Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Deux points s'envolent

Les Canadiens s'inclinent 3 à 1 à Philadelphie

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

PHILADELPHIE - Les Canadiens ont bien amorcé leur rencontre face aux Flyers de Philadelphie en s'emparant rapidement de l'avance, mais l'attaque n'a malheureusement rien généré par la suite.

 

La troupe de Michel Therrien est repartie bredouille du Wells Fargo Center, après avoir encaissé une défaite de 3 à 1.

Le Tricolore n'a d'ailleurs gagné qu'un seul de ses 10 derniers matchs dans cet amphithéâtre.

«On nous le rappelle souvent, mais comme joueur, lorsque tu te fais répéter cela, tu veux mettre fin à cette séquence et te sortir de ça, mais ce n'était pas la bonne soirée. Vraiment pas», a admis le capitaine Max Pacioretty.

Après avoir vu Nikita Nesterov inscrire son premier but dans l'uniforme des Canadiens à 4:51 de la première période - son quatrième de la saison -, le Tricolore a eu du mal à s'imposer en zone adverse. Les tirs au but le démontrent, alors qu'ils n'ont mis à l'épreuve le gardien Michal Neuvirth qu'à 16 reprises, soit leur plus bas taux de la saison. Le précédent était de 17, également contre les Flyers, mais le résultat de ce match avait été en faveur des Montréalais.

Therrien n'a pas vraiment apprécié l'effort des siens. Peu loquace dans son point de presse après la rencontre, l'entraîneur-chef a simplement parlé de «mauvais match».

«Dès qu'on a marqué le premier but, on n'avait pas l'attitude pour compétitionner. C'est aussi simple que ça», a indiqué le pilote.

Ce dernier a bien essayé de provoquer des étincelles à l'attaque en modifiant ses trios, notamment en envoyant Alex Galchenyuk avec Pacioretty et Alexander Radulov, mais cela n'a pas eu les résultats escomptés.

«Il n'y avait rien qui se passait après notre but. Je n'aimais pas notre attitude et j'ai voulu la changer. Mais on n'avait pas encore la bonne en troisième période», s'est désolé Therrien.

Les Flyers ont fait du bon boulot pour contrer la relance des visiteurs, mais selon Pacioretty, c'est aussi un manque de vitesse qui a fait mal aux Canadiens.

«Nous avons vraiment eu de la difficulté à sortir de la zone neutre avec de la vitesse et aussi à sortir de notre propre zone avec de la vitesse et en contrôlant la rondelle. On aurait simplement dit qu'on on n'avait pas assez de mordant. On n'a pas du tout travaillé assez fort, a laissé tomber le numéro 67.

«Rendons crédit aux Flyers pour leur échec-avant. Ils ont joué un solide match, mais nous devons trouver des façons de sortir de notre zone avec le contrôle de la rondelle et de prendre de la vitesse en zone neutre, parce que c'est comme ça que nous sommes efficaces», a-t-il poursuivi.

Galchenyuk a aussi noté que les Flyers avaient resserré le jeu, mais ce n'est pas une excuse, selon lui.

«Ça importe peu pour nous. Lorsque nous jouons notre meilleur hockey, nous ne portons pas vraiment attention à ce que les autres équipes font. Lorsque notre exécution est à point et que nous jouons de façon agressive et que nous avons soif de victoire, nous créons plus de choses à l'attaque», a souligné l'attaquant.

Tourner la page

Le Tricolore jouera son prochain match samedi après-midi, alors que les Capitals de Washington seront les visiteurs pour la première des deux rencontres du weekend de la famille au Centre Bell.

Les joueurs ont déjà tourné la page sur leur défaite dans la ville de l'amour fraternel et ont hâte de pouvoir se reprendre.

«On aurait évidemment aimé créer un peu plus d'offensive, mais c'était un de ces matchs. On en a un autre samedi et nous devons rebondir», a noté Galchenyuk, qui était de retour au jeu après avoir raté trois rencontres et qui a récolté une mention d'aide sur le but de Nesterov.

Le gardien Carey Price, qui a effectué 21 arrêts - dont quelques-uns sur des acrobaties - croit fermement que son équipe se reprendra à sa prochaine sortie.

«Je n'ai aucun doute que nous allons rebondir. Nous avons une équipe avec beaucoup de caractère et on regarde vers l'avant», a-t-il conclu.

Video: MTL@PHI : Price ferme la porte

Des bons mots pour Barberio

Avant le match, Therrien est revenu sur le départ de Mark Barberio, qui a été réclamé au ballottage par l'Avalanche du Colorado en début de journée.

«C'est un bon gars et c'est une opportunité qui se présente à lui. On s'est parlé par message texte et on lui souhaite bonne chance», a dit l'entraîneur.

Barberio avait été soumis au ballottage dans le but de se rapporter aux IceCaps de St. John's, dans la Ligue américaine, mais l'Avalanche a contrecarré les plans des Canadiens en mettant la main sur le Québécois.

En voir plus