Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Pacioretty : Le réveil du capitaine

Max Pacioretty procure une victoire de 2 à 1 en prolongation aux Canadiens sur les Sabres

par Hugo Fontaine @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL - Max Pacioretty continue de se lever quand son équipe a le plus besoin de lui.

Dans une rencontre où même les joueurs des Canadiens confessent qu'ils n'ont pas offert leur meilleure performance, les spectateurs du Centre Bell sont tout de même repartis chez eux avec le sourire.

Face à une équipe qui avait joué la veille, les locaux ont pris beaucoup de temps avant de se mettre en marche. Tirant de l'arrière depuis les derniers instants du premier vingt, le Tricolore a repris vie en tout début de troisième période lorsqu'Andrew Shaw a redirigé un tir de la pointe de Jonathan Drouin pour ramener les deux équipes à la case départ. À partir de ce moment, les Montréalais se sont relevé les manches, avec Pacioretty en tête de file.

En plus de se faire complice sur le but de Shaw, le capitaine a été menaçant toute la rencontre, défiant à neuf reprises le gardien des Sabres Chad Johnson, un sommet samedi soir. S'il est reparti frustré à quelques occasions, notamment en début de prolongation, le capitaine ne s'est pas laissé abattre et a eu l'opportunité de se reprendre un peu plus tard pour donner la victoire à son équipe.

Video: Max Pacioretty à propos de son but en prolongation

Cette situation est devenue familière du côté de Pacioretty, qui avait notamment scellé l'issue de la rencontre à Winnipeg il y a une semaine, également en surtemps. Mais en trouvant le fond du filet à la 63e minute de jeu samedi contre les Sabres, il a écrit une page d'histoire du Tricolore en marquant le 10e but en prolongation de sa carrière.

«C'est très cool, de faire partie d'une liste en compagnie d'aussi grands joueurs. Mais il y a beaucoup d'émotions parce que c'était une très grosse partie pour nous. On remonte graduellement au classement et je sais que c'est encore tôt, mais de récolter tous les points est très, très important», a admis Pacioretty, qui a devancé Aurèle Joliat et Howie Morenz pour devenir le marqueur le plus prolifique en saison régulière en prolongation dans l'histoire de l'équipe. 

«On a laissé passer plusieurs points en début de saison, il y a donc beaucoup d'émotions et on aime la direction dans laquelle l'équipe se dirige.»

Comme l'a indiqué Pacioretty, le premier mois de la campagne n'a pas été de tout repos, autant pour lui que pour l'équipe en entier. Mais depuis le 24 octobre, date à laquelle il a retrouvé son joueur de centre l'année dernière, Phillip Danault, le numéro 67 retrouve de plus en plus ses repères.

Video: Phillip Danault à propos de la chimie avec Pacioretty

Faisant des flammèches ensemble en 2016-2017, le duo Pacioretty-Danault a été l'une des raisons principales derrière les récents succès du Bleu-Blanc-Rouge. Le joueur de centre québécois est bien conscient que les premières semaines de la campagne n'ont pas été de tout repos pour Pacioretty. C'est pour cette raison qu'il est très heureux des succès qu'il connait actuellement.

« C'est notre capitaine et il ne faisait pas exprès s'il connaissait des moments difficiles. Personne ne faisait exprès. Patch est vraiment un travaillant et il veut vraiment gagner. On l'a vu récemment avec ses deux buts en prolongation. Depuis le début on voulait jouer ensemble. Claude attendait le moment opportun. La chimie a commencé l'année passée et elle continue de grandir. Je suis très content », a souligné Danault, qui a préparé le but de Pacioretty en prolongation en propulsant ce dernier en échappée. 

«C'était un moment un opportun. Ce n'était pas notre meilleure game et on le sait. On a réussi à aller chercher les deux points, c'est ce qui compte le plus.» 

Comme l'ont indiqué Danault et Pacioretty, la victoire face aux Sabres était très importante puisqu'elle leur permettait de se rapprocher encore plus du plateau des ,500. Avec trois autres matchs présentés au Centre Bell d'ici samedi prochain et avec une lutte serrée qui s'annonce jusqu'à la fin, le réveil offensif du capitaine ne pouvait mieux tomber.

En voir plus