Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Le justicier masqué

Carey Price motive ses coéquipiers d'une façon... surprenante

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Même privés de deux de ses meilleurs éléments au centre, soit Alex Galchenyuk et David Desharnais, les Canadiens ont offert une de leurs meilleures performances de la saison, jeudi soir, en battant les Devils du New Jersey 5 à 2.

Si plusieurs se sont illustrés dans la catégorie des points, Carey Price, lui, a fait de même dans celle… des poings. C'est que le gardien étoile a décidé de se défendre lui-même après avoir reçu un peu trop de visite dans son demi-cercle. La victime? Kyle Palmieri. Cet élan de justicier masqué a sans aucun doute donné des ailes à l'équipe.

«C'était excitant. Il a prouvé qu'il pouvait avoir du respect sur la glace, il l'a fait à sa façon et ça nous a donné du momentum», a admis Phillip Danault, qui a marqué son sixième but cette saison, en plus d'amasser une mention d'aide.

Torrey Mitchell, auteur de deux buts - ses 6e et 7e de la campagne - aussi a apprécié la tenue de son gardien.

«On a aimé ça. On ne veut pas que les autres équipes touchent à notre gardien de but, notre joyau. On ne veut pas voir ça, mais j'aime voir son caractère. Ce n'est pas vraiment dans ses habitudes, mais il est compétitif», a dit le Québécois.

Le principal intéressé avait bien évidemment retrouvé son calme habituel après la rencontre, au cours de laquelle il a tout de même signé sa 15e victoire en 2016-2017. Tenait-il à lancer un message aux Devils et à toute la ligue? Pas vraiment. C'était plutôt une réaction dans le feu de l'action.

«On m'a foncé dessus sur le premier but et je ne voulais pas que ça arrive encore. J'imagine que ça m'a enflammé. Je voulais me défendre. Les gars ont apprécié et peut-être ont-ils été motivés», a dit Price.

Video: Carey Price sur sa soirée de travail

Sur le jeu, Palmieri a écopé de deux minutes pour obstruction sur le gardien de but et Price de quatre minutes pour rudesse. Il s'est probablement agi de l'infériorité numérique que les joueurs du Tricolore ont défendue avec le plus de fierté cette saison.

«On ne veut pas qu'il se blesse, mais c'est un gars passionné, enflammé, et il n'y a pas de problème à vouloir se défendre soi-même. C'était bien de voir toute cette émotion émaner de lui parce qu'il est probablement notre plus grand leader. De voir un gars allumé comme ça, c'est certain que ça apporte quelque chose sur le banc. On va les écouler pour lui, ces pénalités-là », a assuré Nathan Beaulieu, qui a passé 17 min 34 s sur la glace à son retour au jeu.

Lancer un message

Au-delà de cet épisode, c'est la performance globale de l'équipe qu'il faut retenir. Avec les blessures à long terme subies par Galchenyuk et Desharnais, les Canadiens tenaient à lancer un message, à y aller d'un genre de déclaration de par leur tenue sur la glace.

«C'était un match où on devait s'affirmer. Plusieurs ne croyaient pas en nous, même avec ces gars-là. On doit tirer profit de l'adversité», a indiqué Beaulieu.

Video: Nathan Beaulieu parle de son retour au jeu

Selon Andrew Shaw, cela démontre tout le caractère qu'on retrouve dans le vestiaire des Montréalais.

«C'était énorme. On se tient ensemble et on va se battre contre l'adversité. Ce n'était pas l'affaire d'un seul gars. L'équipe au grand complet a élevé son jeu d'un cran. Tout le monde a travaillé fort et on méritait les deux points», a souligné Shaw, qui a récolté deux mentions d'aide et qui a complété un trio avec Danault et Artturi Lehkonen.

Ce trio s'est d'ailleurs attiré les éloges de l'entraîneur-chef Michel Therrien après la rencontre.

«Ils ont été bons. J'ai aimé leur chimie. Danault devait avoir de l'énergie, il n'est pas venu à l'entraînement ce matin!» a-t-il blagué, faisant référence au fait que le jeune attaquant était retourné chez lui, malade, quelques heures plus tôt.

«Des congés les jours de match, j'en prendrais plus souvent!» a quant à lui lancé Danault, avant d'éclater de rire.

Il faut dire qu'il aurait quelques arguments de taille, comme le fait qu'il a été choisi première étoile de la rencontre…

À son premier match avec l'équipe, Zach Redmond a bien paru aux côtés de Beaulieu. Ce dernier a même tenu à lancer des fleurs à son nouveau compagnon à la ligne bleue.

«Il a été très bon ce soir. Il m'a beaucoup aidé. Au cours des dernières années, j'ai joué avec des gars très talentueux et il a démontré à quel point il l'était ce soir (jeudi). Il a fait de beaux jeux et je pense qu'on se complète très bien. Il passe inaperçu, mais son niveau d'habileté est remarquable», a mentionné Beaulieu, qui a préparé le premier but des siens grâce à un tir frappé, qui a dévié sur Danault.

Avant la rencontre, les Canadiens ont annoncé que le défenseur Greg Pateryn avait subi une fracture de la cheville et qu'il serait à l'écart du jeu pour une période de six à huit semaines.

Par ailleurs, Therrien a confirmé que le capitaine Max Pacioretty avait joué avec une microfracture à un pied en novembre.

Le Tricolore profitera d'un congé d'entraînement vendredi et reprendra le collier samedi, avec la visite de l'Avalanche du Colorado au Centre Bell.

 

En voir plus