Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Encaisser les coups et se relever

Beaulieu aurait espéré une meilleure fin de saison, mais ne perd pas confiance pour la suite des choses

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Il est évident que Nathan Beaulieu aurait préféré connaître une fin de saison plus heureuse. Le défenseur des Canadiens a assisté à l'élimination des siens des gradins, alors que l'entraîneur-chef Claude Julien avait décidé de le laisser de côté pour cette cruciale rencontre face aux Rangers de New York.

L'Ontarien de 24 ans préfère toutefois se concentrer sur les aspects positifs de sa saison, ne voulant surtout pas s'apitoyer sur son sort.

«C'est évidemment décevant, mais beaucoup de bons points ressortent de cette année. C'est dommage que ça se soit terminé de cette façon, mais il faut essayer de trouver du positif sur lequel bâtir cet été. C'est la meilleure façon d'aborder la situation», a indiqué le numéro 28 lors de la dernière journée des médias.

Video: MTL@DET: Beaulieu crée l'égalité à cinq contre quatre

Même si l'élimination hâtive a été frustrante pour tous les joueurs, Beaulieu assure que sa saison ne l'a pas été, d'un point de vue personnel.

«Ç'a été une très bonne année. J'ai presque atteint le plateau des 30 points, j'ai joué près de 20 minutes par match. C'est très bon pour un joueur de 24 ans. Je dois voir ça comme un tremplin. Il est évident que tout ça s'est terminé de manière extrêmement négative, mais je ne dois pas m'y attarder cet été. Je dois regarder ce qu'il y a de bien et de bonnes choses en découleront», a dit Beaulieu.

Beaulieu a atteint plusieurs sommets personnels en 2016-2017, soit pour les matchs joués (74), les buts (4), les aides (24), les points (28), les tirs (118), le temps de jeu (moyenne de 19 min 28 s) et les points en supériorité numérique (2B-10A). Le choix de premier tour en 2011 a aussi marqué le premier but gagnant de sa carrière.

Il a connu son match le plus productif le 4 janvier, contre les Stars de Dallas, alors qu'il a amassé trois points (1B-2A).
Malgré les hauts et les bas des derniers mois, Beaulieu affirme que sa confiance n'a pas été ébranlée. C'est pourquoi il croit qu'il a toujours sa place dans l'équipe.

«Je veux être ici. Je crois toujours en moi et je sais que je peux être un gros morceau de l'équipe à la ligne bleue. Je crois que l'organisation pense la même chose, après m'être entretenu avec eux. J'ai un autre gros été devant moi et je devrai être prêt à revenir pour travailler fort encore une fois», a mentionné l'ancien des Sea Dogs de Saint John, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, avec qui il a notamment remporté la coupe Memorial en 2011.
Beaulieu avait commencé la saison aux côtés du vétéran Shea Weber, mais cette paire a été séparée au bout de quelques rencontres. Lorsqu'on lui a demandé s'il sentait qu'il avait eu l'occasion de démontrer ce qu'il pouvait faire chaque soir, le défenseur a été catégorique.

«Oui. Si je suis de la formation, c'est la seule opportunité que j'ai besoin. J'ai joué presque tous les matchs et je pense que s'ils m'envoient sur la glace, c'est pas mal la seule opportunité qu'ils peuvent me donner. Le reste dépend entièrement de moi», a-t-il admis.

À savoir s'il croit avoir pleinement saisi les chances qui lui ont été offertes, Beaulieu avoue qu'il «aurait pu être meilleur». 

«Si tu regardes les statistiques et tout le reste, ç'a été une bonne saison, mais personnellement, j'aurais aimé être dans une situation différente», a mentionné le défenseur de 6 pi 2 po et 205 lb.

Video: Nathan Beaulieu à propos de son rôle dans le futur

D'ailleurs, le numéro 28 des Canadiens a confié qu'il avait retenu une grande leçon à sa cinquième saison chez les professionnels - il a fait la navette entre la Ligue américaine et la LNH lors de ses trois premières.

«Il ne faut rien tenir pour acquis. On a terminé au premier rang, on s'est présentés en séries avec de grandes attentes et on s'est fait sortir assez rapidement. Ça va avec l'aspect mental du jeu. La chose la plus importante est de ne jamais avoir trop de hauts et trop de bas, mais plutôt rester constants et ne rien tenir pour acquis, car les choses peuvent changer très rapidement, a expliqué Beaulieu.

«Je regarde les choses un peu plus comme une situation d'équipe. Nos espoirs étaient tellement grands en entrant dans les séries; on pensait tous que ce serait une année spéciale et qu'on avait l'équipe pour le faire. Mais, ç'a été une déception, alors il faut encaisser les coups et apprendre de ça. Il faut se relever et poursuivre sa route», a ajouté le natif de Strathroy, en Ontario.

Beaulieu deviendra joueur autonome avec compensation le 1er juillet et il veut absolument signer une nouvelle entente avec son équipe actuelle.

«Je veux être ici pour longtemps et je veux apporter ma contribution. Si je joue de mon mieux, le rôle que j'ai importe peu. Je pense que l'équipe peut en bénéficier», a conclu le jeune homme.

En voir plus