dans les deux sens de la glace. Je suis capable de créer de l'offensive, mais ma priorité est la défensive. Je vois bien l'ensemble de la patinoire, ma force est mon coup de patin», souligne Brook, qui a inscrit huit buts et 40 points, en plus de présenter un différentiel de plus-17 en 69 parties la saison dernière.

Deux échelons après Brook, Timmins et son équipe ont choisi leur deuxième joueur de centre du repêchage, Joni Ikonen. Le Finlandais de 18 ans a décidé au cours des derniers mois de poursuivre son développement en Suède, avec la formation de Frolunda. Ce parcours est justement le même qu'a pris un autre de ses compatriotes qui vient tout juste de compléter sa première saison avec les Canadiens, Artturi Lehkonen.

«Ikonen a beaucoup de similitudes avec Lehkonen. Il est très énergique, il va au filet et il est tout un compétiteur. Il a quitté la Suède pour se joindre à Frolunda, qui est un excellent programme de développement. Son niveau de talent n'est qu'une facette de son jeu, c'est sa force de caractère qui est sa grande force. Il a toujours fait partie de son équipe nationale à plusieurs niveaux. Nous le voyons dans le Top 6», mentionne Timmins au sujet de celui qui a remporté le tournoi de la Ligue des Champions en Europe la saison dernière.

Video: Fleury à propos de son arrivée chez les Canadiens

Avec ses trois choix suivants, Timmins s'est penché du côté de la ligne bleue en sélectionnant trois autres défenseurs : Scott Walford (58e), Cale Fleury (87e) et Jarret Tyszka (149e). Comme l'a mentionné celui qui a supervisé son 15e repêchage à l'emploi du Tricolore, ces défenseurs ont tous quelques points en communs : ils sont tous imposants, mais ils ont tous un bon coup de patin et sont très à l'aise avec la rondelle. 

«Walford s'est blessé lorsque je suis allé le voir jouer et il n'y avait pas d'autres recruteurs sur place. Il peut jouer dans plusieurs situations différentes. Il a beaucoup de potentiel et nous le voyons évoluer dans un top 5 dans la LNH un jour», a indiqué Timmins au sujet du défenseur des Royals de Victoria, dans la WHL.

«Le frère de Fleury [Haydn] appartient aux Hurricanes de la Caroline. Peu voulaient aller le voir jouer parce que l'Ice de Kootenay était une des pires équipes de la LCH cette année. Mais il a connu tout un match des meilleurs espoirs cette année. Nous l'avons souvent vu, tout comme Tyszka, qui avait connu tout un début de saison avant de se blesser en janvier. Il est revenu trop tôt de sa blessure d'après moi. Il aime avoir la rondelle et veut être le gars en charge sur la glace», a poursuivi Timmins. 

Ne possédant aucun choix lors des sixième et septième tours, le Tricolore a décidé de bouger vers la fin du repêchage en obtenant la 199e sélection appartenant aux Flyers en retour de son choix de septième tour en 2018. Avec cette sélection, les Canadiens ont choisi le gardien des Stars de Lincoln de l'USHL, Cayden Primeau, qui est le fils de l'ancienne vedette de la LNH, Keith Primeau.

Possédant un physique presque aussi imposant que son père du haut de ses 6 pi 3 po et 180 lb, il ne pouvait contenir sa joie après avoir été sélectionné par le Tricolore. Alors qu'il a déjà annoncé qu'il poursuivrait sa carrière à l'Université Northeastern en 2017-2018, le jeune Primeau admet qu'évoluer à l'attaque comme son paternel n'a jamais été dans ses plans.

Video: Cayden Primeau sur sa sélection au 7e tour

«Je ne sais pas trop pourquoi je n'ai jamais voulu être attaquant. Lorsque j'étais plus jeune, je patinais devant le banc avec mon bâton derrière moi. Je n'étais pas trop intéressé. J'ai donc décidé de m'y mettre ailleurs et je suis gardien depuis ce temps. J'utilise le style papillon. Je suis très athlétique et j'utilise mes habiletés à mon avantage», a mentionné Primeau, qui a présenté un dossier de 14-11-1 et une moyenne de buts alloués de 3,16 la saison dernière.

Au final, Timmins et le Tricolore ont ajouté sept autres espoirs à leur banque d'actifs. Alors qu'il est encore trop tôt pour savoir ce que l'avenir leur réserve, le simple fait d'avoir été en mesure d'ajouter le plus haut total de choix depuis 2013 ne sera que bénéfique pour aider les Canadiens à continuer de connaître du succès dans le futur.

«L'objectif d'aujourd'hui était de repêcher des défenseurs et des joueurs de centre. En plus, nous avons mis la main sur un gardien qui était classé très, très haut sur notre liste, donc nous avons transigé pour l'obtenir. C'était très important de regarnir notre système avec d'autres actifs», a conclu Timmins. 

En voir plus