Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Deux absents de taille face aux Canucks

Plekanec ratera un premier match depuis le 29 mars 2014

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

VANCOUVER - Tomas Plekanec ratera un premier match en près de trois ans, mardi soir, puisqu'Il souffre d'une blessure au haut du corps. Son cas sera réévalué quotidiennement.

L'attaquant tchèque ne sera donc pas du rendez-vous face aux Canucks en soirée. Ce sera la première fois que le numéro 14 rate un match depuis le 29 mars 2014, ce qui mettra fin à sa séquence de 236 rencontres consécutives. Il était jusqu'ici l'homme de fer des Canadiens, qui tenteront d'ailleurs de signer un sixième gain de suite.

«On va continuer à évaluer sa blessure quotidiennement. C'est un gars qui a toujours été durable, alors si on le garde hors de la formation, c'est qu'il ne peut pas nous aider pour le moment. Mais c'est bien de savoir qu'il est un "cas au jour le jour"», a indiqué l'entraîneur-chef Claude Julien, après la séance d'entraînement matinale au Rogers Arena.

Brian Flynn retournera dans la formation pour prendre la place laissée vacante par Plekanec. 

Absent samedi face aux Rangers, Alexander Radulov le sera à nouveau mardi, en raison d'une blessure au bas du corps.

Michael McCarron, qui fête son 22e anniversaire en ce 7 mars, ne sera pas de la formation. Pour Julien, il s'agissait d'une décision difficile à prendre.

«On est rendus à un stade de la saison où on doit prendre des décisions difficiles. McCarron est un jeune joueur qu'on veut continuer à développer, mais il y a des circonstances qu'on doit prendre en ligne de compte et c'est ce qu'on fait. Ça ne veut pas dire qu'on ne le verra pas dans la formation bientôt», a noté le pilote, soulignant que de telles décisions devaient être prises chaque match.

Le défenseur Brandon Davidson jouera pour sa part un premier match avec les Canadiens depuis qu'il s'est joint à l'équipe il y a un peu plus d'une semaine.

Il formera une paire avec Jeff Petry. Cela veut donc dire qu'Alexei Emelin sera laissé de côté pour la rencontre.

«Avec un nouveau partenaire, la façon de penser ne change pas. Il faut juste s'assurer qu'on communique sur la glace et faire de même sur le banc pour développer notre manière de voir les choses», a indiqué Petry.

Même s'ils ont tous les deux joué avec les Oilers d'Edmonton, ce sera la première fois qu'ils joueront ensemble. Petry s'est informé auprès de ses anciens coéquipiers pour en savoir un peu plus sur Davidson, qui a inscrit une mention d'aide en 28 matchs avec les Oilers cette saison.

«C'est un joueur qui analyse très bien le jeu. Il se déplace bien et bouge bien la rondelle. S'il peut bien patiner pour sortir de la zone et effectuer une belle première passe, ce sont là de très bons atouts pour un défenseur», a mentionné Petry.

Video: Jeff Petry sur Davidson

Jouer devant parents et amis

Comme c'est la tradition, de nombreux partisans des Canadiens seront dans les estrades pour chacun de leurs matchs dans l'Ouest canadien.

«Tout l'appui qu'on a quand on vient ici, c'est un boost. Les partisans peuvent nous voir qu'une seule fois par année et ils espèrent évidemment qu'on jouera bien devant eux. Comme on sait que ce sera probablement la seule partie qu'ils verront, on veut s'assurer que ça compte. On apprécie leur support», a dit Gallagher.

À Vancouver, en plus de compter sur leurs fans, certains joueurs auront aussi plusieurs membres de leur famille et des amis dans les gradins. C'est le cas de Shea Weber, de Sicamous, Carey Price, d'Anahim Lake, Jordie Benn, de Victoria et de Brendan Gallagher, dont la famille a déménagé dans les environs de Vancouver lorsqu'il avait 12 ans.

«Tu veux bien jouer devant tes amis et ta famille. On ne joue qu'une fois par année ici. C'est un match spécial pour eux et ce l'est aussi pour nous, parce qu'ils ont été tellement importants dans notre carrière», a ajouté Gallagher, qui jouera notamment devant ses parents, son frère et ses deux sœurs.

Se méfier des Sedin

Quant au match comme tel, le Tricolore devra se méfier des Canucks, qui luttent toujours pour une place en séries éliminatoires. Il devra bien évidemment avoir à l'œil les jumeaux Daniel et Henrik Sedin. Y a-t-il un moyen de les arrêter, eux qui ont récolté un total de 35 points en 25 matchs face aux Montréalais?

«C'est ce qu'on va essayer de faire ce soir, a répondu Julien. Ce sont deux joueurs qui se connaissent bien, qui se retrouvent tellement facilement sur la patinoire. On sait que lorsque l'un a la rondelle, il y a de fortes chances qu'il la passe à l'autre. Il faut être vigilants, s'assurer de savoir où ils sont sur la glace.»

Video: Shea Weber sur les récentes améliorations

Le défenseur Shea Weber estime que les Sedin sont deux des joueurs les plus brillants de la LNH.

«Ils savent ce que l'autre fait. Il faut simplement limiter leur espace et leur temps avec la rondelle. On doit jouer intelligemment face à eux et on va tenter de contrôler les cinq joueurs sur la patinoire», a affirmé le vétéran, qui a souvent affronté les Canucks lorsqu'il jouait avec les Predators de Nashville.

Price sera devant le filet pour cette rencontre et son vis-à-vis sera Ryan Miller.

Le match commence à 22h, heure de l'Est, et est présenté sur les ondes de RDS et Sportsnet.

Voici les trios et duos à l'entraînement :

Pacioretty-Danault-Gallagher
King-Galchenyuk-Lehkonen
Byron-Mitchell-Shaw
Martinsen-Ott-Flynn
McCarron

Markov-Weber
Davidson-Petry
Beaulieu-Benn
Emelin-Nesterov

Price
Montoya

En voir plus