Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Des chevaliers dorés... mais cols bleus

Les Canadiens amorcent un séjour de six matchs à la maison avec la visite des Golden Knights

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - Les Canadiens sont de retour à la maison pour une séquence de six matchs et ils espèrent bien se servir de cette occasion pour remonter au classement. 

Et tout cela commence avec la première visite des Golden Knights de Vegas au Centre Bell, mardi soir.

On pourrait dire que les Knights sont une équipe d'expansion qui défie la norme, en ce sens qu'elle semble déjà être une machine bien huilée. En fait, l'expression qui revenait sans cesse dans le vestiaire après l'entraînement matinal en vue de ce duel, c'est que la troupe de Gerard Gallant en est une de «cols bleus».

«C'est une équipe de cols bleus. Ils travaillent vraiment fort. C'est une nouvelle concession, alors c'est une équipe qui veut bien performer. Les joueurs ont ce désir de succès, ce qui fait qu'on doit encore une fois être solides pendant 60 minutes ce soir», a affirmé Phillip Danault.

Jonathan Drouin, meilleur pointeur de l'équipe à égalité avec Shea Weber, a souligné le talent qui se retrouvera de l'autre côté de la patinoire mardi soir.

«On regarde les joueurs qu'ils ont eus dans l'expansion et ce sont quand même des James Neal, [Jonathan] Marchessault qui a 30 buts, [David] Perron, [Marc-André] Fleury, a-t-il énuméré. C'est une très bonne équipe de hockey avec des jeunes qui travaillent très fort.»

Drouin a regardé attentivement les dernières performances des Golden Knights et sait très bien à quoi s'attendre de leur part.

«C'est une équipe de cols bleus, ils travaillent fort. Hier, c'était 3 à 1 pour Toronto et ils n'ont pas lâché une seconde. Leur identité, c'est de travailler et travailler. Ils ont aussi quelques joueurs qui peuvent mettre la rondelle dans le filet, a poursuivi Drouin.

Video: Jonathan Drouin sur le duel afec aux Golden Knights

«Ils sont agressifs. Des fois, des équipes d'expansion prennent leur temps, jouent un système défensif, mais pas eux. Ils prennent les matchs en chasse et ils veulent gagner. Si c'est par quatre buts, ce sera par quatre buts. Gallant dirigeait de la même manière en Floride. Ses équipes sont agressives avec la rondelle et veulent créer des choses», a ajouté l'ancien du Lightning de Tampa Bay, qui connaît donc bien le style de l'entraîneur-chef de Vegas, du temps où il était derrière le banc des Panthers.

Les Golden Knights en seront donc à un deuxième match en 24 heures, mais le Tricolore ne veut surtout pas tenir pour acquis que ses adversaires seront fatigués ou affaiblis, surtout qu'il a lui-même remporté deux matchs en deux soirs à l'étranger le week-end dernier.

«La meilleure chose à faire, c'est de ne pas penser aux deux matchs de suite. L'équipe qu'on affronte est probablement celle qui travaille le plus du début à la fin, peu importe le pointage. Ils ont beaucoup de talent, mais ont une attitude de cols bleus et c'est pourquoi ils ont du succès en ce moment», a noté Claude Julien, sur l'équipe qui présente une fiche de 9-4-1 depuis le début de la saison.

Video: Phillip Danault sur le match contre Vegas

L'entraîneur-chef des Montréalais fera à nouveau appel à Charlie Lindgren pour cette rencontre. Ce dernier mérite de retourner devant le filet, selon le pilote, après avoir signé un jeu blanc face aux Blackhawks à Chicago, dimanche.

Le jeu de Lindgren a impressionné ses coéquipiers au United Center et leur a inspiré confiance.

«C'est un battant. Il bataille, tir après tir. On le voit à l'entraînement. Il ne cesse jamais de travailler. Puis ça finit par payer. Il a affronté une équipe avec plusieurs bons marqueurs et il a été capable de les museler. Ce qu'il a fait était très impressionnant. On l'avait déjà vu. On savait avant ce match qu'il allait bien jouer. Même chose ce soir. On a confiance qu'il se présentera et fera le boulot», a mentionné Brendan Gallagher, qui mène les Canadiens au chapitre des buts, avec six cette saison.

Quant au statut de Carey Price, qui a raté les deux derniers matchs, il demeure le même, soit une blessure mineure au bas du corps, réévaluée quotidiennement. Julien s'est toutefois fait rassurant à ce sujet.

«Ça n'a absolument rien à voir avec la blessure qu'il a subie il y a deux ans», a-t-il précisé, faisant référence à la blessure à un genou qui avait tenu le gardien étoile à l'écart pendant plusieurs mois.

On ne saura par ailleurs qu'avant la rencontre si Charles Hudon sera en mesure de jouer. Le Québécois a dû céder sa place à Jacob De La Rose en raison d'une blessure mineure au haut du corps lors de la dernière sortie des siens.

En voir plus