Skip to main content
Site officiel des Canadiens de Montréal

CBJ@MTL: Un point face aux Blue Jackets

Les Canadiens sont revenus de l'arrière en troisième et ont amassé un point contre Columbus

par Steven Nechay, traduit par Vincent Régis @CanadiensMTL / canadiens.com

MONTRÉAL -- Le Centre Bell a été l'hôte d'un duel de gardiens mardi soir et les Canadiens ont finalement résolu l'énigme Sergei Bobrovsky tard en troisième période pour obtenir un point en prolongation.

Le Tricolore a maintenant obtenu au moins un point dans cinq des sept premiers matchs du mois de novembre, présentant une fiche de 4-2-1 durant cette séquence après avoir amorcé la saison avec un dossier de 1-5-1.

Video: MTL Résumé : Le Tricolore trébuche en surtemps, 2 à 1

300 pour le 41

Paul Byron a disputé son 300e match en carrière dans la LNH mardi, et de ce nombre, plus de la moitié l'ont été dans l'uniforme tricolore.

Mais la soirée en a été une émotive pour d'autres raisons que ce plateau pour le rapide ailier, qui était visiblement frustré au banc des Canadiens après avoir été incapable de déjouer Bobrovsky en échappée à 9:33 de la deuxième période.

«De ne pas compter, de ne pas aider ton équipe… c'est assez frustrant, a admis Byron, qui jouait un 162e match avec les Canadiens.

«Si on avait mené 4 à 0, ça aurait été moins pire, mais quand les choses vont moins bien et que ça ne prend qu'une seule chance comme celle-là pour revenir dans le match et que tu la manques… c'est très frustrant, c'est certain.»

Le bâton - et le casque - de l'attaquant de 28 ans ont été les principales victimes de la frustration de Byron.

«Mais tout le monde me disait de continuer comme ça, a poursuivi le natif d'Ottawa. Tout le monde ici est assez positif et on comprend tous les frustrations qui peuvent survenir pendant un match. Ce n'est rien de personnel contre personne, j'étais simplement frustré contre moi-même. Je devais retrouver ma concentration et ç'a fait du bien de sortir ça.»

Cette stratégie a paru s'avérer payante pour Byron qui a plus tard inscrit l'unique but du Tricolore, celui qui a permis aux Montréalais d'amasser un point, avec 7:46 à faire en troisième.

Video: CBJ@MTL : Byron profite d'un retour à son 300e match

Deux ou moins pour le 35

Même s'il n'est plus invaincu dans la LNH depuis jeudi dernier, le gardien Charlie Lindgren montre quand même des chiffres impressionnants en huit matchs dans les ligues majeures.
En plus de présenter un solide dossier de 6-1-1 et un pourcentage d'arrêt de 0,952, le natif de Lakeville au Minnesota n'a toujours pas accordé plus de deux buts en un match.

La séquence s'est poursuivie mardi, alors que Lindgren n'a accordé que deux buts sur 25 lancers - et seulement un en temps réglementaire.

Video: CBJ@MTL : Lindgren bouge rapidement et bloque Foligno

«J'essaie d'être le plus parfait possible chaque match, a indiqué le gardien de 23 ans, qui a été impressionné par la performance de son rival à l'autre bout de la patinoire.

«Il est exceptionnel. Il est très bon. On le savait évidemment en arrivant, mais certains de ces arrêts étaient tout simplement incroyables, a ajouté Lindgren. Il est rapide, il est fort… c'est tout un gardien.»

Bobrovsky a réalisé 28 arrêts pour Columbus et a été nommé la première étoile de la rencontre, limitant les Canadiens à deux buts ou moins pour un troisième match de suite.

Ou, comme Lindgren le voit: défi accepté.

«J'aime ça. Je le prends comme un défi. C'est le fun. On a affronté de très bons gardiens récemment. On sait que ça va être dur de marquer, mais il y a eu de bonnes batailles», a conclu le produit de l'université St Cloud State.

Le prochain match des Canadiens aura lieu jeudi soir au Centre Bell, contre les Coyotes de l'Arizona.

Video: Charlie Lindgren sur sa performance face à Columbus

En voir plus