Skip to main content
The Official Site of the Canadiens de Montréal

Éteindre des flammes

Les unités spéciales font le travail face aux Flames

par Joanie Godin @canadiensmtl / canadiens.com

MONTRÉAL - Les Canadiens avaient peut-être devant eux les Flames de Calgary, mais ce sont eux - et surtout les unités spéciales - qui étaient en feu mardi soir au Centre Bell.

Alexander Radulov a marqué deux buts en avantage numérique et Tomas Plekanec en a ajouté un en infériorité numérique pour aider les leurs à l'emporter 5 à 1.

Les unités spéciales ont fait la différence dans ce match et en plus de ces trois buts, les Canadiens ont réussi à écouler un 5 contre 3 pendant 47 secondes. Un tournant dans le match, selon le gardien de but Carey Price, qui a signé une 22e victoire cette saison.

«Nos gars ont fait du bon travail [à 5 contre 3], surtout quand Shea [Weber] a brisé son bâton. D'écouler cette pénalité a été un gros moment dans le match», a indiqué l'auteur de 30 arrêts.

Video: Tomas Plekanec sur les unités spéciales

Sur la séquence, Plekanec a donné son bâton à Weber - même si l'un est gaucher et l'autre droitier avant de se diriger rapidement vers le banc. Le Tricolore s'est sorti de cette situation alors que le pointage était de 3 à 0.

«Ils ont perdu la rondelle et on a été un peu chanceux», a précisé Plekanec, modeste.

Le casier du Tchèque est tout juste sous la photo de Bob Gainey. Les deux hommes ont maintenant un point en commun puisqu'ils occupent le deuxième rang des meilleurs buteurs en infériorité numérique dans l'histoire de l'équipe, avec 20 buts dans ces circonstances.

Video: CGY@MTL : Plekanec marque à court d'un homme

Plekanec a appris ce nouveau fait d'armes quelques instants après la rencontre. Mais pour lui, cet exploit individuel avait peu d'importance.

«Je suis content d'avoir pu aider l'équipe à remporter quelques matchs. Au fil des ans, j'ai passé beaucoup de temps à écouler des punitions. De ce fait, tu vas avoir quelques opportunités à l'attaque et tu vas marquer quelques buts, a dit l'homme au col roulé.

«Ce qui me permet de faire ça, c'est toute l'unité à court d'un homme. On est sur la même longueur d'onde et on fait les bonnes choses», a ajouté Plekanec.

Même s'il a marqué deux buts - dont un superbe sur un tir du revers dans le haut de la lucarne-, Radulov refusait de s'en réjouir. C'est qu'à la toute fin du match, le Russe a écopé d'une pénalité pour avoir accroché. Le score était alors de 5 à 0 et il ne restait que 53 secondes à écouler. Ce qui devait arriver arriva. Les Flames ont privé Price d'un coup de pinceau en marquant à 19:58 de la troisième période.

«C'était bien de marquer, mais on voulait vraiment offrir le blanchissage à Pricey. Il ne faut pas cesser de jouer à la fin. J'ai eu une mauvaise pénalité et ça nous a coûté un but avec à peine une seconde à jouer. Il méritait le jeu blanc. C'est difficile, mais on va travailler sur ces choses pour s'assurer que ça n'arrive plus jamais», a dit le numéro 47.

Video: Alexander Radulov sur la fin du match

L'entraîneur-chef Michel Therrien était aussi déçu de ce but accordé à quelques pas du fil d'arrivée.

«C'est une belle victoire d'équipe, mais il n'en demeure pas moins qu'à la fin, il ne faut pas se mettre dans cette position-là. Ce ne sont pas des bonnes punitions, alors c'est le petit côté décevant de ce match», a-t-il admis.

Radulov peut être rassuré, son gardien ne lui en veut pas. C'est que Price n'est pas vraiment «un gars de statistiques».

«Au bout du compte, ça importe peu. Je n'ai jamais été un fervent des statistiques. On avait besoin de la victoire plus que toute autre chose», a dit le vétéran.

Price n'a peut-être pas de jeu blanc de plus à sa fiche, mais il a amassé une mention d'aide. Mais ça aussi, vous l'aurez deviné, ça laisse le gardien étoile de glace.

«Ce n'était pas la mention d'aide la plus belle, mais je vais la prendre. Ça m'importe peu… je ne suis pas un fervent des points», a-t-il ajouté, pince-sans-rire.

Il ne reste qu'un seul match aux hommes de Therrien avant la pause du match des étoiles et il aura lieu jeudi à Brooklyn, contre les Islanders. Ce n'est qu'après cette rencontre que les joueurs des Canadiens auront droit à un congé plus que mérité après avoir disputé 16 matchs depuis le retour du congé des fêtes. Le calendrier est particulièrement éreintant à ce temps-ci de l'année pour les Montréalais. Price croit même que le fait que l'annulation de l'entraînement matinal mardi a eu un impact sur l'issue de la rencontre face aux Flames.

«Tout le monde était frais et dispos, les gars avaient de bonnes jambes. Je pense que le fait de ne pas avoir patiné ce matin nous a aidés. On a offert une solide performance», a conclu le gardien qui lui, n'aura pas trop le temps de se reposer puisqu'il sera du match des étoiles le weekend prochain à Los Angeles.

 

En voir plus