Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Retour remarqué

Jeff Petry inscrit deux buts dans la défaite des siens en tirs de barrage

par Hugo Fontaine @canadiensmtl / canadiens.com

OTTAWA - Si le retour des Canadiens face aux Sénateurs est passé près d'en être un victorieux, le retour au jeu de Jeff Petry en aura été un concluant.

Tout le monde connaissait l'importance de Jeff Petry au sein de la brigade défensive du Tricolore. Son absence dans les derniers mois de la dernière saison s'est fait sentir à plusieurs niveaux, lui qui est un élément important autant dans sa propre zone qu'avec son appui en offensive.

Disputant samedi un premier match depuis qu'il est tombé au combat le 6 octobre lors du dernier match préparatoire des siens, Petry en était également à une première partie en saison régulière depuis le 2 février dernier, alors qu'il avait opté de mettre un terme à sa campagne 2015-2016 pour passer sous le bistouri. 

Face aux Sénateurs au Centre Canadian Tire, le défenseur de 28 ans ne paraissait pas comme quelqu'un qui retrouvait ses repères. Trouvant le fond du filet à deux reprises à son retour, le fait que lui et ses coéquipiers n'ont pas réussi à quitter la capitale fédérale avec une victoire - s'inclinant finalement 4 à 3 en tirs de barrage - retenait davantage son attention dans les circonstances. 

«Je me sentais bien. Idéalement, nous l'aurions emporté. Sur leur troisième but, j'aurais dû mieux jouer alors qu'ils s'en venaient à deux contre un», confesse Petry, qui a effectué 27 présences sur la glace samedi, pour un total de 20:00 d'utilisation. «Lorsque la saison régulière commence, c'est définitivement un peu plus rapide que lors des matchs préparatoires. Un peu plus physique aussi. Je me sens bien suite à cela et d'enfin pouvoir disputer un match régulier.»

Alors que le Tricolore tentait désespérément de reprendre du poil de la bête après avoir conclu la première période avec un retard de deux buts, Jeff Petry s'est avéré être la bougie d'allumage que les Montréalais avaient besoin pour revenir dans la rencontre.

Video: Le boulet de Petry réduit l'avance 

Un peu comme il l'avait fait à Québec il y a deux semaines, le défenseur de 28 ans a fait bouger les cordages suite à un puissant tir frappé de la ligne bleue pour inscrire le bleu-blanc-rouge à la marque. Et après qu'Artturi Lehkonen - avec son tout premier but en carrière dans la LNH - ait nivelé la marque en début de troisième période, Petry a récidivé au milieu du troisième engagement pour donner une première avance aux siens. 

Le revoir reprendre sa place dans l'alignement de manière aussi convaincante était quelque chose d'autant rassurant que satisfaisant pour tout le monde chez les Canadiens. Alors que les rôles de plusieurs défenseurs ont changé cette saison, le fait de ravoir un Petry en pleine possession de ses moyens est quelque chose que ses entraîneurs avaient hâte de pouvoir avoir sous la main.

«Jeff est un élément important de notre équipe. C'était bien de le voir marquer deux buts en avantage numérique - même si le deuxième a été inscrit quand la supériorité prenait fin, nous le voyons comme un but a cinq contre quatre», atteste Michel Therrien au sujet de celui qui a été nommé deuxième étoile de la partie. «Je croyais qu'il était solide. Il n'avait pas joué depuis longtemps et je trouve qu'il était très efficace ce soir.»

Video: Petry récidive et donne l'avance au Tricolore

Comme l'a souligné l'entraîneur-chef du Tricolore, l'apport de Petry s'est fait sentir lorsque les visiteurs ont évolué en surnombre. Après avoir été blanchi à deux occasions lorsqu'il a évolué en supériorité numérique jeudi à Buffalo, le bleu-bleu-rouge a finalement brisé la glace samedi. L'effet Kirk Muller commence tranquillement à se faire sentir et les joueurs eux-mêmes constatent déjà des améliorations, même si la saison est jeune que de deux matchs.

«C'est une nouvelle philosophie que nous apprenons», raconte Petry, qui a réussi à se démarquer en supériorité numérique, même s'il n'a été que le quatrième défenseur le plus utilisé dans cette facette des unités spéciales. «Nous devons faire circuler la rondelle et tenter d'établir nos lancers plus rapidement. Lorsque nous le faisons bien, le jeu s'ouvre devant nous.»

Avec Petry de retour dans les rangs, ces chiffres pourraient prendre une tangente ascendante au cours des prochaines rencontres

En voir plus