Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Bergevin: Suzuki et Fleury ont mérité leur place

Le directeur général Marc Bergevin s'est dit impressionné par leur performance respective, tout au long du camp

par Matt Cudzinowski. Traduit par Florence Labelle @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Le directeur général Marc Bergevin a finalisé mardi sa formation de 23 joueurs, peu de temps avant l'entraînement.

Le jeune Ryan Poehling a été le dernier retranché du lot. L'attaquant de 20 ans a été réaffecté au Rocket de Laval, dans la LAH.

Rappelons-nous que Poehling n'avait enfilé l'uniforme de l'équipe que pour deux matchs en présaison, en raison d'une commotion subie le 18 septembre à Bathurst, NB.

Selon Bergevin, cet incident a joué un rôle-clé dans la décision de le renvoyer avec le club-école.

« Nous imaginons nos jeunes joueurs participer à quatre ou cinq matchs [préparatoires]. Malheureusement, Ryan s'est blessé. Il a dû rater dix jours et n'a joué que deux matchs. Nous avons été satisfaits de ses performances, mais ce n'était pas suffisant », a expliqué Bergevin lors d'une conférence de presse au Complexe sportif Bell.

Il ne faut pas s'y méprendre, Bergevin ne s'attend pas à ce que l'ancien de St. Cloud State University demeure dans les rangs de la LAH bien longtemps.

« Comme j'ai mentionné à Ryan ce matin, ce n'est qu'une question de temps avant qu'il revienne à Montréal », a tenu à préciser Bergevin. « Il va aller jouer à Laval. Il est entre bonnes mains avec Joël Bouchard. Je n'ai pas de date exacte, mais on va le revoir à Montréal dans un futur rapproché. »

Video: Conférence de presse de Marc Bergevin

Pendant que Poehling ira à Laval, les deux espoirs de 20 ans, Nick Suzuki et Cale Fleury, commenceront la campagne 2019-2020 avec le grand club.

L'un des treize attaquants à s'être taillé une place dans l'équipe, Suzuki, a impressionné la direction dès le début du camp, terminant le calendrier préparatoire avec le but vainqueur en prolongation contre les Sénateurs d'Ottawa, samedi au Centre Bell.

« Il a été bon. Il s'améliorait constamment » a dit Bergevin, en éloge à Suzuki. « Je ne peux pas dire à quel moment j'ai pris la décision de le garder dans l'équipe, c'est juste arrivé ainsi. Mais je savais tout le long qu'il était sur la bonne voie. »

Pour sa part, Fleury s'est assuré que Bergevin croie en lui en étalant sur la glace toutes ses aptitudes.

« Il a une présence physique sur la glace. Il patine bien. Il déplace la rondelle. Il joue avec confiance », a remarqué celui qui a offert à Fleury un rôle parmi les huit défenseurs à commencer l'année avec le Tricolore. « Il a été convaincant. Il a joué de façon équilibrée. Son jeu était constant. Il nous amène une petite touche d'intensité physique. Et il est encore jeune. J'aime voir de jeunes joueurs travailler fort. »

Bergevin a rencontré Suzuki et Fleury avant l'entraînement sur glace pour leur annonce la bonne nouvelle.

Mais il a aussi dit leur avoir transmis quelques mots de sagesse.

« Je leur ai expliqué mes attentes, je leur ai dit que le camp d'entrainement est un peu plus facile que le début de la saison et que, éventuellement, le niveau de jeu va monter. Il faut qu'ils soient prêts pour l'intensité plus accrue de la LNH », a insisté Bergevin. « Je leur ai aussi dit de prendre un jour à la fois et d'en profiter. Il n'y a rien de mieux que d'avoir des jeunes qui prennent les décisions pour nous. On a toujours de la place pour les jeunes. Tous deux ont mérité de commencer la saison ici. »

Et pour mettre en perspective le récent couronnement de Fleury, Bergevin a terminé son entretien avec les médias en révélant une dernière chose qu'il a dite à Fleury…

« Je lui ai dit : " Je ne distribue pas les postes gratuitement, à droite et à gauche." Il faut que tu le mérites », a conclu Bergevin. « Il l'a mérité et Nick aussi. C'est pour ça qu'ils sont ici. »

En voir plus