Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Au coeur de la course

par Staff Writer / Montréal Canadiens
BROSSARD – Dans la course perpétuelle aux séries éliminatoires, le duel entre les Canadiens et les Rangers revêt un caractère particulier.


Un seul point sépare les deux formations au classement, mais les deux équipes vivent toutefois des moments bien différents. Alors que les Canadiens sont sur une bonne lancée ayant remporté leurs deux derniers matchs, la situation est bien différente pour les Rangers de New York, qui s’amènent au Centre Bell en ayant subi la défaite à leurs trois derniers duels.

Faits saillants dernière rencontre Canadiens - Rangers
«Quand on est sur une pente descendante et qu'on a perdu quelques matchs, il n'y a pas de meilleur endroit à aller qu'au Centre Bell, avec la foule et l'atmosphère», a avoué Scott Gomez qui a revêtu le chandail des Rangers durant la saison 2008-2009. «Ils ont de bons entraîneurs et ils seront prêts demain. Tortorella trouvera une façon de les pousser. Ce sera un beau défi pour nous.»

En plus de chercher à se sortir de leur séquence, les Rangers auront certainement certains comptes à régler avec le Tricolore, n’ayant pas réussi à enregistrer de victoire dans les deux premiers duels de la saison. Le dernier match avait été le théâtre de nombreuses escarmouches, dont une impliquant notamment Max Pacioretty et le gardien des Rangers Henrik Lundqvist.

«Les matchs que nous avons joués contre eux jusqu’ici importent peu », assure P.K. Subban qui assure que toutes les énergies sont consacrées à la rencontre de samedi. «Nous sommes dans une course serrée maintenant et nous allons tous batailler pour les deux points samedi soir.»

Questionné à savoir ce qu’il pensait des Rangers, l’entraîneur-chef des Canadiens n’a pas hésité à se prêter au jeu des comparaisons.

«Il y a certaines similitudes dans nos deux équipes. Ce sont deux équipes qui ont une riche histoire, dans un marché populaire. Les Rangers ont beaucoup changé d’image au cours des années. Pendant un moment, ils avaient une étiquette d’équipe remplie d’étoiles. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus une formation de type col bleu », a expliqué Jacques Martin. «Ils se présentent tous les soirs et travaillent dur. Ils prennent vraiment l’identité de leur entraîneur. »

Vincent Cauchy écrit pour canadiens.com.

VOIR AUSSI
Andrei, c'est à ton tour...
Dans le calepin - 3 février 2011 
Le Tricolore sort ses griffes 

En voir plus