Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Pénalités fatales en Ohio

Les Canadiens ont perdu 5 à 2 face aux Blue Jackets de Columbus

par Joanie Godin @CanadiensMTL / canadiens.com

COLUMBUS - Les Canadiens ont tenté de revenir en troisième période, dominant notamment 24 à 5 au chapitre des tirs au but, mais les Blue Jackets leur avaient déjà fait trop mal avec leurs deux buts en avantage numérique en première période.

Le Tricolore s'est donc incliné 5 à 2 au Nationwide Arena lundi soir, pour conclure son long voyage de six matchs à l'étranger en 12 jours avec une fiche de 1-3-2.

Jonathan Drouin a souligné que son équipe aurait dû profiter de sa domination en troisième.

«C'est de ça qu'on parlait (sur le banc). Ils jouaient sur les talons et ne faisaient qu'attendre. On obtenait des tirs, de la circulation devant le filet. Ç'aurait été bien d'en marquer un, de mettre la pression sur eux. On a bien joué en troisième», a dit le Québécois, qui a inscrit son 11e de la saison sur une magnifique feinte en échappée au deuxième vingt.

Au final, ce qui a fait mal au Tricolore, c'est évidemment le jeu à court d'un homme. Cette facette du jeu est très différente lorsque les joueurs de Claude Julien sont loin du Centre Bell.

«On est une équipe beaucoup plus désespérée en désavantage à domicile. Ce soir, on ne s'est pas mis devant aucun lancer. On gagne plus de courses, de batailles à la maison. C'est de l'engagement et les gars doivent en avoir plus. J'aimerais voir un meilleur travail de nos joueurs pour défier la rondelle. Ce soir, Lindy a eu une soirée un peu difficile et ton gardien peut aussi être ton meilleur joueur en désavantage, alors il y a beaucoup de choses à voir. Ce n'est pas un problème d'une soirée, ç'a été le cas toute la saison», a admis Julien après la défaite des siens.

Lindy, c'est Charlie Lindgren, qui avoue ne pas avoir connu sa meilleure sortie. 

«C'est frustrant. Le cinquième but était inacceptable, particulièrement à ce moment du match, de la façon dont on insistait. Frustrant est le bon mot», a mentionné le jeune gardien.

Lindgren a connu trois départs chancelants de suite, accordant au passage 16 buts. Ce n'est évidemment pas le genre de performances auxquelles il aspire.

«Ce n'est pas facile. Il faut regarder les bonnes choses et continuer à travailler fort. Ç'a été un voyage assez frustrant. Beaucoup trop de buts accordés; c'est carrément inacceptable. Je dois tourner la page. Je ne suis pas du tout inquiet pour ma confiance. J'en ai encore. Je sais que je peux bien jouer, je dois juste songer au prochain match maintenant», a dit l'Américain.

Son coéquipier Jeff Petry a tenu à dire que le jeune n'avait rien à se reprocher.

«Il a très bien joué en début d'année quand on a eu besoin de lui. Tout le monde a ses matchs. C'est la dernière personne qui devrait être découragée après un match comme ça. On veut tous donner le meilleur de soi. Il y a des soirs où les rebonds ne vont pas de ton côté, mais il n'a pas à s'en vouloir», a noté le vétéran défenseur, qui a préparé le premier but du match, le 25e de la saison de Brendan Gallagher - un sommet personnel dans son cas.

Julien a confié après la rencontre que la fatigue, les blessures et l'inexpérience ont visiblement rattrapé son club.

«C'est une équipe, qui avec toutes les blessures, compte beaucoup de gars qui ne sont pas prêts pour ce qu'on leur demande, mais je vois des gars qui essaient beaucoup. La troisième période en est un bon exemple. On aurait pu faire 4 à 3, mais un de nos problèmes en ce moment, c'est qu'on manque de finition. On rate des filets déserts, des chances de marquer et ça rend les choses difficiles. Ç'aurait pu être un match plus serré. Mais ils n'ont pas lâché. Ç'aurait pu être facile après la première de dire que c'est une dégelée, mais au moins on s'est améliorés plus le match avançait. C'est difficile, c'est frustrant pour tout le monde, mais les gars essaient. C'est juste que je ne pense pas qu'on soit prêts à affronter le genre d'adversité qu'on affronte en ce moment à cause de l'inexpérience et la jeunesse», a conclu le pilote.

Un autre gros défi viendra rapidement pour ses ouailles, alors qu'ils seront de retour sur la glace dès mardi soir pour un duel face aux Stars de Dallas, au Centre Bell.

En voir plus