Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

OTT@MTL: À propos de samedi soir…

Les Canadiens ont conclu leur calendrier préparatoire avec une excitante remontée menant à une victoire contre les Sénateurs d'Ottawa, au Centre Bell

par Dan Braverman, traduit par Florence Labelle @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Voici quelques faits à retenir de la victoire de 4-3 en prolongation contre les Sénateurs d'Ottawa, au Centre Bell.

Les enfants vont bien

Les Canadiens ont décidé d'offrir aux jeunes espoirs Cale Fleury, Ryan Poehling et Nick Suzuki une dernière chance de faire valoir leur place à Montréal en début de saison, et nous ne sommes pas restés sur notre faim.

Suzuki est ressorti davantage du lot ce soir, enregistrant un impressionnant 19:22 de temps de glace - le deuxième plus haut total parmi les attaquants du Tricolore - et cumulant deux tirs au but et autant de mises en échec. Ah et, avons-nous mentionné son but gagnant en prolongation?

« Les entraineurs ont demandé de voir un échec avant solide », a indiqué Suzuki. « J'étais reposé et il était un peu fatigué. J'ai juste foncé au filet. »

Video: OTT@MTL: Suzuki donne la victoire aux Canadiens

Le natif de London en Ontario peut dormir en paix, sachant qu'il a offert une bonne performance au camp d'entrainement et qu'il a donné à la direction des Canadiens plusieurs raisons de la garder dans les parages.

« Je pense que j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir [pour demeurer avec l'équipe]. Je sais que je peux m'améliorer, c'est certain, mais j'ai été fier de moi tout au long du camp, en travaillant fort tous les jours et en ayant du plaisir », a dit Suzuki. « Mon but est définitivement de rester ici. »

Video: Nick Suzuki sur son but gagnant en prolongation

Pour sa part, Poehling occupait un rôle plus défensif au centre de Joel Armia et de Nick Cousins. Et même si l'attaquant américain a passé un peu trop de temps au banc de pénalité, il a complété un match plutôt satisfaisant, compte tenu du fait qu'il n'avait pas joué depuis le 18 septembre.

« On peut me placer dans une position où l'on veut que je sois offensif, et on peut me placer dans une position où je dois être défensif », a souligné Poehling. « J'ai cette capacité où, peu importe où tu me mets, je peux contribuer de façon positive. Je trouve que j'ai fait du plutôt bon travail de ce côté, ce soir. »

Video: Poehling au sujet de son énergie à son retour au jeu

L'entraineur-chef Claude Julien a donné une bonne évaluation à son joueur de centre pour sa soirée de travail.

« Il a connu un bon match ce soir. C'est l'évaluation que j'ai faite de lui. Il continue de démontrer sa valeur. Pour un gars qui n'avait pas joué depuis une semaine, il s'est bien repris. »

En ce qui a trait aux décisions à prendre, Julien a admis que la direction et lui devront se consulter avant de tirer quelconque conclusion.

« Ce soir, nous n'avons aucune annonce à faire, mais dans les prochains jours, c'est sûr qu'il va y en avoir. Il faut quand même réduire notre nombre à vingt-trois, alors il y a des décisions qui vont être prises dans les prochains jours », a expliqué l'entraineur.

Retours réussis

Poehling n'était pas le seul joueur à retrouver la glace après une blessure, Paul Byron (haut du corps) et Carey Price (contusion à la main) effectuant aussi tous deux un retour au jeu.

Dans le cas de Poehling, il a affirmé que ses jambes suivaient mieux qu'il croyait.

« Je n'ai pas joué des tonnes, donc ce n'est pas trop exigeant sur le corps », a mentionné Poehling après avoir joué un peu moins que 12 minutes. « J'ai seulement raté cinq ou six jours. C'est un peu comme faire du vélo. Une fois que tu t'y remets et que tu recommences à bouger tes pieds, ça revient un peu plus facilement. »

Le cerbère des Canadiens, pendant ce temps, a arrêté 34 des 37 tirs dirigés contre lui par Ottawa, et a confirmé aux journalistes qu'il s'était senti à son aise lors de son premier match depuis la victoire en fusillade contre les Panthers, le 19 septembre dernier.

« Je me sens plutôt bien. Je suis prêt à ce que ça commence », a déclaré Price. « Ce n'est pas la première fois que je vis cela. Je suis juste excité que la saison commence. »

À quand la saison?

Phillip Danault croit que l'équipe a peaufiné son jeu dernièrement et affirme que ç'a transparu dans la façon dont l'équipe a combattu, samedi.

« En tant qu'équipe, on a eu une grosse pratique hier », a indiqué celui qui a ouvert la marque à 16:16 en première période. « On a pratiqué beaucoup de détails, la vitesse, puis on a appliqué ça entièrement ce soir. »

Video: OTT@MTL: Danault brise l'impasse en I.N.

Avec leurs sept matchs préparatoires maintenant derrière eux, les Canadiens se meurent d'impatience pour que la saison régulière commence, même s'il reste quelques détails à parfaire.

« On mentirait si l'on disait qu'il n'y a rien à retravailler. Mais au fur et à mesure que le match avançait, on jouait de mieux en mieux et je crois que c'est ce qui importe. Quand le match débutera en Caroline, on veut être prêts », a tenu à dire Brendan Gallagher qui a dirigé une superbe passe en direction de Tomas Tatar lors du deuxième but de l'équipe, avant de faire dévier le tir de Jeff Petry pour créer l'égalité en fin de match. « On a eu suffisamment de temps pour s'exercer et s'échauffer; on a hâte de jouer pour vrai, maintenant. On s'est défaits de toutes nos petites erreurs et on devrait être prêts à y aller. »

Video: OTT@MTL: Gallagher crée l'égalité tard en 3e

Les Canadiens auront congé d'entrainement dimanche et lundi, puis retourneront sur la glace mardi à 11h, au Complexe sportif Bell de Brossard. Le Tricolore sera ensuite en route vers Raleigh, où il affrontera les Hurricanes de la Caroline jeudi soir, lors du lancement de sa saison régulière.

En voir plus