Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Deux équipes qui ont le même objectif

Les Canadiens et les Rangers ont des débuts de saison semblables et tentent tous deux de s'en sortir

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Ce sont deux équipes aux débuts de saison semblables qui croiseront le fer samedi soir au Centre Bell, alors que les Rangers, qui ont une fiche de 3-6-2, affronteront les Canadiens, dont le dossier est de 2-7-1.

Du côté de Michael McCarron, on assure que la tenue des Rangers en ce début de campagne ne change rien pour les Canadiens.

«Je sais que les gars les ont affrontés plus tôt cette saison, mais je pense que dans ce vestiaire, on est concentrés sur nous ce soir, afin de rebondir après le dernier match», a affirmé le grand joueur de centre, faisant allusion à la défaite de 4 à 0 subie jeudi soir face aux Kings de Los Angeles.

Les raisons d'être motivés ne manqueront pas pour les joueurs du Tricolore. Non seulement veulent-ils retrouver le sentier de la victoire, mais ils ont de plus l'occasion de le faire contre une équipe... qu'ils n'aiment pas vraiment.

«On est dans une position similaire en ce moment. Je pense que les deux équipes ne s'aiment déjà pas après les séries de l'an dernier et on essaie tous deux de se sortir [de cette situation] le plus rapidement possible. De chaque côté, on veut commencer à gagner des matchs, alors ça devrait être un très bon duel ce soir», a affirmé Jonathan Drouin.

Même s'il n'était pas de cette série de premier tour au printemps dernier, le Québécois a rapidement pu constater l'animosité entre les deux équipes lors du premier affrontement de la saison face aux Blueshirts au début du mois.

«Quand tu joues contre une équipe en séries, tu vas finir par la revoir la saison suivante et il y aura un petit quelque chose de plus. Plus d'intensité, de coups de bâtons, de doubles-échecs… On n'a senti ça à New York et ce sera la même chose ce soir au Centre Bell», a poursuivi Drouin.

Les Canadiens ont du mal à trouver le fond du filet en 2017-2018, même s'ils sont presque toujours ceux qui décochent le plus de lancers. Les joueurs espèrent que la loi de la moyenne finira par s'appliquer et qu'ils connaîtront une autre sortie comme celle face aux Panthers de la Floride mardi, lorsqu'ils ont marqué cinq buts.

«Plus on décoche de lancers, plus on a de chances. Si on n'obtenait pas de chances ou d'ouvertures, on serait frustrés. Mais on en a et ça va finir par rentrer», a mentionné le numéro 92, meilleur pointeur de l'équipe jusqu'à présent avec sept points (2B-5A).

McCarron croit aussi que ce n'est qu'une question de temps avant que ses coéquipiers et lui fassent scintiller davantage la lumière rouge derrière les gardiens adverses.

«Les bonds vont finir par être de notre côté bientôt. On va rester soudés et les choses vont changer. On va commencer à marquer et c'est vraiment ce qu'on croit. On a du bon leadership dans le vestiaire. Tout le monde dit les bonnes choses aux bons moments et quand c'est le cas, on finit par être récompensés. C'est une question de temps», a dit l'attaquant de 22 ans, qui en sera à un troisième match avec l'équipe depuis son rappel du Rocket de Laval.

L'entraînement matinal de samedi était optionnel et 12 joueurs y ont pris part, soit Jordie Benn, Brandon Davidson, Jacob De La Rose, Jonathan Drouin, Alex Galchenyuk, Charles Hudon, Michael McCarron, Victor Mete, Torrey Mitchell, Al Montoya, Joe Morrow et Carey Price.

Le match commence à 19h et sera présenté sur les ondes de TVA Sports, Sportsnet One et City, de même qu'à la radio au 98,5 fm et à TSN690.

En voir plus