Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Une tonne de chances, mais un seul point

Les Canadiens s'inclinent 3 à 2 en tirs de barrage devant les Predators de Nashville

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Ce ne sont pas les chances qui ont manqué samedi soir au Centre Bell. Même qu'avec 10 tirs en prolongation seulement, les Canadiens auraient probablement mérité un meilleur sort qu'une défaite de 3 à 2 devant les Predators de Nashville.

Pekka Rinne a fermé la porte après avoir accordé le but égalisateur à Jonathan Drouin en fin de troisième période pour mener les siens vers la victoire.

«On méritait certainement un meilleur sort. On méritait de gagner ce match. Ce soir, il y avait deux bons gardiens et ç'a gardé le match serré. Je n'ai rien de négatif à dire de notre équipe parce que du début à la fin, on a tout fait pour gagner et on aurait dû gagner», a affirmé Claude Julien après la rencontre.

«On a eu la rondelle pas mal durant toute la prolongation. On a fait ce qu'on avait à faire, on n'a juste pas pu le déjouer», a renchéri Brendan Gallagher, qui a inscrit son 20e but de la saison dans la défaite.

Video: Gallagher revient sur le match face aux Predators

Le résultat est donc décevant pour les Canadiens, qui auraient bien eu besoin du point supplémentaire au classement.

«On sait qu'on a besoin des deux points au classement, mais on a joué un bon match. C'est décevant de ne pas être allés chercher le deuxième point, mais quand ils ont fait 2 à 1, on n'a pas lâché et on est revenus dans le match, mais on aurait aimé aller chercher l'autre point, a admis Nicolas Deslauriers, qui a raté une belle chance devant Rinne.

«On aurait aimé avoir une victoire, mais on est satisfaits de l'effort qu'on a donné.»

Gallagher a aussi apprécié la performance des siens, qu'il aimerait d'ailleurs voir plus souvent.

«C'est comme ça qu'on doit jouer. C'est un peu frustrant, parce qu'on en est capable et si on l'avait fait un peu plus souvent, on serait probablement en meilleure position. On n'a juste pas été en mesure de marquer en tirs de barrage. C'est un gardien difficile à battre, mais si on pouvait jouer de la sorte de façon constante, on gagnerait probablement plus de matchs», a mentionné Gallagher.

Video: Nicolas Deslauriers sur le point récolté

Parmi les bons points, il y a la chimie qui semble s'installer entre Alex Galchenyuk, Jonathan Drouin et Nikita Scherbak. Après avoir connu une première période ordinaire, le trio s'est mis en marche. Le Russe a même raté un but presque certain, alors qu'il avait déjoué Rinne et que la rondelle était derrière lui, mais qu'elle a quitté sa palette alors qu'il est passé du revers.

«J'ai eu de bonnes chances. J'avais quasiment un filet désert. Je n'ai juste pas marqué. Après ça, on a eu quelques poussées. Un but et le match aurait pu aller de l'autre côté, a souligné Scherbak, qui a admis avoir disputé un des meilleurs, sinon le meilleur match de sa jeune carrière dans la LNH.

«Plus on joue ensemble, plus on comprend où sera Drou, où va Chucky. Ils me parlent beaucoup. C'est facile de jouer avec eux, ils ont tellement de talents, ils font des jeux. On doit juste communiquer beaucoup», a poursuivi le numéro 38, qui a décoché quatre tirs au but en 16 min 29 s de temps de jeu.

Julien a aussi vu un beau potentiel en ce trio.

«Ça s'en vient, c'est d'avoir confiance. Ce sont trois joueurs qui ont beaucoup d'habiletés et des fois, il faut qu'ils soient un peu plus égoïstes et qu'ils lancent un peu plus. Des fois, on essaie de forcer des jeux, mais ça s'en vient, ils se voient bien, se trouvent bien et ça s'en va dans la bonne direction», a conclu Julien.

Les Canadiens auront congé dimanche et reprendront l'entraînement lundi matin, avant de s'envoler pour le Colorado, où ils affronteront l'Avalanche mercredi soir.

En voir plus