Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Domi, heureux d'être de retour en Arizona, reconnaissant d'être Canadiens

Max Domi fera sa première apparition contre son ancienne équipe jeudi soir alors que les Canadiens affronteront les Coyotes en Arizona

par Matt Cudzinowski. Traduit par Thibault Deneufbourg. @CanadiensMTL / canadiens.com

GLENDALE- Le déménagement de l'Arizona au Québec a nécessité plusieurs ajustements importants pour Max Domi, mais tout s'est très bien passé pour le tireur d'élite canadien.

En plus de trouver le temps de bien s'implanter et de faire la connaissance de ses nouveaux coéquipiers, l'un des changements les plus importants a consisté à modifier sa garde-robe pour répondre aux conditions météorologiques très différentes au nord de la frontière.

En effet, le centre de 23 ans n'avait pas de vêtements d'hiver lors de ses trois années passées avec les Coyotes, à l'exception de quelques manteaux légers qui lui servaient de compléments à ses vestons.

Mais tout cela a dû changer lorsque la température a commencé à chuter à Montréal et que le froid s'est installé.

« Arriver à la patinoire en shorts et gougounes le matin, j'avoue que c'est bizarre, mais c'était la norme pour moi », a déclaré Domi, qui a rencontré les médias jeudi au Gila River Arena avant son premier match contre son ancien club depuis son acquisition par le Canadien en juin. « Maintenant, je porte un manteau et des bottes pour aller travailler. Je m'y habitue encore. »

Video: Max Domi sur son retour en Arizona

Ses chiffres jusqu'à présent cette saison suggèrent qu'un changement d'environnement et de climat ne l'a pas ralenti d'un pouce.

En 35 matchs, Domi mène les Canadiens avec 33 points. Il est également en voie d'atteindre de nouveaux sommets personnels dans les trois grandes catégories offensives.

Et il épouse de tout cœur la vie en tant que membre des Canadiens.

« Le simple fait de pouvoir porter ce chandail à chaque match et d'aller sur la glace au Centre Bell, à la maison, devant ces partisans avec la musique qui joue, puis de se préparer à jouer et l'histoire qui accompagne le fait de porter ce chandail, c'est plutôt surréaliste », a dit Domi. « Je pense qu'en général, tout ce qui concerne le port de ce maillot est un immense privilège et quelque chose que je ne prends pas pour acquis. J'en profite chaque seconde. »

Néanmoins, Domi aura toujours un faible pour les Coyotes et l'état du Grand Canyon.

« L'Arizona est vraiment un endroit incroyable pour y vivre et y jouer », a mentionné Domi, qui a été choisi 12e au total par l'Arizona à la séance de repêchage 2013 et qui a ensuite joué 222 parties pour le club. « Scottsdale est sans doute l'un des meilleurs endroits au monde. Je serais la première personne à l'admettre. La nourriture. Les gens d'ici. La météo. Tout est vraiment sans égal. Et en plus, tu joues au hockey ici. Comment peux-tu battre ça ? »

Tweet from @CanadiensMTL: "Life size" 😂@max_domi #GoHabsGo pic.twitter.com/LPbxXdLJTm

Jouer pour la franchise la plus gagnante de l'histoire du hockey pourrait bien le faire. Si Domi devait quitter les Yotes, Montréal était l'endroit idéal pour atterrir.

« D'un autre côté, il y a Montréal, qui est le berceau du hockey dans le monde. J'ai grandi dans un milieu similaire à Toronto, c'est définitivement un rêve devenu réalité pour moi de pouvoir vivre les deux côtés du spectre », explique Domi. « Ils ont tous les deux beaucoup de points positifs, et je suis très reconnaissant d'avoir eu l'occasion de participer aux deux marchés. »

Un match spécial à l'horizon

Domi attendait avec impatience son retour en Arizona.

Cela lui a donné l'occasion de renouer avec certains de ses bons amis dans le vestiaire des Coyotes.

Cela dit, le match de jeudi soir est important pour les Canadiens, qui tenteront de mettre un terme à une série de deux défaites consécutives.

« Après les deux premières minutes, ce sera comme n'importe quel autre match de hockey où nous devrons trouver un moyen d'obtenir les deux points », a souligné Domi. « Nous avons laissé échapper les deux derniers matchs et il n'y a aucune raison de ne pas nous remettre sur la bonne voie. C'est une bonne équipe ici, et nous sommes prêts à leur faire face. »

Le pivot talentueux s'attend à ce que ces premiers instants sur la glace lui rappellent de bons souvenirs, mais il n'a certainement pas l'intention de laisser ses émotions prendre le dessus.

« Il y aura beaucoup d'émotions. Ayant été recruté ici, ayant commencé ma carrière ici et me faisant les amis que je me suis faits ici, c'est surtout ça, l'aspect émotionnel », a indiqué Domi. « Tout le reste, ça fait partie de notre métier. J'ai hâte de jouer et de voir mes amis... Ça va être une soirée très spéciale, je crois.»

L'entraîneur-chef Claude Julien a le sentiment que Domi sera à la hauteur de la situation et saisira l'occasion dans son ancienne maison.

« J'espère que cela le motivera à faire un bon match, » dit Julien. « Il s'est bien adapté à Montréal. Je ne serais pas surpris s'il jouait un très bon match ce soir. »

De grandes éloges pour Max

Lors de sa conférence de presse d'avant-match, Julien a félicité Domi pour sa volonté d'assumer toutes les responsabilités qui lui ont été confiées.

L'entraîneur expérimenté est clairement déjà un grand admirateur de Domi.

« Ce que j'aime chez Max, c'est que, dans n'importe quelle situation, qu'il s'agisse de jouer au centre (on lui a dit qu'il jouerait au centre) ou de le déplacer sur le jeu de puissance, sa réponse est toujours "Mets-moi où tu veux de moi. Je vais juste faire le boulot." J'aime bien ces joueurs parce qu'ils vont jouer là où vous les mettez et qu'ils vont tout faire pour que ça marche », explique Julien. « C'est le signe d'un bon joueur. »

Video: Les commentaires du coach avant le match contre ARI 

Julien a également indiqué qu'il n'effectuera aucun changement d'alignement pour le match de jeudi soir. Cela signifie que le gardien de but Carey Price aura une autre chance de remporter sa 300e victoire en carrière devant le filet.

En voir plus