Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Un point qui part... en flammes

Daniel Carr s'est encore une fois illustré

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Une prolongation peut aller d'un côté comme de l'autre, surtout depuis qu'elle est jouée à trois contre trois. Et malheureusement pour les Canadiens, ce sont les Flames qui se sont sauvés avec une victoire de 3 à 2, jeudi soir au Centre Bell.

Dommage pour la troupe de Claude Julien, qui avait les devants 2 à 1 en début de troisième période. Mais un but de Garnet Hathaway à 7:49 du dernier vingt - qui avait d'abord été refusé, mais accordé après contestation des Flames - a créé l'égalité. Cette dernière a persisté jusqu'à la toute fin et Sean Monahan a tranché le débat avec son deuxième but du match.

Phillip Danault s'en voulait après le match. C'est lui qui a obtenu une chance tout juste avant que Monahan marque. Il a décidé de couper au filet, mais a été stoppé par David Rittich, ce qui a permis aux visiteurs de relancer l'attaque et d'éventuellement avoir un deux contre un, sur lequel ils ont capitalisé.

Video: Résumé: Carr et Danault marquent dans le revers

L'entraîneur-chef Claude Julien, toutefois, n'a pas voulu attribuer la défaite à un joueur en particulier.

«On savait que Pacioretty et Danault allaient jouer contre Monahan et Gaudreau (à 3 contre 3) et on leur a dit "assurez-vous de bien vous replier". Je ne blâme personne sur le but, mais ce sont deux joueurs - Monahan et Gaudreau - qui connaissent du succès depuis longtemps. C'est sûr qu'on aurait peut-être voulu jouer ce jeu-là un peu mieux, mais ce n'est certainement pas une raison de montrer du doigt un seul joueur pour la défaite», a précisé le pilote.

Les deux joueurs des Flames sont effectivement dangereux, puisqu'ils ont inscrit un total de 67 points depuis le début de la saison. Gaudreau (12B-25A) occupe le troisième rang des pointeurs de la LNH, tandis que Monahan est en 17e place (17B-13A).

Mais le résultat aurait pu être différent si les Canadiens n'avaient pas résisté à un cinq contre trois d'une minute en deuxième moitié de troisième période, alors que le pointage était de 2 à 2.

«On a fait du très bon travail. Je ne peux même pas nommer une personne en particulier, parce que les quatre - incluant Price - ont fait du très bon boulot sur cette infériorité numérique. C'était un moment très difficile pour se retrouver à 5 contre 3. Le fait que les joueurs se sont levés nous a aidés à récolter un point et c'est très important pour notre équipe», a affirmé Pacioretty, qui a préparé le but de Danault en deuxième période.

Video: Max Pacioretty sur l'issue du match de jeudi

Le capitaine a connu un bon match, même s'il n'a pas fait bouger les cordages.

«Il a bien joué. Il a bien compétitionné et il a fait le jeu sur le deuxième but, en infériorité numérique et tout le reste. Les gars font du bon boulot devant le filet pour voiler la vue du gardien. S'il ne marque pas autant qu'on en a l'habitude de le voir faire, on s'attend de lui à ce qu'il fasse ces autres choses, ce qu'il fait en ce moment. On espère que les buts viendront pour lui. Tout ce qu'il a à faire, c'est de continuer à travailler», a mentionné Julien.

Price, qui a effectué 34 arrêts, abondait dans le même sens que son entraîneur.

«S'il joue bien de l'autre côté de la rondelle, c'est aussi ce dont on a besoin. Tout le monde sait que c'est un bon joueur offensif, mais s'il joue bien défensivement également, c'est ce qu'on a besoin», a mentionné le gardien.

Daniel Carr a pour sa part continué à s'illustrer avec son deuxième but de la saison, qui créait l'égalité 1 à 1. Rappelé du Rocket de Laval la semaine dernière, l'attaquant de 26 ans a récolté au moins un point dans chacune des quatre rencontres auxquelles il a pris part depuis (2B-4A).

Video: Daniel Carr sur son but face aux Flames

«Je pense que j'ai un peu plus de plaisir que par le passé. Je suis plus reconnaissant pour chaque opportunité que j'ai de jouer chaque jour. Ç'a été mon attitude et ç'a un peu aidé», a affirmé l'Albertain.

Ses coéquipiers sont également très heureux du jeu qu'il offre au sein du quatrième trio, en compagnie de Byron Froese et de Nicolas Deslauriers.

«Il nous fait mal paraître. Il montre à quel point c'est facile de produire dans cette ligue. On le voit faire les bonnes choses match après match et il est récompensé. C'est incroyable ce que la confiance peut faire pour un joueur. Ce n'est pas pour lui enlever le bon travail qu'il fait, mais tu as quelques passes, tu marques un but… le cerveau est juste très puissant. Il vole sur la glace, a souligné Pacioretty.

«Il joue bien, il fait de bons jeux, il est calme. En espérant qu'il continue à nous faire mal paraître en maintenant son rythme d'un point par match. Les gars le taquinent beaucoup avec ça, mais il a été génial et il nous a beaucoup aidés», a-t-il ajouté.

Les Canadiens joueront leur prochain match samedi soir contre un autre adversaire de l'Ouest canadien, alors que les Oilers d'Edmonton seront en ville.

En voir plus