Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

MTL@BOS: Freiner le gros trio et gagner du terrain

Les Canadiens tenteront de garder en échec le trio de Marchand-Bergeron-Pastrnak alors qu'ils voudraient se rapprocher de leurs rivaux de division au classement lundi

par Dan Braverman, traduit par Pierre-Antoine Mercier @CanadiensMTL / canadiens.com

BOSTON - Les Canadiens arrivent à Boston dans le but de maintenir leur ascension au classement, et ils devront de nouveau faire face à l'un des meilleurs trios de la Ligue.

Depuis le 17 décembre, les Bruins ont remporté neuf de leurs 12 derniers matchs et le trio composé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak a mené l'attaque de Boston avec un total de 40 points.

De plus, affronter ces trois joueurs sur la route représente un défi supplémentaire pour Claude Julien et sa troupe.

« On n'a pas le dernier changement. Ça devient donc encore plus difficile », a souligné l'entraîneur-chef du Tricolore. « C'est pourquoi qu'on a besoin de tout le monde pour faire le travail contre un trio qui marque beaucoup. C'est une équipe qui joue extrêmement bien défensivement. Il va falloir travailler fort et marquer des buts. Il faut du même coup s'assurer de ne pas trop donner d'opportunités à leur gros trio qui marque la plupart de leurs buts. »

Video: Conférence de presse d'avant-match de Claude Julien

Sans ce dernier changement, Julien devra en effet compter sur l'ensemble de son équipe pour s'acquitter de sa tâche face au premier trio des Bruins, dont sa quatrième ligne composée de Kenny Agostino, Michael Chaput et Nicolas Deslauriers.

« C'est un des meilleurs centres de la Ligue », a dit Chaput au sujet de Bergeron. « Chaque fois que je vais être sur la glace contre lui ou dans le cercle des mises au jeu, il va falloir que je porte attention et que je fasse de mon mieux pour pouvoir le battre parce qu'on a besoin d'avoir la possession de la rondelle. »

Julien avait remodelé ses trois premières lignes avant la victoire par la marque de 3-0 samedi contre l'Avalanche du Colorado. Seul le quatrième trio de Deslauriers, Chaput et Agostino était demeuré intact. À la suite de l'entraînement matinal de lundi, Claude Julien a confirmé qu'il utilisera le même alignement.

« Je pense qu'on est capable de jouer de bonnes minutes. On l'a vu les derniers matchs. On joue entre 10 et 12 minutes à chaque rencontre et je crois que c'est bon pour les autres joueurs aussi. Ça leur permet de jouer encore plus dur quand ils sont sur la glace », a expliqué Chaput qui passe en moyenne 11min34s de temps de jeu sur la glace. « Je pense que de notre côté, si on peut donner de l'énergie et si on peut compter des buts, c'est certain que ça l'aide, mais je pense que le but premier est de manger de bonnes minutes contre les meilleures lignes. »

Video: Michael Chaput à propos de la chimie de son trio

À mesure que la saison avance, l'importance de chaque match augmente et la rencontre de lundi à Boston ne fait pas exception. Les Canadiens ne sont qu'à trois points des Bruins, eux qui occupent actuellement la troisième place de la division Atlantique. Les Bruins possèdent également un match en main.

« Nous sommes conscients de l'importance du match. Ça semble être ainsi à chaque rencontre. Si nous l'emportons, nous gagnons simplement quelques échelons, mais si nous perdons, nous chutons au classement assez rapidement. Les équipes ne laissent plus glisser de points. On doit avoir ce même niveau de combativité », a expliqué Brendan Gallagher. « Ça va être excitant et le fun de faire partie de ces matchs importants. On commence à ressentir le sentiment d'urgence et que chaque partie est importante, surtout ce soir quand on affronte une équipe qui est très près de nous au classement. Ces deux points seront très importants. Ça va être un match le fun. »

Video: Brendan Gallagher sur l'impact du match de ce soir

En voir plus