Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini

Les Canadiens viennent de l'arrière en fin de match et l'emportent 4 à 3 en prolongation.

par Hugo Fontaine @canadiensmtl / canadiens.com

NEWARK - Si plusieurs voulaient arrêter de regarder le match Canadiens-Devils après deux périodes, ceux qui l'ont fait l'ont sûrement regretté.

Une très grande partie de la rencontre de lundi au Prudential Center a rappelé les « classiques » duels Montréal-New Jersey d'il y a quelques années, où le jeu défensif et la trappe étaient rois et maîtres.

Mais lorsque s'est amorcée la troisième période, le passé a été jeté aux oubliettes et le Tricolore a commencé à se mettre en marche.

Faisant face à des déficits de 1 à 0, 2 à 0 et 3 à 1 au troisième vingt, les hommes de Claude Julien démontraient sans cesse qu'ils voulaient vraiment quitter Newark avec une victoire en poche. 

« C'était deux gros points pour nous. Ça nous a pris deux périodes pour nous mettre en marche, mais on a accompli beaucoup après deux périodes. On a démontré beaucoup de caractère. Même quand ils ont marqué et pris une avance de 2 à 0, ça aurait été facile de la façon qu'on jouait de baisser les bras. Mais on a marqué un but rapide et même à 3 à 1, on a continué de travailler », a indiqué l'entraîneur-chef montréalais, qui a ajouté une troisième victoire en surtemps à sa fiche depuis son retour à Montréal.

Comme c'est souvent le cas dans le monde du sport - et particulièrement avec le Bleu-Blanc-Rouge cette saison - lorsque ses meilleurs éléments fonctionnent, les succès suivent. 

Donc lorsque les Alexander Radulov, Max Pacioretty - à deux reprises, dont le but égalisateur avec moins d'une minute à écouler en troisième période - et Alex Galchenyuk réussissent à avoir un impact direct en trouvant le fond du filet, le Tricolore réussit à trouver un moyen de s'imposer.

« C'était une grosse victoire d'équipe. Beaucoup de gars ont contribué avec des buts importants - Radulov, Pacioretty - mais nous n'avons jamais arrêté d'y croire. C'était un match bizarre qui n'allait vraiment pas de notre côté, mais nous savions que si nous restions ensemble, nous trouverions une façon de gagner. Même lorsque nous avions amorcé la troisième période avec un écart à combler, nous croyions en nos chances », a expliqué Galchenyuk.

En réussissant à remporter un deuxième match consécutif pour la première fois depuis le tout début du mois de janvier, cette victoire tombait à point pour les Montréalais. Ils ont pu augmenter un peu plus leur légère avance au classement au même moment que leurs plus proches poursuivants, les Sénateurs d'Ottawa, subissaient un revers à Tampa. 

Ils l'ont fait en plus après avoir appris au même moment où ils quittaient l'hôtel pour se rendre à l'amphithéâtre qu'un de leurs coéquipiers, Greg Pateryn, était échangé aux Stars de Dallas. Comme l'a lui-même admis Claude Julien durant son point de presse d'après-match, cette période de l'année peut être assez éprouvante et stressante pour certains joueurs.

Mais cette période de l'année signifie également que nous nous rapprochons tranquillement de la fin de la saison régulière et des séries éliminatoires. L'enjeu de partie en partie augmente et chaque victoire est cruciale puisqu'elles détermineront si certains joueront encore au hockey à la mi-avril. 

« C'est le plus beau moment de l'année. J'ai participé aux séries qu'à une occasion dans ma vie et maintenant c'est comme les séries - à chaque match. C'est fantastique. Maintenant nous retournons à la maison et nous jouerons devant nos incroyables partisans. Nous savourerons chaque minute et passerons ensuite à la prochaine étape », a admis Al Montoya, qui a enregistré lundi une huitième victoire cette saison, après presque deux semaines sans jouer.

Comme l'a mentionné Montoya, la prochaine étape arrivera assez rapidement puisque les Canadiens accueilleront mardi au Centre Bell les Blue Jackets de Columbus. Mais contrairement aux deux premiers duels entre les deux équipes cette saison, les visiteurs devront tenter de percer la muraille de Carey Price, qui joue actuellement le meilleur hockey de sa saison. À suivre… 

En voir plus