Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

La rotation se poursuit

Nicolas Deslauriers et Logan Shaw seront à nouveau laissés de côté

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

BROOKLYN - Avec 20 attaquants et sept défenseurs à sa portée, l'entraîneur-chef des Canadiens Claude Julien a décidé de poursuivre la rotation au sein du quatrième trio, en vue du match de vendredi soir contre les Islanders de New York.

À l'attaque, Daniel Carr réintégrera la formation pour prendre la place de Charles Hudon. Ce dernier s'est légèrement blessé lors du dernier match.

«Il a bloqué un lancer avec sa main. Il a un peu de difficulté à lancer, car sa main est un peu enflée en ce moment. On va lui laisser du temps pour guérir. Ce n'est rien de plus qu'une ecchymose dans la main, alors on n'a qu'à lui donner un peu de temps», a précisé Julien après l'entraînement matinal des siens au Barclays Center.

Les attaquants Nicolas Deslauriers et Logan Shaw seront à nouveau rayés de la formation. Lorsque les représentants des médias ont demandé à l'entraîneur comment le Québécois acceptait son sort, Julien s'est fait rassurant.

«De la même façon que les autres. On a beaucoup de joueurs et il faut faire la rotation, c'est la même chose à la défense. Ça fait partie de la game malheureusement. C'est un joueur de plus ou moins quatrième trio, on aime vraiment, vraiment sa façon de jouer et il y a des soirs où il est moins efficace que d'autres, comme tous les joueurs, alors il fait partie de cette rotation-là», a-t-il indiqué.

Video: Point de presse d'avant-match de Claude Julien @ NYI

Les changements à la formation servent un peu de tests pour trouver les meilleures solutions et pour continuer à améliorer l'équipe.

«On fait des petits changements ici et là pour donner un différent look à nos trios. On a marqué trois buts à notre dernier match, mais on n'est pas une équipe qui marque beaucoup. Quand tu es sur la route, tu essaies de bien équilibrer les choses pour que tu puisses te défendre aussi. On va voir quel genre de chimie peut se bâtir entre certains joueurs d'ici la fin de la saison», a dit le pilote franco-ontarien.

Quelques joueurs ont donc la chance de démontrer leur potentiel et c'est ce que semble faire Jacob de la Rose depuis le départ de Tomas Plekanec au centre.

«J'essaie juste de tirer avantage de l'opportunité qui s'offre à moi et d'essayer de prouver à chaque match, chaque présence que je devrais être dans la formation, a dit le Suédois de 22 ans.

«Je pense avoir bien joué à mes trois derniers matchs. On a une bonne chimie avec Gally [Brendan Gallagher] et Pauly [Paul Byron]. J'essaie de jouer un jeu simple et travailler fort. On a créé quelques chances également, alors je suis très content de mes trois dernières parties.»

De la Rose a également ajouté un élément de robustesse à son jeu, en distribuant plusieurs mises en échec. C'est un aspect qu'il a lui-même voulu apporter.

«Je suis costaud, je devrais utiliser ma stature sur la glace et avec la vitesse que j'ai également, je devrais être bon avec l'échec-avant. C'est quelque chose que j'ai moi-même compris», a-t-il mentionné de la Rose, qui a distribué 10 mises en échec à ses deux derniers matchs.

Video: De la Rose sur ses chances lors des derniers matchs

Son entraîneur était du même avis.

«Depuis deux matchs, il fait du bon travail. On avait eu une bonne conversation juste avant et pour lui, c'est une chance de démontrer qu'il est capable. Mais il doit aussi avoir un impact sur le match et lors des deux derniers qu'on a vus, il semble avoir un impact, que ce soit physique ou avec des jeux. Il doit continuer à gagner de la confiance dans tous les aspects de son jeu parce qu'il est capable», a-t-il dit.

Julien a aussi rappelé qu'il faut être patient avec ce genre de joueur.

«Ce qui est souvent dangereux, c'est que si tu abandonnes trop rapidement sur des jeunes - j'ai vu souvent des jeunes qui comprenaient à 25 ans étaient comme joueur et ils acceptaient leur rôle et le faisaient de la bonne façon. Alors il faut faire attention de ne pas jeter l'éponge trop rapidement avec certains jeunes. Il y a parfois des occasions où c'est clair que c'est tel genre de joueur, mais dans son cas à lui, il a tous les éléments : bon patineur, bon gabarit, bon lancer, c'est de mettre le paquet ensemble», a conclu l'entraîneur.

Charlie Lindgren sera devant le filet pour ce match qui commence à 19h.

En voir plus