Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Rentrée réussie

Le Tricolore l'emporte 4 à 1 lors du premier match de la saison à Buffalo.

par Hugo Fontaine @canadiensmtl / canadiens.com

BUFFALO - Grâce à un peu tout le monde dans leur formation, les Canadiens ont réussi leur rentrée en 2016-2017.

Lors de l'entraînement matinal, Max Pacioretty avait admis qu'il ne pouvait pas encore mettre la difficile saison 2015-2016 derrière lui avant que la première mise au jeu du match de jeudi ne soit effectuée. Bien, dès les premières minutes de jeu de l'affrontement face aux Sabres, les Montréalais ont démontré qu'ils étaient prêts à passer à autre chose.

Ce n'étaient pas seulement ceux qui ont vécu l'enfer la saison dernière qui avaient hâte de franchir cette nouvelle étape, mais les nouveaux-venus également. Plusieurs d'entre eux ont joué un rôle de premier plan dans cette victoire en levée de rideau par la marque de 4 à 1 sur les Sabres.

Video: Gallagher inscrit le 1er but de la saison 

«C'est une victoire très importante pour le moral. C'est bon pour la confiance même si on a encore des choses à travailler. On est conscient de ça, ce qui est tout à fait normal. Pour la confiance ça fait du bien», a indiqué l'entraîneur-chef Michel Therrien au terme de la première victoire des siens cette saison. «On a eu des chances de qualité. Ce soir on a connu un excellent début de match. En deuxième période, on a vu des Sabres très affamés, mais Montoya a fait des arrêts clés. En troisième période je trouve qu'a bien joué. L'important c'est qu'un gardien réussisse les arrêts clés au bon moment, ce que Montoya a fait.»

Alors qu'il a été appelé la veille du match à prendre la relève de Carey Price devant le filet des visiteurs puisque le gardien vedette était toujours incommodé par un virus, Al Montoya a répondu présent lorsque son équipe avait besoin de lui. Après avoir été solide durant le camp d'entraînement, ce qui lui a permis de remporter la bataille pour le poste de deuxième gardien à Montréal, le vétéran de 31 ans n'a aucunement eu l'air déboussolé à son baptême avec le bleu-blanc-rouge.

Peu sollicité au cours du premier vingt - à l'exception de lorsqu'il a stoppé Evander Kane sur une échappée - il s'est dressé tel un mur lorsque les Sabres se sont montrés menaçants plus tard dans la rencontre. À l'image de celui qu'il remplaçait jeudi soir, Montoya a démontré un calme olympien devant l'adversité.

«J'étais un peu nerveux au début. C'est toujours plaisant de disputer un premier match avec votre nouvelle équipe. Vous espérez simplement leur donner une chance de gagner, c'était mon plan. Je ne tentais pas de voler le match - j'avais une bonne équipe devant moi et c'était amusant les regarder jouer», confesse celui qui a été déjoué qu'à une reprise sur les 31 lancers dirigés vers lui. «Je suis très heureux de repartir avec la victoire. Je vais la savourer un peu, mais nous devrons nous préparer pour le prochain match.»

En plus de Montoya - qui pourrait d'ailleurs obtenir un deuxième départ consécutif samedi à Ottawa puisque Price ne rejoindra pas son équipe dans la capitale nationale - cette victoire a été le produit de contributions de plusieurs individus différents, provenant de trios différents. Si les buts inscrits par Brendan Gallagher (à deux reprises), Torrey Mitchell et Andrew Shaw ont tous un dénominateur commun, c'est qu'ils sont provenus d'un endroit pas trop éloigné du filet. 

La détermination de chacune des lignes d'attaque est ce qui a mené à des buts importants, à des moments déterminants. Particulièrement le deuxième but de Gallagher et celui de Shaw, lorsque Buffalo avait réduit l'avance à un but en début de troisième période.

Video: Gallagher redirige un tir de Weber dans le filet

«Les quatre trios ont contribué. Nous appliquions beaucoup de pression. Ça a commencé avec une grosse présence du trio de Davey [David Desharnais], ensuite c'était celui de Pleky [Tomas Plekanec] et après ce fut au tour de celui de Mitchy. Tout le monde fonctionnait à plein régime et j'en ai été le bénéficiaire», indique Gallagher, qui a inscrit le but d'assurance en troisième période en redirigeant un tir de la pointe de Shea Weber derrière Robin Lehner. «En tant que groupe, présence après présence, nous faisions du bon travail et nous avons finalement réussi à percer leur muraille.»

Bien qu'il y ait encore 81 matchs à disputer au cours de la saison, le fait que le Tricolore l'ait emporté de manière collective, sans les services de Price - de manière temporaire - il y a de bonnes raisons de regarder vers l'avant et d'enfin mettre le passé aux oubliettes.

En voir plus