Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Patience avec les trios

Claude Julien croit en ses trios, mais sait que les joueurs doivent envoyer plus de rondelles au filet

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

BROSSARD - L'entraîneur-chef Claude Julien n'apportera pas de changement à sa formation en vue du match inaugural au Centre Bell, face aux Blackhawks de Chicago, mardi soir.

La raison est simple, c'est qu'il croit toujours au potentiel de ces trios.

«Je ne suis pas convaincu que ce sont les trios qui nous empêchent de marquer, je pense que c'est plus la façon qu'on doit jouer. On doit trouver le moyen d'aller à l'intérieur, contrairement à l'extérieur. Il y a des rondelles qu'on peut apporter au filet et souvent, on tourne à l'extérieur au lieu de les amener au filet, alors ce sont des choses qu'on peut changer. Avec ces mêmes trios-là, on a marqué neuf buts contre les Sénateurs. J'ai pris le temps de bien étudier nos matchs et c'est ce que je conclus : on peut faire du meilleur travail pour apporter la rondelle au filet», a expliqué le pilote.

L'attaquant Jonathan Drouin pense exactement comme son entraîneur. Il aime le trio qu'il forme avec le capitaine Max Pacioretty et Brendan Gallagher.

«On a quand même des bonnes chances, c'est de finir autour du filet. Ça prend plus d'engagement, plus de présence là. Dans le match contre New York, on a fait une très belle job pour amener des rondelles au filet, nous donner une chance d'aller chercher des retours. [Henrik] Lundqvist a bien joué, mais je pense qu'on a encore un peu plus à apporter de ce côté-là», a indiqué le numéro 92.

Video: Jonathan Drouin sur le match inaugural à Montréal

Drouin est évidemment très excité à l'approche de son premier match inaugural à Montréal. Il fera enfin partie d'un événement qu'il avait l'habitude de regarder à la télévision lorsqu'il était enfant.

«Ce sera vraiment spécial, j'ai plein d'amis et de la famille qui viennent au match ce soir. Pour eux, ce sera cool aussi, mais pour moi ce sera spécial juste d'entendre dire mon nom par Michel Lacroix. J'ai déjà vu plein de présentations à la télé quand j'étais jeune - les premiers matchs à la maison - et d'en faire partie, ce sera vraiment cool», a-t-il admis.

Un autre qui savourera chaque instant est Charles Hudon. Tous les efforts des dernières années seront récompensés lorsqu'il sera présenté à la foule. C'est un rêve qui se concrétise.

«Je suis pas mal nerveux en pensant à ce jour-là. C'est quelque chose de gros. J'ai toujours dit que je voulais faire partie de cette équipe-là. Ç'a déjà commencé, mais là c'est à la maison. Famille et amis seront tous là, alors c'est gros», a dit Hudon, à quelques heures de la rencontre.

Video: Hudon sur son 1er match inaugural au Centre Bell

Drouin espère que l'énergie de la foule et l'excitation entourant un match inaugural se transporteront sur le banc et sur la glace. Il ne croit pas non plus que son équipe ait une grande pression en se présentant à Montréal avec une fiche de 1-2.

«Je ne pense pas qu'il y ait de la pression. C'est le fun, on revient à la maison. On a vu deux équipes qui ont eu leur match inaugural et ça donne de l'énergie d'être à la maison. Tu peux utiliser ça, tu peux utiliser la foule, l'énergie dans le building pour t'aider sur la glace. On a joué trois matchs sur la route pour commencer la saison, alors on est pas mal tous contents de revenir», a mentionné le jeune de 22 ans.

La tâche sera toutefois difficile puisque les Blackhawks s'amènent avec des joueurs vedettes comme Jonathan Toews et Patrick Kane à l'attaque et Duncan Keith et Brent Seabrook à la ligne bleue. Sans compter le gardien Corey Crawford, originaire de Châteauguay, qui voudra certainement bien paraître devant les siens. Les Hawks étaient toutefois en action lundi soir, alors qu'ils se sont inclinés en prolongation devant les Maple Leafs à Toronto.

«C'est une bonne équipe. Peu importe qui on affronte dans la Ligue nationale d'aujourd'hui, toutes les équipes sont bonnes. Tu ne peux pas prendre une équipe à la légère, surtout pas Chicago. Ils ont des joueurs clés qu'il faut que tu regardes tout au long de la partie, sinon ils vont te le faire payer», a noté Drouin.

Le match commence à 19h30, mais les festivités d'avant-match débutent à la Place des Canadiens dès 15h45.

En voir plus